L’Evolution par la Méditation

Par HEIM Gilbert

Nous aimerions dans ce chapitre expliquer combien la méditation est importante pour l'évolution de l'Homme. Mais la méditation inconsidérée peut ouvrir des perceptions inadaptées. Beaucoup de pratiquant de la méditation n'ayant pas d'instructeur se fourvoie dans les pensées mentales et dans les Mondes Inférieurs de l'Ego. J'ai pu moi-même expérimenter ce type de méditation de groupe sans consistance au début de ma recherche spirituelle. J'ai même vu certain groupe se créer dans le seul but, pour l'organisateur, de mettre en place des pyramides d'argent, et ainsi fourvoyer l'assistance dans un dénie spirituel, en faisant croire que ce chemin était voulu par les Etres de Lumière. L'autre danger est de vouloir adapter des "méthodes" de méditation orientale inadaptée à notre conscience occidentale. La terre occidentale d'Europe à son historique spirituel et sa propre énergie. Cela ne veut pas dire que voyager en Orient pour y vivre une spiritualité orientale soit mauvaise, bien au contraire, dans ce cas c'est notre âme qui nous guide vers ce type d'expérience. Il faut aussi prendre notre état d'être en considération lors de nos expériences méditatives. Si notre état psychique est déséquilibré, la méditation risque de nous déstabilisé davantage. Là encore lors de mes Initiations j’ai pu constater qu’il fallait d’abord guérir certains problèmes psychiques ou karmiques avant d’entamer un parcours spirituel. Il faut ajouter, qu'actuellement il y a une plus grande facilité à ce connecter avec les Mondes Supérieurs. Mais les Mondes Inférieurs aussi sont d'un accés encore plus attirants, et une méditation inadéquate pourrait avoir des conséquences désatreuses pour le méditant. N'oubliez pas les "Sirènes" d'Ulysse dans "l'Iliade et l'Odysée".

Un fait souvent négligé par le méditant qui entre sur le Sentier de Probation et débute dans la méditation, est que le but principal pour lui n'est pas d'abord l'achèvement de son propre développement, mais sa préparation pour servir l'humanité. Sa propre croissance et son développement sont nécessaires, bien entendu, mais ne constituent pas le but. Son milieu immédiat et ses proches sur le plan physique sont ses objectifs dans le service, et si dans son effort pour atteindre à certaines conditions et facultés, il néglige les groupes avec lesquels il est affilié, s'abstient de servir avec sagesse, et de se consacrer loyalement à leur profit, il court le danger de cristallisation, tombe dans le péché d'orgueil, et fait peut-être même son premier pas vers le mauvais sentier. Si la croissance intérieure ne s'exprime pas dans le service de groupe, l'homme s'engage dans une voie dangereuse.

Trois Types d'Evolution par la Méditation.

Peut-être pourrions-nous donner ici quelques indications sur les groupes, sur les divers plans avec lesquels un homme travaille. Ces groupes sont nombreux et variés et, à différentes périodes de la vie d'un homme, peuvent changer et différer, à mesure que, par son travail, il acquitte une dette sous le karma obligatoire qui gouverne les affiliations. Rappelons-nous aussi que lorsqu'un homme développe son aptitude à servir, il augmente en même temps l'importance et le nombre des groupes qu'il contacte, jusqu'à ce qu'il atteigne un point dans une incarnation suivante où le monde constitue sa sphère de service, et la multitude ceux qu'il assiste. Il doit servir d'une triple manière avant qu'il lui soit permis de changer sa ligne d'action, et de passer à un autre travail planétaire, systémique ou cosmique.

a. Il sert d'abord par l'activité et l'emploi de son intelligence, en utilisant les hautes facultés du mental et le fruit de son génie pour aider les fils des hommes. Il édifie lentement les grands pouvoirs de l'intellect et, dans l'action, surmonte le piège de l'orgueil. Il prend alors cette intelligence active qui est la sienne, et la dépose aux pieds de l'humanité collective, faisant de son mieux pour aider la race.

b. Il  sert par l’amour, devenant, à mesure que le temps s'écoule, un des sauveurs des hommes, dépensant sa vie et la donnant toute à travers le parfait amour pour ses frères. Alors vient une vie où l'ultime sacrifice est accompli, et dans l'amour il meurt pour que les autres puissent vivre.

c. Il sert alors par le pouvoir. Ayant prouvé dans le feu du sacrifice qu'il n'a d'autre pensée que le bien de tous, on lui confie le pouvoir qui découle de l'amour actif intelligemment appliqué. Il travaille avec la loi, et tend toute sa volonté à manifester le pouvoir de la loi dans les triples domaines de la mort.

Dans ces trois branches de service, nous noterons que la faculté de travailler avec les groupes est de la plus haute importance. Comme je l'ai déjà dit, ces groupes sont divers et varient sur différents plans (voir les groupes karmiques dans le chapitre « Notion de Karma».

Enumérons-les brièvement :

1. Sur le plan physique

a. Le groupe familial auquel l'homme est habituellement affilié pour deux raisons, la première pour épurer le karma et rembourser ses dettes ; la seconde, pour acquérir un certain type de véhicule physique dont l'Ego a besoin pour une expression adéquate.

b. Le groupe de sa Nation ; les gens de son entourage, ses associés dans les affaires, ses affiliations religieuses, ses relations, ses amis accidentels et les êtres qu'il contacte pour une brève période et qu'ensuite il ne voit plus. Son travail avec eux est de nouveau double : premièrement pour rembourser une obligation, si une telle dette a été contractée ; et secondement pour éprouver ses pouvoirs à influencer pour le bien ceux qui l'entourent, reconnaître sa responsabilité à guider ou aider. En agissant ainsi, les Guides de la race découvrent les actions et les réactions d'un homme, sa capacité pour le service et sa réponse à un certain besoin de son entourage.

c. Le groupe Universel, le groupe, sous la direction d'un Grand Etre et qui est définitivement uni pour un travail d'une nature occulte et spirituelle. Ce peut être soit une équipe de travailleurs religieux parmi les orthodoxes, les commençants sont ici mis à l'épreuve ; ce peut être dans un travail social comme les mouvements ouvriers, ou dans l'arène politique, ou dans les mouvements plus précisément pionniers du monde, comme la Société Théosophique, le mouvement de la Science Chrétienne, les Travailleurs de la Pensée Nouvelle et les Spiritualistes. J'aimerais ajouter une branche de travail qui peut vous surprendre, je veux dire les mouvements Communistes et tous les corps essentiellement agressifs qui servent sincèrement sous leurs chefs, même égarés et déséquilibrés, pour l'amélioration de la condition des masses.

Vous avez ainsi sur le plan physique trois groupes auxquels un homme appartient. Il a des devoirs envers eux et il doit y participer. Maintenant, en quoi le danger se manifeste-t-il par la méditation ? Simplement en ceci : aussi longtemps que le karma d'un homme le maintien dans un groupe particulier, la chose à laquelle il doit aspirer est d'y participer parfaitement, afin qu'il puisse venir à bout de l'obligation karmique et avancer vers l'ultime libération. En dehors de cela, il lui faut amener son groupe avec lui aux points plus élevés et plus utiles. C'est pourquoi, si par une méditation peu appropriée, il néglige sa véritable obligation, il retarde le but de sa vie, et dans une autre incarnation il devra l'accomplir.

Si un homme édifie dans le corps Causal de ce groupe, qui représente le fruit de plusieurs vies, quoi que ce soit qui n'a pas sa place juste, il n'aide pas, mais il entrave et provoque de nouveau un danger. Laissez-moi expliquer ceci, pour un éclaircissement désiré. Un méditant est affilié avec un groupe qui possède une prépondérance excessive de dévots, et il y est venu dans le dessein précis de contrebalancer cette qualité par un facteur de sage discrimination et d'un équilibre mental. S'il se laisse subjuguer par la forme pensée du groupe et devient un dévot lui-même, suivant une méditation dévotionnelle, en omettant imprudemment d'équilibrer le corps Causal de ce groupe, il court vers un danger qui nuit non seulement à lui-même, mais au groupe auquel il appartient.

2. Sur le plan émotionnel

L'homme appartient ici à plusieurs groupes, tels que :   

a.  Son groupe de famille du plan émotionnel, qui est davantage son propre groupe que la famille dans laquelle il lui arrive de naître sur le plan physique. Vous verrez ceci démontré maintes fois dans la vie quand les membres d'une famille du plan émotionnel se contactent sur le plan physique. Une reconnaissance immédiate s'ensuit.

b. Le groupe de l'Enseignement à laquelle il est assigné et dans laquelle il reçoit de nombreuses instructions.

c. Le groupe des Etres de Lumière avec lesquels il peut travailler et le groupe de ces Frères et Soeurs Spirituels.

Tous ces groupes entraînent obligation et travail, et tout doit être considéré pour étudier le sage emploi de la méditation. La méditation devrait développer l'aptitude d'un homme pour acquitter ses dettes karmiques, lui apportant une claire vision, un sage jugement et une compréhension du travail se rapportant au moment immédiat. Tout ce qui milite contre ceci est dangereux.

3. Sur le plan mental

Les groupes qui s'y trouvent peuvent être énumérés comme suit :

a. Les groupes d'élèves de l'un des Maîtres à Qui l'homme peut être attaché et avec Qui il peut travailler. Habituellement, c'est seulement le cas quand l'homme s'acquitte rapidement de son karma et s'apprête à entrer sur le Chemin de Lumière. C'est pourquoi sa méditation devrait se faire directement sous la direction de son Maître, et chaque formule qui est suivie sans être ajustée aux besoins de l'homme transporte avec elle des éléments de danger, car les vibrations qui s'établissent sur le plan mental et les forces qui y sont engendrées sont beaucoup plus puissantes que sur les niveaux inférieurs.

b. Le groupe égoïque auquel il appartient. Ceci est le plus important car il implique la considération du rayon de l'homme dans l'assignation de la méditation. Dans les prochains temps, quand la méditation sera mieux comprise et la question scientifiquement étudiée, les méditants prépareront les données et les traités nécessaires couvrant le sujet entier, jusqu'au point alors atteint. Nous émettons cependant une note d'avertissement ; nous indiquons la voie, les instructeurs sur le côté intérieur font rarement davantage. Nous visons au développement des penseurs et des hommes de vision claire, capables de raisonner logiquement.

Pour cela nous enseignons aux hommes à se développer eux-mêmes, à penser eux-mêmes, à examiner leurs propres problèmes et à édifier leurs propres caractères. Tel est le Chemin...

Les dangers provenant des forces subtiles.

Nous avons quelque peu traité les dangers individuels inhérents aux trois corps, et abordé les risques pouvant être courus quand le karma du méditant et ses affiliations de groupe sont perdus de vue. Aujourd'hui, le sujet renferme de réelles difficultés. Nous avons à nous occuper des dangers pouvant provenir des forces et des personnes, des entités et des groupes accomplissant un travail sur les plans plus subtils. Les difficultés surgissent de trois manières :

1. L'ignorance du méditant moyen quant à la nature de ces forces et du personnel des groupes sur les plans plus subtils.

2. Le risque de révéler plus qu'il ne serait sage dans une publication exotérique.

3. Un risque occulte qui est peu compris par le non-initié. Cela réside dans le fait que dans la concentration de pensée qui survient nécessairement en discutant ces problèmes, des flots de pensées sont mis en mouvement. Des courants sont contactés, et des formes pensées mises en circulation attirent l'attention de ceux qui sont impliqués, ce qui peut amener de temps en temps d'indésirables résultats. C'est pourquoi j'aborderai brièvement le sujet. Sur les plans intérieurs la lumière et la protection nécessaires sont accordées. Avant de commencer un quelconque travail de Méditation profonde, nous vous conseillons de vous protéger avec la flamme violette (Voir Chapitre: Flamme Violette)

Les trois groupes d'entités

Ces groupes d'entités peuvent être triplement différenciés :

1. Les groupes d'êtres désincarnés, sur les plans émotionnels ou sur les plans mentaux.

2. Les Dévas, individuellement ou en groupes.

3. La Fraternité des ténèbres.

Prenons chaque division et procédons soigneusement, établissant d'abord la base de la connaissance en indiquant que les dangers proviennent d'une triple condition des corps du méditant, ce qui peut être quelquefois le résultat de la méditation. Ces conditions sont :

Une condition négative qui rend les trois corps de la personnalité réceptifs et calmes, et par conséquent exposés à l'attaque des observateurs résidant sur d'autres plans.

Une condition d'ignorance ou de témérité qui, en utilisant certaines formes et mantras  sans la permission de l'Instructeur, entraînent le méditant vers certains groupes de dévas, l'amenant en contact avec ceux des plans émotionnels ou mental et faisant donc de lui, à cause de son ignorance, la cible de leurs attaques et le jouet de leurs instincts destructeurs.

Une condition contraire à ce qui est énoncé plus haut rend un homme positif, faisant donc de lui un canal pour la force ou le pouvoir. Quand ceci est le cas, l'homme se met à manier, sous la règle ou la loi occulte, et avec l'aide de son Instructeur, le fluide électrique des plans intérieurs. Il devient alors un centre d'attention pour ceux qui luttent contre les Frères de la Lumière.

La première et la seconde condition résultent de la méditation pratiquée avec imprudence et ignorance, la dernière est fréquemment la rançon du succès. Dans le premier et le second cas, le remède réside dans le méditant lui-même, dans la sage rectification du genre de méditation et son application plus attentive. Dans le troisième cas, le remède doit être cherché dans la compréhension des divers Mondes Occultes et surtout des Mondes Supérieurs.

Les dangers de l'obsession

Pourquoi ce paragraphe sur l’obsession ? Tout simplement parce que c’est le piège le plus courant pour le méditant. Les dangers venant d'entités désincarnées sont franchement ceux de l'obsession, qu'ils soient temporaires, passagèrement permanents, ou plus durables et permanents pendant une longue période, peut-être même pendant la durée de la vie. Nous cherchons en premier lieu à accentuer le fait que cette action d'entrer que nous appelons obsession s'effectue en grande partie par l'attitude négative provoquée par l'emploi imprudent d'une méditation indésirable. Dans son désir anxieux de bénéficier de la lumière d'en haut, dans sa détermination de s'introduire de force à une place où il peut contacter les instructeurs ou même le Maître, et dans son effort pour éliminer toutes les pensées et les vibrations inférieures, l'étudiant commet la faute de rendre toute sa personnalité inférieure réceptive. Au lieu de la rendre fermement positive aux facteurs environnants ainsi qu'à tous les contacts inférieurs, en laissant seulement le "sommet du mental" réceptif et ouvert à la transmission venant du Causal ou des niveaux abstraits et même de l'intuitionnel, le méditant permet la réception venant de tous côtés. Seul un point dans le cerveau devrait être réceptif, et tout le reste de la conscience polarisé de telle façon que les interférences extérieures seraient impossibles. Ceci se rapporte aux corps émotionnel et mental, bien que dans les temps actuels cela se rapporte uniquement à l'émotionnel. A cette époque particulière de l'histoire du monde, le plan émotionnel est peuplé d'une manière si dense, et la réponse du physique à l'émotionnel devient si parfaitement accordée, que le danger d'obsession est plus grand que jamais auparavant. Mais pour vous réconforter, sachez que l'inverse existe aussi, et que la réponse à la chose divine et la rapide réaction à l'inspiration supérieure n'a jamais été aussi grande. L'inspiration divine ou cette "obsession divine", qui est le privilège de toutes les âmes avancées, sera plus que jamais comprise dans les années à venir et constituera, en définitive, une des méthodes employées par le Seigneur venant avec Ses Grands Etres pour aider le monde.

Le fait à rappeler est que dans le cas de mauvaise obsession, l'homme est à la merci d'une entité obsédante et inconsciemment ou à contrecœur, devient un associé dans l'opération. Dans l'obsession divine l'homme coopère consciemment et volontairement avec Celui Qui cherche à inspirer, à occuper ou à employer ses véhicules inférieurs. Le mobile est toujours la plus grande aide à la race. L'obsession n'est pas alors le résultat d'une condition négative, mais d'une collaboration positive agissant sous la loi et pour une période déterminée... Selon que la race développera de plus en plus la continuité de conscience entre le physique et l'émotionnel et plus tard le mental, cette action de transfert de véhicules sera plus fréquente et mieux comprise.

Le Travail que nous proposons est pour éviter ce genre d’obsession qui peut retarder le méditant sur son Chemin vers l’Evolution. Les premières Initiations permettent l'alignement des Sphères inférieures du corps permettant ainsi de meilleures Méditations. Voir le chapitre:L'Evolution des 7 Chakras du corps physique

Les causes de l'obsession

Il nous a été dit dans divers livres occultes que l'obsession et la folie (démence) sont très étroitement liées. La folie peut exister dans les trois corps, la moins nuisible étant celle du corps physique, tandis que la plus dure et la plus difficile à guérir est celle du corps mental. La folie dans le corps mental est le sort lourd qui s'abat sur ceux qui, depuis bien des incarnations, ont suivi le sentier de cruauté égoïste, employant leur intelligence comme un moyen de servir des fins personnelles et l'utilisant volontairement en sachant qu'ils agissent mal. Mais ce genre de folie est quelquefois un moyen pour l'Ego d'arrêter la progression d'un homme vers le mauvais chemin, et dans ce sens, c'est alors un bienfait déguisé. Occupons-nous d'abord des causes de l'obsession, laissant le sujet de la folie pour un autre jour. Ces causes sont au nombre de quatre et à chacune correspond un traitement différent.

Une des causes est un point faible déterminé du double éthérique dans le tissu de séparation qui, comme un morceau d'élastique détendu, permet l'entrée d'une entité étrangère venant du plan émotionnel. La porte d'entrée formée par cette membrane n'est pas hermétiquement fermée et la pénétration peut être effectuée de l'extérieur. C'est une cause qui provient du plan physique et résulte d'un mauvais ajustement de la matière de ce plan. Elle est le résultat du karma, et prénatale puisque existant depuis le tout premier instant. Habituellement, la victime est physiquement peu résistante, intellectuellement faible, mais possède un corps émotionnel puissant qui souffre, lutte et combat pour empêcher la prise de possession. Les attaques sont intermittentes et les femmes y sont plus exposées que les hommes.

Une autre cause est due aux raisons émotionnelles. Un manque de coordination existe entre l'émotionnel et le physique, et quand l'homme fonctionne dans le corps émotionnel (comme pendant la nuit), le moment de re-entrée est accompagné de difficultés, et il est alors opportun pour d'autres êtres de saisir le véhicule physique et d'empêcher son occupation par le véritable Ego. Ceci constitue la forme la plus commune d'obsession et affecte ceux qui possèdent de puissants corps physiques et de fortes vibrations astrales, mais des corps mentaux affaiblis. La lutte qui s'ensuit conduit à de violentes scènes de folie aiguë et à des accès d'épilepsie. Les hommes y sont plus sujets que les femmes, car les femmes sont habituellement plus précisément polarisées dans le corps émotionnel.

Une sorte d'obsession plus rare est l'obsession mentale. Dans les jours qui viennent, avec le développement du corps Mental, on peut probablement s'attendre à en voir davantage. L'obsession mentale implique le remplacement (la prise de possession) sur les niveaux mentaux, de là sa rareté. Le corps physique et le corps émotionnel restent unis, mais le Penseur est laissé dans son corps Mental, tandis que l'entité obsédante (enfermée dans la substance mentale), pénètre dans les deux véhicules inférieurs. Dans le cas d'obsession émotionnelle, au Penseur est laissé son corps émotionnel et son corps Mental mais non le physique. Dans ce dernier cas il ne lui reste ni l'émotionnel ni le physique. La cause provient de l'hyper développement du Mental et de la faiblesse relative des corps émotionnel et physique. Le Penseur est trop puissant pour ses autres corps et dédaigne leur emploi ; il est trop intéressé par le travail sur les niveaux mentaux et donne ainsi une opportunité aux entités obsédantes d'assumer le contrôle. Comme je l'ai déjà dit, ce cas est rare et résulte d'un développement déséquilibré. L'attaque atteint également les hommes et les femmes et se manifeste surtout dans l'enfance. Il est très difficile à guérir.

Une cause d'obsession encore plus rare découle précisément du travail des Frères des ténèbres. Elle consiste à rompre le lien magnétique qui relie l'Ego au corps physique inférieur, le laissant dans ses corps émotionnel et mental. Ceci devrait normalement provoquer la mort du corps physique ; néanmoins, dans des cas comme ceux-ci, le Frère des Ténèbres qui emploie le corps physique le pénètre et établit une connexion avec son propre lien. Ces cas ne sont pas communs. Ils touchent seulement deux catégories d'individus ; ceux qui sont hautement avancés sur le Sentier mais qui, par quelque faute volontaire, échouent dans une certaine incarnation et restent ainsi ouverts à la force du mal. Le péché (comme vous l'appelez) dans la Personnalité d'un disciple provoque une faiblesse dans quelque point, ce qui est une emprise profitable pour la force du mal. Cette forme d'obsession se manifeste dans le changement quelquefois observé, lorsqu'une grande âme s'élance soudainement dans un sentier apparemment descendant, quand elle change toute l'orientation de son existence et traîne dans la boue une belle réputation. Cette obsession porte avec elle sa propre punition, car sur les plans intérieurs le disciple en est le spectateur et dans l'agonie du mental voit son véhicule inférieur déshonorer le bon renom de son réel possesseur, provoquant la mauvaise critique d'une cause très chère. L'homme peu évolué, faiblement équipé est alors incapable de résister.

Les genres d'entités obsédantes

Elles sont trop nombreuses pour les mentionner en détail, mais nous pouvons en énumérer quelques-unes.

1. Les entités désincarnées d'un ordre inférieur qui attendent l'incarnation, et qui voient dans les 2 premiers cas l'opportunité qu'elles recherchent.

2. Les suicidés, désireux d'annuler l'effet de leur acte et de se mettre à nouveau en contact avec la terre.

3. Les esprits liés à la terre, bons et mauvais qui, anxieux des êtres aimés, de leurs affaires commerciales ou désireux de faire quelque mal ou d'annuler l'effet d'actes mauvais, se précipitent et prennent possession des cas un et deux.

4. Les Frères des Ténèbres, comme déjà dit, qui se sert principalement des troisième et quatrième cas déjà cités. Ils réclament des corps hautement développés, ne voulant pas employer des corps peu solides ou grossiers. Dans le cas numéro trois, la faiblesse est entièrement relative étant causée par l'hyper accentuation du véhicule mental.

5. Les élémentals et les entités subhumaines de nature espiègle qui entrent à la plus petite opportunité et où il est possible de trouver une vibration similaire.

6. Quelques dévas inférieurs, inoffensifs mais malicieux qui, par simple caprice et plaisanterie, pénètrent un autre corps à peu près de la même façon qu'un enfant aime à revêtir un travesti.

7. Des visiteurs occasionnels venant d'autres planètes qui entrent dans certains corps hautement évolués, pour leurs desseins personnels. Ceci est très, très rare...

Nous avons put constater lors de nos rencontres avec certain Chamanes d'Amazonie combien peut être courte la distance qui sépare le Monde des Frères de l'Ombre de celui des Frères de Lumière.

Les Esprits avec lesquels ont travaillent ne sont peut-être pas ceux que l'ont croit.

LA CONSTITUTION ENERGETIQUE DE L'HOMME

La constitution de l'homme, telle que nous aimerions la partager ici, est triple:

I. Le pur Esprit, le Père dans les Cieux dont l’accès est  à l’extérieur du corps, dans la 12éme sphère.

II. Cet aspect reflète les trois aspects de Dieu :

1. La Volonté ou la Puissance Le Père. (12éme Sphère)

2. L'Amour-Sagesse Le Fils ou corps Christique. (10éme Sphère)

3. L'Intelligence active Le Saint-Esprit ou Moi Supérieur. (8éme Sphère)

Dans le travail de méditation que nous vous proposons, nous vous dirigeons par visualisation sur le chemin que nous allons tenter d’expliquer ici.

L'homme n'entre en contact avec  sa  Personnalité Triple qu’après un travail assidu de méditation, lorsqu'il s'approche de la fin de son voyage Initiatique et qu'il est devenu parfait.

La Création se reflète également dans :

III. L'Ego. Le Moi supérieur ou l'Individualité.

Cet aspect est:

1. La Volonté spirituelle de son Ame qui se situe dans la 8éme Sphère (au-dessus de la tête) en relation avec le 7éme Chakra Coronal.

2. L'Intuition. L'Amour-Sagesse, Le Principe christique se situant dans la 10éme Sphère (à environ 1m au-dessus de la tête) en relation avec le 3éme chakra du Plexus Solaire.

3. La Pensée abstraite, le mental Moi supérieur. (5éme, 6éme et 7éme Chakra)

L'Ego Supérieur commence à faire sentir son pouvoir chez l’humain en voie d’évolution, et de façon croissante encore sur le sentier de Lumière jusqu'à ce que l'emprise du Moi supérieur sur le Moi inférieur soit parfaite, et que l'aspect le plus élevé commence à faire sentir son énergie. Il faut que nous ajoutions ici la Notion de L’Ego, qui est souvent associé à un défaut dans certain écris. Hors pour nous l’Ego est le reflet de notre Personnalité, il peut être à l’extrême de l’individualisme (donc de polarité négative) ou à l’extrême de la compassion (de polarité positive).L'Ego se reflète dans la Personnalité ou Moi inférieur (l'homme sur le plan physique).

Cet aspect est également triple:

1. Un corps mental Moi inférieur. (1er Chakra de Base)

2. Un corps de désirs ou corps émotionnel. Le corps astral.  (2éme Chakra Sacré)

3. Un corps physique Le corps physique dense et le corps éthérique. (3éme Chakra du Plexus Solaire)

Le but de la méditation est donc d'amener l'homme à la réalisation de son Moi Supérieur et de soumettre la nature inférieure à sa volonté. Ceci est le but immédiat pour l'homme moyen.

L'alignement de l'EGO avec la personnalité.

1. L'alignement des trois corps inférieurs (Chakra de base, Chakra sacré et Plexus Solaire)

2. Alignement avec le corps Causal (alignement dans les Corps Subtils)

3. La méthode d'alignement

4. L'alignement Macrocosmique (Cosmos) et Microcosmique (Humain)

C'est dans l'alignement des trois véhicules, le corps physique, le corps émotionnel, le corps mental inférieur, et leur stabilisation dans la périphérie du corps Causal, par un effort de volonté, que le véritable travail de l'Ego, ou Moi supérieur, peut être accompli dans chaque incarnation particulière. Les grands penseurs de la race, les véritables interprètes de l'intellect, sont essentiellement des êtres dont les trois corps inférieurs sont alignés : c'est-à-dire, ceux dont le corps mental maintient les deux autres dans un alignement mesuré. Le corps énergétique est, par l’intermédiaire des Chakras, alors en communication directe avec le cerveau physique. Lorsque l'alignement est quadruple et que les trois corps ci-dessus mentionnés sont alignés avec le Moi supérieur, le corps Causal ou Subtil, et qu'il est maintenu fermement à l'intérieur de sa Sphère énergétique, alors les Etres de Lumière, ceux qui émotionnellement et intellectuellement influencent l'humanité, peuvent accomplir leur tâche. Lorsque le corps physique est aligné  avec le corps émotionnel et stabilisé, ces deux véhicules fonctionnent comme un seul. Quand la coordination s'étend au corps mental, l'homme triple inférieur (alignement des 3 chakras inférieurs) atteint son apothéose, et a effectué le maximum de changement dans le monde de la forme. Il a franchi une étape de l’Initiation. Plus tard vient la coordination perfectionnée avec le Moi supérieur, et le canal de communication atteint en ligne directe, via le canal de la colonne vertébral, la conscience du cerveau physique.

Jusque-là, cette communication directe ne s'est produite qu'à de rares intervalles. Les quatre centres mineurs du cerveau fonctionnent à une vibration élevée dans l'homme dont la personnalité est hautement coordonnée. Quand l'Ego est proche de l'alignement avec les corps inférieurs, la glande pinéale et la glande pituitaire sont en processus de développement. Quand ils fonctionnent en corrélation, ce qui se produira au moment du troisième niveau de l’initiation, la Sphère du Cœur intensifiera sa vibration. Au moment du  cinquième niveau d’initiation, l'effet réciproque entre les trois centres sera parfait, et l'alignement des corps sera géométriquement rectifié : vous avez alors le surhomme quintuple parachevé.

Pour l'homme moyen, cet alignement se produit seulement par intervalles, dans les moments de tension, dans les heures où certains efforts humains en créent le besoin, et dans les instants d'intense aspiration. Un certain degré d'abstraction doit être atteint avant que l'Ego tienne compte avec continuité de la personnalité du Moi inférieur. Lorsque cette attraction met en jeu les émotions, qu'elle est basée dans le mental et entre en contact avec le cerveau physique, alors l'alignement commence. De là, la nécessité du travail de méditation, car il tend vers l'abstraction, et cherche à éveiller à la fois la conscience abstraite, les émotions et l'intellect. La méditation à ce niveau d’initiation, ne consiste plus à se laisser aller, mais à participer par visualisation au chemin indiqué par le Moi Supérieur.

Alignement et Vibration

N'oubliez pas que c'est dans une large mesure une question de matière et de vibration. Les niveaux abstraits du plan mental se composent de trois niveaux. Chaque niveau a ses corrélations sur les plans supérieurs. Par conséquent, quand vous avez construit dans vos corps, physique, émotionnel et mental, la matière du premier niveau, le Moi supérieur commence à fonctionner à travers la Personnalité en voie d'alignement. L'idée est que quand un certain pourcentage de la matière de la 3éme dimension est contenu dans les véhicules, la Personnalité reconnaît le Moi supérieur et lui obéit. Purification et maîtrise décrivent le travail qui doit être fait sur les plans inférieur et supérieur. Cela implique l'emploi du mental inférieur, et les trois Chakras inférieurs commencent ainsi à être alignés.

Les vibrations des niveaux mentaux  peuvent alors commencer à être ressenties. La pensée réellement abstraite devient seulement possible quand la Personnalité, par vibration réciproque à celle de l'Ego, s'est suffisamment alignée pour constituer un canal presque sans obstacles. Alors par intervalles, rares au début, mais de plus en plus fréquents, les idées abstraites commencent à s'infiltrer vers le bas, pour être suivies en temps voulu par des éclairs de réelle illumination ou intuition venant des Mondes Supérieurs ou du véritable Ego lui-même. Physiquement cela se traduit souvent par la perception d’une couleur en vision mentale.

L'accord de l'Ego

Au début des méditations, il se produit une période de dissonance et de désaccord, une opposition entre les couleurs, et une lutte entre le Supérieur et l'Inférieur. Le grand frein de l’Ego inférieur lors des premières méditations est « le Doute ». Mais à mesure que le temps s'écoule, et plus tard, avec l'aide du Maître de Lumière, une harmonie de couleur et de tonalité (ce qui est synonyme) se produit jusqu'à ce que finalement vous ayez la note de base de la matière, l’alignement des 3 chakras de la Personnalité, l’accord de l'Ego inférieur et de l’Ego supérieur, suivie du plein accord des Etres de Lumière ou de notre Esprit Supérieur.

Au cours de nos différentes incarnations, nous jouons et faisons résonner des variations sur toutes les notes intermédiaires ; quelquefois nos vies sont majeures et quelquefois mineures, mais elles s'acheminent toujours vers une flexibilité et une grande beauté. En temps voulu chaque note s'envole vers son accord, l'accord de notre Esprit ; chaque accord forme une partie de l’apprentissage, chaque accord élève l’humain d’un sous-niveau (7 sous-niveau formant 1 niveau). L'ensemble des sept sous-niveaux complète alors la partition de ce système solaire, une partie du chef-d'œuvre du Créateur, le Maître Musicien.

L'Alignement microcosmique et macrocosmique

Parlons à nouveau de l'alignement de l’Ego en montrant l'application universelle sous la loi de l’Univers. Ceci est basé sur la géométrie ou sur les symboles et les nombres. Le but de l'évolution de l'homme dans les trois mondes, les plans: physique, émotionnel et mental, est l'alignement de sa triple Personnalité avec le corps égoïque jusqu'à ce que l'alignement soit définitivement accompli et que l'homme devienne l'Unité. Car nous trouvons à tous les niveaux, qu’ils soient Terrestres, Cosmiques ou Universelles les mêmes alignements égoïques. En effet la Terre à ses chakras inférieurs, lorsque ceux-ci seront alignés par la Paix alors commencera l’évolution de l’Humanité Terrestre. L’alignement en cours de notre Univers amènera automatiquement l’alignement de la Terre et est une opportunité, pour les humains qui le désirent, d’effectuer un saut quantique dans leur évolution.

Chacune de nos vies tend à une plus grande stabilité, mais sans un travail assidu en méditation il est rare que la triple personnalité se trouve alignée avec la conscience Causale. Il y a des moments où ceci est le cas, dans les instants d'aspiration très élevée et pour des buts désintéressés, où le supérieur et l'inférieur forment une ligne directe.

Ordinairement les vibrations de violentes émotions ou d'inquiétudes déséquilibre le corps émotionnel qui est continuellement en dehors de l'alignement. Quand il peut, momentanément, être aligné, le corps mental fait obstruction, empêchant la filtration du supérieur à l'inférieur vers le cerveau physique. Cela demande bien des vies d'efforts énergiques et persévérants, avant que le corps émotionnel puisse être stabilisé et un corps mental édifié qui puisse agir comme un filtre et non comme une entrave. Dans la période actuelle de l’alignement de notre Univers sur le Soleil Central les humains ont la facilité pour aligner leur Ego Supérieur avec leur Ego inférieur, et ainsi équilibré leur corps mental et émotionnel.

Même quand le travail accompli stabilise le corps émotionnel qui devient un pur réflecteur, que le corps mental est comme un émetteur intelligent de la plus haute vérité; cela nécessite beaucoup de discipline pour aligner les deux corps en même temps. Lorsque cela se produit, le contrôle du cerveau physique et son alignement restent à effectuer, afin qu'ils puissent agir comme un récepteur et un transmetteur directs de l'enseignement reçu.

Où donc réside la correspondance macrocosmique ? Où est l'analogie dans le système solaire ?

Dans l'alignement direct de certaines planètes, dans le processus de l'évolution du système, l'une avec l'autre et avec le soleil, se produit l'alignement Divin. Ne cherchez pas à élaborer une hypothèse de l'alignement basé sur les planètes physiques. La vérité ne se trouve pas là. Trois seulement des planètes physiques, qui sont en matière éthérique, entrent dans l'alignement final qui marque l'acquisition par le Divin de la conscience cosmique, ce qui est le but qu'il doit atteindre. La terre n'est pas une de ces trois planètes, mais Vénus y a sa place, correspondant à l'atome émotionnel permanent. L'alignement peut encore être poursuivi plus avant. Dans l'alignement de l'ensemble de notre système solaire avec le système de Sirius réside un but encore plus lointain. C'est un point très éloigné dans le temps, mais qui tient caché le Secret du plus Grand Cycle. Il est bon de rappeler ici la prophétie du Calendrier Maya qui situe la fin du Cycle d’Evolution Cosmique à notre époque. Chaque Cycle durant environ 25960 ans et se terminant probablement le 21/12/2012. Je désire spécifier ici que la prophétie Maya a été en réalité transmis par les Atlantes aux Toltèques qui les ont eux-mêmes transmis aux Mayas.

Cette prophétie à été transmis aux initiés de la Magie Blanche Atlante il y a plus de 200 000 ans, de quoi réfléchir!

Cela nous laisse beaucoup d'Espoir pour l'avenir de l'Humanité.

L'IMPORTANCE DE LA MEDITATION

1. Elle aboutit au contact égoïque et à l'alignement.

2. Elle produit un état d'équilibre.

3. Elle stabilise la vibration.

4. Elle aide à un transfert de polarisation.

La méditation comme nous l’avons vu précédemment est fondamentalement établie pour arriver à l'alignement et permettre ainsi le contact avec le Moi Supérieur. Afin d'éclaircir l'étude de ce sujet, nous continuerons avec les rubriques suivantes :

L'importance de la Méditation

Quatre résultats apportés par la Méditation

Les points à considérés dans une Méditation.

L'emploi du Mot sacré en Méditation

Les dangers à éviter dans la Méditation

L'emploi de la Forme dans la Méditation

L'emploi de la Couleur et du Son dans la Méditation

L'accès vers les Maîtres par la Méditation

Les futures Ecoles de Méditation

La Purification des Véhicules

La Vie exotérique de Service

Considérons le premier point.

 

Quelle est l'importance de la Méditation ?

L'importance donnée à la méditation résulte naturellement de la réalisation par le pratiquant qu'il est absolument nécessaire que la Personnalité soit dominée par l'Ego Supérieur.

Au début  l'homme est engagé dans de nombreuses recherches et par la force des circonstances, il est entièrement polarisé dans le Moi inférieur, cette polarisation se faisant soit dans le corps émotionnel ou dans le corps mental. Aussi longtemps que la polarisation reste purement physique ou purement émotionnelle, aucun besoin de méditation n'est jamais ressenti. Même quand le corps mental devient actif, nulle force agissante ne surgit, jusqu'à ce que l'homme, à travers bien des changements et bien des vies, ayant goûté à la coupe des plaisirs et des peines pendant bien des incarnations, sonde la profondeur des ténèbres de l'existence entièrement vécue pour le Moi inférieur et se trouve insatisfait. Il commence alors à tourner sa pensée vers d'autres horizons, à aspirer à ce qu'il ne connaît pas, à réaliser et à sentir les paires d'opposés au-dedans de lui-même, et à contacter intérieurement des possibilités de conscience et des idéals jusqu'ici sans imagination spirituelle. Il arrive à un point où le succès, la popularité et les divers talents qu'il a acquis ne lui donnent plus aucune satisfaction ; l'impulsion agissante persiste continuellement en lui jusqu'à ce que la souffrance devienne si pénible, que le désir d'atteindre quelque chose ou quelqu'un, jusqu'ici hors de portée, renversent tous les obstacles. L'homme commence à se tourner vers l'intérieur et à rechercher la source d'où il vient. Alors il se met à méditer, à réfléchir, à intensifier ses vibrations, jusqu'à ce que dans le cours du temps, il récolte les fruits de la méditation.

 

Quatre résultats apportés par la méditation

1. Elle rend l'homme capable de contacter et d'aligner les trois corps inférieurs.

2. Elle place l'homme dans une attitude d'équilibre, ni totalement réceptive et négative, ni complètement positive, mais au point précis d'équilibre. Une opportunité est ainsi offerte à l'Ego, et plus tard au Maître, d'agir sur cet équilibre et d'harmoniser la vibration apaisante avec une note plus élevée que précédemment, pour donner à la conscience la possibilité d'osciller vers un degré nouveau et plus élevé, et transmuter l’Energie de son corps physique. Par cette pratique constamment suivie, le point central d'équilibre est graduellement transféré de plus en plus haut, jusqu'au moment où le point inférieur d'attraction n'est plus le physique, ne touche plus l'émotionnel, ne contacte plus le mental, le corps Causal même disparaît, et l'homme est dès lors polarisé dans la conscience spirituelle. Son point central d’attraction énergétique se trouvant alors dans son Cœur.

3. La méditation stabilise les vibrations inférieures des plans émotionnel et mental. Elle entreprend le travail pour accorder le Moi à la vibration des trois chakras inférieurs, jusqu'à ce que ceux-ci soit aligné. L’humain parvient au point d'achèvement de la personnalité dans ce cycle, quand il est capable de vibrer et de se mouvoir consciemment au niveau du Cœur et du 3éme Œil. Nous pouvons appeler l’évolution sur les plans physique, émotionnel et mental, quand ces niveaux sont alignés et fonctionnent simultanément dans la même incarnation, le plan de la personnalité parachevée dans le sens concret du mot, et de la vision inférieure. Dans cette incarnation particulière, l'homme atteint l'expression la plus complète de son Moi inférieur, physiquement parfait, émotionnellement équilibré et mentalement hautement développé. Alors succédant à cela commence le transfert vers une vibration plus élevée, l'accord avec le Moi supérieur, et la mise en accord de la Personnalité vers l'Ego Supérieur.

4. La méditation aide au transfert de la polarisation d'un des atomes permanents de la Personnalité dans l'atome correspondant dans la Triade spirituelle. Tout cela prouve la nature essentielle de la Méditation et l'importance d'une pratique sage, active et éclairée.

Au début de l'expérience, après les acquisitions les plus élevées que peut offrir la nature inférieure, l'homme commence à méditer. Au commencement, ses tentatives sont désordonnées et plusieurs incarnations peuvent se produire quelquefois pendant lesquelles le Moi supérieur oblige seulement l'homme à penser et à méditer sérieusement à intervalles rares et séparés. Plus fréquemment ensuite les occasions se présentent de se retirer à l'intérieur de lui-même, jusqu'à ce qu'apparaissent plusieurs vies adonnées à la méditation et à l'aspiration mystiques et dont le point culminant survient généralement dans une vie entièrement consacrée à ces activités. Ceci marque le stade de la plus haute aspiration émotionnelle en dehors de l'application scientifique de la loi, via le corps mental. Ces lois sont celles qui gouvernent la véritable méditation.Derrière chacun de vous qui travaillez définitivement sous la direction d'un des Maîtres de Lumière, se situent deux vies de culmination : la vie d'apothéose humaine, temporelle, et la vie de la méditation la plus intense, le long de la ligne mystique ou émotionnelle intuitive. Cette vie méditative s'est écoulée, soit dans un monastère ou un couvent en Europe Centrale, pour ceux liés avec le Maître Jésus et Ses disciples, ou dans l'Inde, le Tibet ou la Chine, pour les élèves du Maître M. ou du Maître K.H. Pour certains cette vie méditative s’est écoulée dans un centre spirituel de la Magie Blanche Atlantéenne. Maintenant arrive pour vous tous, la plus importante série de vies pour lesquelles les précédents points de culmination ne furent que des marchepieds.Dans les vies succédant immédiatement celles des disciples sur le Sentier, se produira la réalisation finale par l'intermédiaire de la méditation ordonnée, basée sur la loi cosmique. Pour un petit nombre, l'aboutissement peut se produire dans cette vie ou dans la suivante, pour d'autres dans de prochaines vies. Pour quelques-uns cela sera plus tard l'aboutissement de la méthode mystique ayant la base de la méthode occulte ou mentale.

 

Les points à considérés dans une Méditation.

1. Le Rayon de l'Ego ou Moi supérieur

2. Le Rayon de la Personnalité ou Moi inférieur

3. La Condition Karmique de l'homme

4. La Condition du corps Causal

5. Le besoin de la période et la disponibilité de l'homme

6. Les groupes, intérieurs et extérieurs, avec lesquels il est affilié

Nous avons traité de l'importance de la méditation, et nous proposons quatre raisons pour lesquelles la pratique devrait être suivie. Etant donné que, de nos jours, la méditation est faite par beaucoup d'entre vous sans la direction d'un instructeur qui vous connaît personnellement sur le plan physique, il est impossible de faire davantage que de formuler, pour mettre en pratique un plan dans lequel se trouvent les éléments de sécurité et d'universalité. Quand un instructeur est sur place, différentes pratiques peuvent être employées, adaptées au tempérament du pratiquant et ayant certains attributs qui font de cette méditation particulière, la ligne de moindre résistance du cerveau physique de la personnalité, au corps Causal. C’est pour cette raison que nous vous proposons nos Stages, que nous avons appelés « Activation du Corps de Lumière ». Dans ces Stages nous vous ouvrons les portes vers une « Méditation Dirigée et Visualisée » vous permettant par la suite de poursuivre un chemin avec « Vos Guides de Lumière ». En formulant des méthodes de méditation, certains facteurs doivent être pris en considération. Pour cela il faut que ces méthodes aient été transmises directement par un Guide Spirituel qui actuellement est disponible dans les Mondes Supérieures. Pour les transmissions nous concernant celle-ci nous sont parvenus en Méditation par Maître Métatron. Les méthodes que nous vous proposons seront à suivre pendant un certain temps, jusqu’à ce que vos perceptions vous relient à « Vos Guides de Lumière ».

La méthode et les détails doivent être résolus par l'emploi de la discrimination, de l'expérience, du courage et de la persévérance.Les facteurs qui doivent être considérés par un instructeur quand il donne une méditation sont au nombre de six, si nous nous occupons seulement des principaux. Ce sont les suivants :

1. Le Rayon de l'Ame ou du Moi supérieur du pratiquant.

2. Le Rayon de sa Personnalité ou Moi inférieur.

3. La condition Karmique de sa triple nature inférieure.

4. La condition de son corps Causal.

5. Le besoin immédiat de la période et sa disponibilité.

6. Les groupes, intérieurs et extérieurs, avec lesquels il peut être affilié.

Nous entreprendrons maintenant de les examiner un par un :

1. Le Rayon du Moi supérieur

Le rayon sur lequel le corps Causal de l'homme se trouve, le rayon de l'Ego doit déterminer le type de la méditation. Chaque rayon nécessite une méthode d'approche différente, car le but de toute méditation est l'union avec le divin. A ce stade, c'est l'union avec la Triade spirituelle, qui a son reflet le plus bas sur le plan mental.

Quand le rayon de l'Ego est ce qui est appelé le Rayon du Pouvoir, la méthode d'approche doit être l'application de la volonté, dans une forme dynamique, aux véhicules inférieurs ; c'est dans une large mesure, ce que nous appelons une réalisation par une intense mise au point, une percée qui renverse tous les obstacles et force littéralement l'ouverture d'un canal, le précipitant ainsi dans la Triade.

Quand le rayon de l'Ego est le Second Rayon ou le Rayon d'Amour-Sagesse, le chemin de moindre résistance réside à l’intérieur de la Colonne de Lumière nous traversant. Ce n'est pas tellement une impulsion en avant car c'est un développement progressif depuis un centre intérieur, incluant l'entourage, l'environnement, les âmes alliées et les groupes affiliés au même Maître de Lumière, jusqu'à ce que tout soit inclus dans la conscience.Porté jusqu'au point de réalisation, cet épanouissement aboutit à la quatrième Initiation par la destruction finale du corps Causal. Dans le premier cas, l'accomplissement via le Rayon du Pouvoir, l'impulsion en avant a un résultat semblable ; le canal ouvert laisse pénétrer le Flux Divin descendant, de force ou du feu de l'Esprit, et le corps Causal est également détruit en temps voulu.

Quand le rayon égoïque est le troisième, ou rayon d'Activité-Adaptabilité, la méthode est quelque peu différente. Ce n'est pas tellement l'impulsion en avant, ni l'expansion progressive en tant qu'adaptation systématique de tout le savoir et de tous les moyens en vue de l'achèvement. C'est en fait, le processus de l'utilisation de l'ensemble pour l'usage de l'un; c'est plutôt l'accumulation du matériel et de la qualité nécessaires pour aider le monde, et d'informations à travers l'Amour et la discrimination, qui causent éventuellement la destruction du corps Causal. Dans ces "Rayons d'Aspect" ou d'expression divine la destruction est causée par l'élargissement du canal dû à l'impulsion de la volonté dans le premier cas; à l'expansion de la Sphère de Lumière inférieure, le corps Causal, dans le second cas ; attribuable à l'inclusivité du Rayon synthétique d'Amour-Sagesse, et à la désintégration de la périphérie du corps Causal dans le troisième cas, par la faculté d'accumulation et l'absorption systématique du Rayon d'Adaptabilité. Le résultat de la destruction du corps Causal se ressent comme une ouverture et se traduit par la réunification des 3 chakras inférieurs en une seule Sphère d’ OR liée au Plexus Solaire et à la 10éme Sphère Christique.

Ces trois méthodes différentes produisent le même résultat, et constituent fondamentalement les formes de la méthode employée dans l'évolution de l'Amour-Sagesse, le but de l'effort dans ce présent système solaire.Vous avez la volonté conduisant un homme vers la perfection par la réalisation du Supérieur, et résultant dans le service du pouvoir par l'amour en activité.

Vous avez l'aspect d'Amour-Sagesse amenant un homme vers la perfection par la réalisation de son unité avec tout ce qui respire, et dont le résultat est le service dans l'amour, par l'amour en activité.

Vous avez l'aspect d'Activité amenant un homme vers la perfection par l'utilisation de tout dans le service de l'homme, premièrement pour lui-même, ensuite graduellement pour la famille, pour ceux qu'il aime personnellement, son entourage ; jusqu'à ce que tout soit utilisé dans le service de l'humanité.

Quand le rayon égoïque est le Rayon d'Attribut d'Harmonie, le quatrième rayon, la méthode utilisera la réalisation intérieure de beauté et d'harmonie, ce qui cause la désagrégation du corps Causal par la connaissance du Son, de la Couleur et de l'effet destructeur du Son. C'est le processus qui conduit à la réalisation des notes et des tons du système solaire, la note et le ton des individus, et la tentative d'harmoniser la note de l'égo avec celle des autres.

Quand la note de l'égo se fait entendre en harmonie avec les autres égos, le résultat est la destruction du corps Causal, la dissociation de l'inférieur et l'atteinte de la perfection. Ses interprètes se développent par la musique, le rythme et la peinture. Ils se retirent intérieurement afin de comprendre le côté de la Vie de la forme. La manifestation extérieure de ce côté de la vie dans le monde se fait à travers ce que nous appelons l'art. Les grands peintres et les musiciens éminents atteignent, dans la plupart des cas, leur but dans cette voie.

Quand le cinquième rayon, le Rayon de la Science Concrète ou de la Connaissance, est le rayon de l'homme, la méthode est très intéressante. Elle prend la forme d'une intense application du mental concret à quelque problème aidant la race ; c'est la direction de chaque qualité mentale et le contrôle de la nature inférieure, afin de faire un suprême effort, de pénétrer à travers ce qui entrave le flot descendant de la connaissance supérieure. Ceci implique également l'élément volonté (comme cela peut être supposé), et aboutit à arracher l'information désirée de la source de toute connaissance.Au fur et à mesure que ce processus se poursuit, la pénétration dans la périphérie du corps causal devient si fréquente que la désintégration arrive à se produire et l'homme se trouve ainsi libéré. C'est donc mentalement conduire un homme vers la perfection en l'obligeant à utiliser toute sa connaissance dans le service aimant de sa race.

Le Rayon de Dévotion est, par excellence, le rayon du sacrifice. Quand c'est le rayon de l'Ego, la méthode d'approche par la méditation prend la forme d'une application focalisée à travers l'amour d'un individu ou d'un idéal. Un homme apprend à inclure, par l'amour porté à un être ou à un idéal, il dirige chaque faculté et chaque effort vers la contemplation de ce qui est requis et en sacrifice pour cet être ou cet idéal ; il place même son corps Causal sur les flammes de l'autel. C'est la méthode du fanatisme divin qui considère que rien ne compte en dehors de la vision, et qui, éventuellement, sacrifie joyeusement la personnalité entière. Le corps Causal est détruit par le feu, et la vie libérée s'élève vers l'Esprit dans la divine béatitude.

Quand le rayon de l'Ego est le septième ou Rayon de la Loi Cérémonielle ou Magie, la méthode est celle de la glorification et de la compréhension de la forme dans l'approche. Comme nous l’avons déjà dit, le but de toutes les pratiques de la méditation est l'approche du divin qui est dans chaque être, et par cela, l'accès à la Déité Elle-même.C'est pourquoi la méthode est la soumission à la loi, l'ordre est la règle de chaque action de la vie dans les trois corps ainsi que l'édification dans le corps Causal d'une forme qui, en se déployant, aboutit à la destruction de ce corps. C'est l'étude de la Loi Cosmique, et pour l'homme, la compréhension logique du comment et du pourquoi cette loi est régie. C'est alors l'application décisive de cette loi au corps des causes, afin de le rendre inutile et d'effectuer ainsi sa destruction.L'émancipation en est le résultat, et l'homme se libère lui-même des trois mondes inférieurs.Beaucoup d'occultistes se trouvent actuellement sur ce rayon pour continuer ce processus libérateur. C'est la méthode qui amène un homme à la libération par la compréhension, l'application intelligente de la loi dans sa propre vie, et l'amélioration des conditions dans la masse de l'humanité, faisant ainsi de lui un serviteur de sa race.

2. Le Rayon de la Personnalité

En déterminant la méthode de la méditation, nous avons eu à nous occuper quelque peu du premier facteur, le rayon de l'Ego. Aujourd'hui, nous pouvons entreprendre l'étude de la fonction du rayon de la personnalité en déterminant cette méthode. Comme vous le savez, le rayon de la personnalité est toujours un sous-rayon du rayon spirituel, et varie avec une plus grande fréquence que le rayon de l'Ego.Avec des Egos évolués, tels qu'ils peuvent être contactés parmi les penseurs de la race et parmi les travailleurs éminents dans tous les départements du travail mondial, le rayon de la personnalité peut varier de vie en vie, chaque vie étant basée sur une note différente et manifestant également une couleur différente. Dans cette voie, le corps Causal est plus rapidement équipé. Quand l'unité qui se réincarne a atteint un point où elle peut consciemment choisir son mode d'expression, elle veut premièrement revoir ses vies passées et, par la connaissance ainsi obtenue, elle pourra guider son choix pour la prochaine vie. Avant de se réincarner, elle fera résonner sa note égoïque, et remarquera le manque de plénitude ou la dissonance qu'elle peut contenir, et elle décidera alors sur quelle note elle basera la vibration de sa future personnalité.

C'est pourquoi l'ensemble de la vie peut dépendre de la résonance d'une note particulière et de la stabilisation d'une vibration déterminée. Cette note doit être émise et cette vibration stabilisée dans diverses circonstances. De là, la nécessité de fréquents changements dans la vie de l'aspirant ou du disciple, et l'explication de l'évidente condition de diversité et de chaos apparent dans lequel se passent ses vies. A chaque septennat de la vie d’autres perspectives s’ouvre à l’Humain, de nouveaux ou d’anciens chemins s’entrecroisent dans ces Périodes de 7ans. C’est le moment où chacun a le choix, soit de reprendre un chemin oublié, soit de prendre un nouveau chemin ou alors de poursuivre celui où il se trouve. Quand la dissonance a été corrigée et quand la vibration se stabilise et n'est plus sujette au changement, le travail nécessaire est alors accompli. L'Ego peut rassembler à nouveau ses forces, avant de continuer le travail de perfectionnement du corps Causal, et porter à une parfaite précision et clarté de ton l'accord désiré. Voyez alors la nécessité d'adapter la méthode de méditation au besoin de la personnalité, ou du nouveau chemin pris, et de la synchroniser en même temps avec le premier facteur comprenant le rayon de l'Ego.

 

3. La Condition Karmique de l'Homme Triple

La condition karmique de l'homme triple, et sa place dans l'évolution doit aujourd'hui être considérée dans notre étude des "Méthodes de Méditation". C'est notre troisième point, et il est de réelle importance de déterminer sagement une méthode appropriée à l'individu.

Jusqu'ici, nous avons d'abord considéré l'importance de la méditation, et nous avons ensuite brièvement parlé du rôle joué par le rayon de l'Ego, que le but réel de la méditation est la rupture, la dissolution et la destruction du corps égoïque. Comme nous l'avons vu, chaque rayon a nécessité un procédé différent, et nous avons alors vu la fonction du rayon de la personnalité associé avec le rayon de l'Ego, et vu comment, après une sage considération des deux facteurs, une méthode pouvait être utilement assignée.Nous nous occupons maintenant plus spécialement du facteur temps. Le Karma et le temps sont des termes plus synonymes que nous ne le réalisons souvent. La reconnaissance du Karma et des vies antérieures liées permet la libération des empreintes négatives de ces vies. La méditation occulte et le commencement du travail libérant l'individu de la périphérie du corps Causal, peuvent être seulement commencés quand un certain point d'évolution a été atteint, quand, par son volume, le corps Causal est d'un certain poids spécifique, et quand sa circonférence correspond à certaines conditions. Le processus entier est celui de la Loi, et non, comme cela est souvent considéré, une pure aspiration et un noble désir. Nous indiquons ici trois facteurs à votre considération :

a. Le point d'évolution.

b. Le poids spécifique du corps Causal.

c. La dimension et la circonférence du corps Causal.

Prenons-les dans l'ordre :

Le point d'Evolution

La vie de la personnalité qui évolue peut être répartie en plusieurs divisions. La nôtre est après tout une quintuple évolution et la vie de l'homme, en tant qu'être humain peut être considérée comme une série de cinq pas progressifs, chaque pas étant évalué d'après l'état inhérent du Feu de l'Esprit. Du point de vue de notre Hiérarchie Divine planétaire, nous sommes mesurés d'après notre lumière.

La première division de progrès peut se situer entre le moment où l'homme-animal devint une entité pensante, un être humain, et celui de la conscience fonctionnant dans le corps émotionnel, le point où les émotions sont largement prépondérantes. Cela correspond à la période de la Lémurie et des premiers jours de l'Atlantide. Pendant cette période, l'homme est polarisé dans son corps physique et il apprend à être contrôlé par son corps de désir, le corps de sensation ou de l'émotion. Il n'a pas d'autres aspirations que de se prêter aux plaisirs corporels ; il vit pour sa nature physique et n'a aucune pensée pour quoi que ce soit de supérieur. Cette période correspond à celle de l'âge d'un enfant de un à sept ans. A ce stade, les Instructeurs veillant sur la race voient la Flamme intérieure comme une minuscule pointe d'épingle, et l'atome permanent du plan physique maintient la polarisation. L'attention des Instructeurs n'est pas sollicitée, car la force instinctive inhérente dans le Moi supérieur accomplit le travail, et la force impulsive de l'évolution fait tout avancer vers la perfection.

La seconde période couvre une partie de l'évolution, où la polarisation est largement établie dans le corps émotionnel et où le désir du mental inférieur se développe. Cette analogie correspond aux derniers jours de l’Atlantide. Les désirs ne sont pas aussi purement physiques car le mental commence à pénétrer, comme le levain crée une impulsion active et fait monter la pâte. L'homme est conscient de vagues désirs qui ne sont plus en relation avec son corps physique ; il devient capable d'un amour profond pour des instructeurs et des guides plus sages que lui, d'une dévotion excessive et désordonnée pour ses compagnons proches ainsi que d'une haine violente et déraisonnable, car l'équilibre réalisé par le mental et la compensation qui résulte de l'action mentale sont insuffisants, et l'homme souffre des extrêmes.

La polarisation réside maintenant dans l'atome émotionnel permanent mais, quand ce point de développement est atteint, une lumière se meut entre les deux atomes qui connaissent la polarisation : l'émotionnel et le physique. Ce que nous cherchons à préciser c'est que, dans ce stade, l'unité mentale n'a pas encore reçu la force de polarisation, car elle est retenue par l'émotionnel, et il en résulte une différence totale dans la périphérie de l'atome lui-même. Les combinaisons électroniques qui composent l'atome qui a subi la polarisation sont groupées dans une forme géométrique différente de celles qui n'ont pas encore expérimenté le processus. Cette période est analogue à celle de la vie d'un enfant de sept à quatorze ans, ou quand l'adolescence a été traversée et que l'enfant est sur la voie de la maturité. Cette maturité est le résultat de la polarisation émotionnelle et physique en alignement.

L'alignement se réalise maintenant facilement entre les corps physique et émotionnel. Le problème consiste alors à amener les deux dans l'alignement avec le corps mental et plus tard avec le corps égoïque. Pour les guides veillant sur la race, la Flamme intérieure peut alors être vue un peu plus développée mais encore si petite qu'elle est inappréciable.

Mais, si nous pouvons dire alors que dans la première période, la lumière de l'atome physique pouvait seule être constatée, maintenant, dans la seconde période, l'atome émotionnel est également illuminé, ce qui est pour les Maîtres un signe de la progression du travail. Tout ceci couvre une vaste période de temps car le progrès, à ce moment, est inexplicablement lent. Notre allusion aux races Atlantéenne et Lémurienne indique seulement l'analogie dans le sujet et non l'analogie dans le temps.

En commençant la troisième période, survient maintenant le point le plus vital dans le développement de l'homme, celui dans lequel le mental se développe, la vie se polarise et se déplace vers l'unité mentale. Parlant en termes du système solaire, et considérant l'humanité en tant qu'unité, tous les atomes permanents constituent les molécules dans un atome cosmique correspondant. Le travail a progressé de la polarisation physique à la polarisation émotionnelle et en reste là. Ici et là, des individus en tant qu'unités accomplissent le travail et démontrent l'espoir réservé à tous. Cette période correspond aux âges de quatorze à vingt-huit ans. Elle est alors, dans ce cas, plus longue car il y a beaucoup à faire. Deux atomes ont pris conscience de la polarisation, et un est transféré. C'est le point intermédiaire, et le moment où la lumière joue entre les trois atomes, ébauchant le triangle de la personnalité. Mais le point focal est graduellement et de plus en plus transféré dans l'unité mentale, et le corps égoïque commence à s'élargir et assume ses proportions. L'homme a le contrôle du corps physique et à chaque nouvelle vie il en construit un meilleur ; il a un corps de désir qui a des besoins plus épurés. Il réalise les joies de l'intellect et fait tous ses efforts pour acquérir un corps mental de plus grandes proportions ; ses désirs s'élèvent au lieu de s'abaisser et commencent à se transformer en aspiration, d'abord vers les choses du mental, et plus tard vers ce qui est plus abstrait et synthétique. La Flamme ou Lumière égoïque intérieure rayonne maintenant du centre intérieur vers la périphérie, illuminant le corps Causal et donnant l'indication de combustion. Pour la Hiérarchie qui observe, il est visible que le feu divin pénètre, réchauffe et illumine entièrement le corps Causal, et que l'Ego devient toujours plus conscient sur son propre plan et toujours plus intéressé, via les atomes permanents, à la vie de la Personnalité. Le cerveau physique de la Personnalité n'est pas encore conscient de la différence entre la capacité mentale inhérente et l'impression dirigée de l'Ego intérieur, mais le temps arrive où un changement fait progresser rapidement l'évolution. La quatrième période  approche et nous voudrions ici donner un avertissement. Tout ceci ne se manifeste pas en sections ordonnées si je peux m'exprimer ainsi. Ceci procède, comme le fait le grand système avec un continuel chevauchement, un parallélisme dû au rayon inhérent de l'Esprit de Création, aux changements cycliques, à la diversité des forces dirigées astrologiquement et venant souvent des centres cosmiques inconnus, sur la vie palpitant dans les atomes.

La quatrième période est celle dans laquelle la coordination de la Personnalité est achevée et où l'homme vient à lui-même, comme le fit le fils prodigue dans le lointain pays, et dit : "Je veux me lever et aller vers mon Père." Cette période correspond cosmiquement (dans le Macrocosme) à la période actuel de profond changement. Les trois atomes permanents fonctionnent et l'homme est une entité active sentant et pensant. Il atteint le but désiré de la vie de la personnalité et il commence à transférer consciemment sa polarisation de la vie de la personnalité à l'égoïque. Il se tient sur le Chemin de Disciple ou de Probation, ou s'en approche. Il commence le travail de transmutation ; laborieusement, péniblement et prudemment, il oblige sa conscience à s'élever plus haut et la développe à volonté ; à tout prix il décide de dominer et de travailler en pleine liberté sur les trois plans inférieurs ; il réalise que l'Ego doit produire une manifestation parfaite, physique émotionnelle et mentale, et c'est pourquoi il établit à un prix infini le canal nécessaire. L'homme attire alors l'attention des Instructeurs. De quelle manière le fait-il ? Le corps Causal commence à irradier la Lumière intérieure. Il a été amené jusqu'à un point d'édification où il est assez affiné pour agir comme un voile transparent et quand le contact de l'Ego est établi avec la Triade, un point de Flamme apparaît... La Lumière n'est plus cachées sous le boisseau car, soudainement, les flammes surgissent et attirent le regard ardent du Maître. Ceci marque la période entre vingt-huit et trente-cinq ans dans la vie de l'adulte. C'est la période où un homme se trouve lui-même, découvre quelle peut être sa ligne d'activité, et ce qu'il lui est possible d'accomplir au point de vue mondial.

Pendant la cinquième période, la Flamme pénètre graduellement la périphérie du corps Causal, et le "sentier du juste s'illumine toujours de plus en plus jusqu'au jour parfait". C'est dans la quatrième période que la méditation commence, la méditation mystique qui conduit, dans la cinquième période, à cette méditation occulte qui, étant sous la loi, mène à des résultats suivant la ligne du rayon. C'est par la méditation que l'homme en tant que Personnalité est touché par la vibration de l'Ego, cherche à l'atteindre et à amener la conscience égoïque de plus en plus en bas, de manière à inclure consciemment le plan physique. Cette période correspond à notre proche Avenir, elle amèneras l’humanité vers la 7éme sous-race de la Race Aryenne (dans le Macrocosme). C'est par la méditation ou par le retrait intérieur que l'homme apprend la signification du Feu et applique ce feu à tous les corps, jusqu'à ce que rien ne reste sauf le feu lui-même. C'est par la méditation ou l'extension du concret à l'abstrait que la conscience Causale est pénétrée, et l'homme, durant cette période finale, devient le Moi supérieur et non plus la Personnalité. Durant cette cinquième période, la période du Sentier de l'Initiation, la polarisation se déplace entièrement de la Personnalité à l'Ego, jusqu'à ce que, à la fin de cette période, la libération soit complète et que l'homme se trouve libre.

Même le corps Causal est reconnu comme une limitation et l'émancipation est achevée. La polarisation se déplace alors plus haut dans la Triade, le transfert commençant à la troisième Initiation. L'atome physique permanent disparaît et la polarisation devient celle du mental supérieur ; l'atome émotionnel permanent disparaît, et la polarisation devient intuitive ; l'unité mentale disparaît et la polarisation devient spirituelle.

L'homme devient alors un Maître de la Sagesse et arrive à l'âge symbolique de quarante-deux ans, le point de parfaite maturité dans le système solaire. Cette période correspond à la naissance de la 6éme Race Racine « l’Homme de Paix et d’Amour ». (Dans le Macrocosme)

Une dernière période vient encore, correspondant aux âges de quarante-deux à quarante-neuf ans, où les sixième et septième Initiations peuvent être prises, mais cette période ne concerne pas l’humanité actuelle.

Le Poids Spécifique et le Contenu du Corps Causal

Qu'arrive-t-il quand l'homme-animal devient une entité pensante, un être humain ?

L'approximation du Moi et du non-Moi par le moyen du mental, car l'homme est "cet être en qui l'esprit le plus haut et la matière la plus basse sont reliés ensemble par l'intelligence".

Quand l'homme-animal atteignit un point adéquat, quand son corps physique fut suffisamment coordonné, quand il posséda une nature émotionnelle ou de désir assez forte pour former une base pour son existence et pour la diriger par les moyens de l'instinct, quand son mental fut suffisamment implanté pour donner la mémoire instinctive et la corrélation des idées qui peuvent être observées dans l'animal domestique moyen, alors l'Esprit descendant prenant pour lui-même un atome sur le plan mental jugea le temps venu de prendre possession des véhicules inférieurs. Les Seigneurs de la Flamme apparurent et effectuèrent le transfert de polarisation de l'atome inférieur de la Triade à l'atome le plus bas de la Personnalité. C'est pourquoi, au moment de l'individualisation qui est le terme employé pour exprimer ce moment de contact, vous avez, sur le troisième sous-plan du plan mental, un point de lumière renfermant trois atomes, et lui-même renfermé dans une gaine de matière mentale. Le travail qui doit alors être fait consiste à :

1.         Donner à ce point de lumière une occasion de devenir une flamme, en attisant régulièrement l'étincelle et en alimentant le feu.

2. Donner au corps Causal l'occasion de se développer et de se dilater pour devenir, au lieu d'un Sphère incolore renfermant l'Ego comme un jaune d'œuf dans la coquille, une chose d'une rare beauté contenant à l'intérieur d'elle-même toutes les couleurs de l'arc-en-ciel. Ceci est un fait occulte. Le corps Causal palpitera dans le cours du temps voulu, par une illumination intérieure, et par une ardente flamme intérieure qui travaillera graduellement du centre à la périphérie, en utilisant le corps Causal (le produit de milliers de vies de souffrances et d'efforts), comme un aliment pour cette flamme. La flamme brûlera tout, elle montera vers l’Unité, et, devenant une avec cette Unité, sera réabsorbée dans la conscience spirituelle, transportant avec elle, en utilisant le feu comme symbole, une intensité de chaleur ou qualité de couleur ou de vibration qui étaient inconnues auparavant.

Le travail de la Personnalité, car nous avons tout à considérer de cet angle, jusqu'à ce que la vision égoïque puisse être la nôtre, est donc premièrement : d'embellir, d'édifier et de développer le corps Causal ; deuxièmement de ramener à l'intérieur la vie de la Personnalité, en ce qui est bon de la vie personnelle, et en le déposant dans le corps de l'Ego. Ce qui peut être appelé le Vampirisme Divin, car le mal est toujours de l'autre côté du bien. Ceci ayant été accompli vient le moment d'appliquer la Flamme au corps Causal lui-même et la joyeuse attente qui en résulte, tandis que le travail de destruction se poursuit et que la Flamme, la vie intérieure de l'homme et l'esprit de la vie divine, est libérée et remonte à sa source.

Le poids spécifique du corps Causal fixe le moment de l'émancipation et marque le temps où le travail d'embellissement et de construction est complété. Quand le Temple de Salomon est érigé et quand le poids du corps Causal correspond au modèle recherché par la Hiérarchie, alors le travail de destruction survient et la libération approche.

L'expérience du printemps a été faite, la pleine verdure de l'été lui a succédé, et maintenant la force de désintégration de l'automne doit être ressentie. Cette fois-ci ce déroulement est seulement senti et appliqué sur les niveaux du mental et non pas sur les niveaux physiques. La hache est placée vers la racine de l'arbre, mais l'essence de vie est accumulée dans l'entrepôt Divin. Le volume du corps Causal est l'accumulation, par de lents et graduels progrès, du meilleur de chaque vie. L'édifice avance lentement au début, mais vers la fin de l'incarnation le travail se poursuit rapidement. La structure a été édifiée, et chaque pierre a été taillée dans la vie personnelle. Sur le Sentier, dans chacune de ses deux divisions, le travail d'achèvement et d'embellissement du Temple avance avec une plus grande rapidité.

Nous voudrions signaler ici que la circonférence du corps Causal varie selon le type et le rayon. Certains corps égoïques ont une forme plus circulaire que d'autres ; quelques-uns sont plus ovoïdes, et d'autres d'aspect plus allongé. C'est le volume et la souplesse qui compte, et par-dessus tout, la perméabilité de la Sphère inférieure qui permet le contact avec d'autres égos. Tout en conservant néanmoins son identité, il se fond lui-même avec ses compagnons gardant cependant son individualité qui absorbe tout ce qui est désirable en maintenant toujours sa propre forme.

La Condition du Corps Causal

Le quatrième facteur de choix de la méthode de méditation constitue aujourd'hui notre sujet et se rapporte à la condition du corps Causal. Nous avons traité de la relation du corps Causal avec la Personnalité ou Moi inférieur, faisant ressortir l'inter jeu entre les deux ainsi que leur interdépendance.

Par l'application fermement soutenue de la méditation, par la stabilisation graduelle du mental inférieur, par la concentration et la pratique continue de la méditation du rayon égoïque équilibré par la méditation du rayon de la personnalité, nous voyons que la relation du corps Causal avec la Personnalité devient toujours plus étroite et le canal qui les relie toujours plus clair. Nous avons vu que ceci est le résultat d'un transfert de polarisation de l'inférieur au supérieur, et plus tard à la complète émancipation des deux, suivie alors de la centralisation dans la conscience spirituelle. Nous avons traité de la matière du point de vue le plus bas, nous basant sur la vision d'un homme dans les trois mondes.

Trois choses peuvent être communiquées, qui en les méditant peuvent conduire à l'illumination:

L'Ego sur son propre plan réalise consciemment sa relation avec le Maître et cherche à transmettre cette conscience à la Personnalité.

Le Moi supérieur sur son propre plan n'est pas entravé par le temps et l'espace, et connaissant le futur aussi bien que le passé, cherche à apporter au plus tôt, la fin désirée et à l'effectuer le plus rapidement possible.

Le Moi supérieur ou Ego sur son propre plan est en relation directe avec les autres Egos qui sont sur le même rayon et sur un rayon correspondant concret ou abstrait, et, réalisant que cette progression se produit en formation de groupe, il travaille sur ce plan à aider sa catégorie.

Relation de l'Ego avec la Hiérarchie

La relation de l'Ego avec un Maître est à ce stade réalisée consciemment, mais elle reste néanmoins elle-même un développement évolutionnaire. Ainsi qu'il nous a été indiqué, il y a soixante milliards d'unités de conscience ou d'esprits dans la hiérarchie humaine en évolution. Ceux-ci se trouvent sur les niveaux Causals, cependant leur nombre est un peu moins important maintenant, car, de temps en temps, certains atteignent la quatrième Initiation. Ces Egos, à divers stades de développement, sont tous reliés à leur Créateur, l'Esprit ou le Père dans les Cieux, à peu près dans le même sens, seulement dans une substance plus fine, comme l'Ego est relié à la Personnalité.

Comme vous le savez, toutes la Création est sous le contrôle ou plus exactement constituent une partie de la conscience d'un des Esprits planétaires. Sur les niveaux égoïques, les Egos sont dans une condition similaire. Un adepte de leur rayon supervise leur évolution générale, étant en rapport avec eux en forme de groupes. Ces groupes sont constitués sous trois conditions :

a. En tant que sous-rayon du rayon égoïque.

b. En tant que période d'individualisation ou d'entrée dans le règne humain.

c. En tant que degré de réalisation.

L'Adepte de leur rayon prend en main la supervision générale, mais sous Sa direction travaillent les Maîtres, chacun sur leur propre rayon et avec leurs propres groupes individuels, qui sont affiliés avec Eux par la période, par le karma et par le point de vibration. Sous les Maîtres travaillent les disciples qui ont la conscience du Moi supérieur, et qui, étant par conséquent capables d'œuvrer sur les niveaux Causals, aident l'évolution de ces Egos dont les corps Causals sont moins développés que les leurs. Tout est magnifiquement soumis à la loi, et comme le travail de développement du corps égoïque est subordonné aux progrès accomplis par la triple personnalité, l'Ego est en conséquence aidé sur les niveaux inférieurs par deux disciples différents, un qui travaille sur les niveaux émotionnels rendant compte à un autre qui travaille sur le véhicule mental. A son tour, il informe le disciple de la conscience Causale, lequel exprime à nouveau son opinion au Maître. Tout ceci est accompli avec la coopération de la conscience intérieure dans le corps Causal ; ceci, comme vous le voyez, met à contribution cinq facteurs ayant pour but d'aider l'Ego dans son développement évolutionnaire :

1. L'Adepte de son Rayon.

2. Le Maître de son groupe.

3. Un disciple ayant la conscience Causale.

4. Un disciple sur le plan mental.

5. Un aide sur le plan émotionnel.

Pendant une longue période de vies, l'Ego demeure pratiquement inconscient de la Personnalité. Le lien magnétique seul existe, jusqu'au moment où la vie personnelle arrive à un point où, dans une certaine mesure, il peut accroître le contenu du corps Causal, un corps au début petit, incolore et insignifiant. Mais le moment vient où les pierres sont apportées parfaites de la carrière de la vie personnelle et où les premières couleurs y sont peintes par l'homme, le constructeur et l'artiste. Alors l'Ego commence à porter attention, rarement au début, mais avec une fréquence croissante, jusqu'à ce que des vies arrivent dans lesquelles l'Ego travaille définitivement à subjuguer le Moi inférieur, à agrandir le canal de communication et à transmettre le fait de son existence et le but de son être à la conscience du cerveau physique.

Quand ceci est accompli et que le feu intérieur circule plus librement, des vies sont alors consacrées à la stabilisation de cette impression, pour faire de cette conscience intérieure une partie de la vie consciente. La flamme irradie de haut en bas et de plus en plus, jusqu'à ce que graduellement les divers véhicules s'alignent et l'homme se tient sur le Chemin de Lumière. Il est encore ignorant de ce qui réside devant lui, il reste seulement conscient d'une aspiration ardente, tumultueuse, et de désirs divins innés. Il est ardemment désireux de bien faire, ayant soif de savoir, et rêvant toujours de quelqu'un ou de quelque chose plus élevé que lui-même. Tout ceci est soutenu par la profonde conviction que dans le service pour l'humanité, le but idéal sera atteint, la vision deviendra réalité, le désir fructifiant dans la satisfaction et l'aspiration s'absorbant dans la vision.

Jusqu'alors les Instructeurs ont seulement observé et guidé, demeurant sans relations précises avec l'homme lui-même ; tout a été laissé à l'Ego et à la vie divine pour exécuter le plan, l'attention des Maîtres étant dirigée vers l'Ego sur son propre plan. L'Ego utilise chaque effort pour accélérer la vibration et obliger les véhicules inférieurs, souvent rebelles, à devenir sensibles et à s'élever jusqu'au niveau de la force qui s'accroît rapidement.C'est grandement une question de feu intensifié ou chaleur, et de l'intensification consécutive à la capacité vibratoire. Le feu égoïque devient toujours plus fort jusqu'à ce que  le travail soit accompli, et le feu purificateur devient la Lumière de l'Illumination. Méditez sur cette phrase.

« Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ».

Sur chaque barreau de l'échelle le processus est répété; lors de l’alignement spirituel, le Moi Supérieur commence à être consciente de l'Ego. Le travail est alors plus rapide par suite de la raréfaction de la matière et du fait que la résistance est un facteur existant seulement dans les trois mondes. Par suite de cela, la souffrance cesse pour le Maître. C'est-à-dire la souffrance comme nous la connaissons sur la terre, et qui est surtout la souffrance dans la matière.

Relation de l'Ego avec son propre développement

L'Ego cherche à atteindre le but désiré de trois façons :

1. Par un travail défini sur les niveaux abstraits. Il aspire à contacter et à enclore l'atome permanent, ce qui constitue sa première approche directe vers l’Evolution.

2. Par un travail déterminé sur la couleur et le son, ayant en vue le but de stimulation et de vivification, travaillant par conséquent en groupe et sous la direction d'un Maître.

3. Par de fréquentes tentatives pour contrôler définitivement le Moi inférieur, une chose désagréable à l'Ego dont la tendance est de demeurer satisfait avec conscience et aspiration sur son propre plan.

N'oubliez pas que l'Ego lui-même a quelque peu à lutter. Le refus de s'incarner n'existe pas seulement sur les niveaux spirituels, mais aussi sur celui du Moi supérieur. Certaines expansions qui sont liées aux facteurs de temps et d'espace, comme ils sont compris dans les trois mondes, sont également visées par l'Ego, telles que l'accroissement de la périphérie causale par l'étude de la télépathie divine, la psychologie systématique et la connaissance des lois du feu.

Relation de l'Ego avec les autres Egos

Certaines choses ont besoin d'être rappelées :

Le facteur de périodicité. Les égos qui sont en incarnation et les égos qui sont en dehors de l'incarnation sont différenciés et capables d'un travail différent. Les égos dont les reflets sont en incarnation sont plus limités que ceux qui n'y sont pas. C'est à peu près comme si le Moi supérieur étais dirigé vers le bas ou se circonscrivait lui-même volontairement dans l'existence à trois dimensions, tandis que les égos hors de l'incarnation ne sont pas aussi limités mais travaillent dans une autre direction ou dimension. La différence réside dans le centre d'attention durant la vie sur le plan physique. C'est comme si les égos incarnés étaient plus positifs et les égos non incarnés plus négatifs.

Le facteur d'activité. Ceci est surtout une question de rayons et touche étroitement à la relation entre les égos. Ceux qui se trouvent sur des rayons similaires s'unissent et vibrent plus aisément ensemble que ceux qui sont sur des rayons différents, et c'est seulement quand le second aspect de la sagesse est développé que la synthèse devient possible.

LA KUNDALINI

La KUNDALINI dans la colonne vertébrale.

"Kundalini, le pouvoir du serpent ou feu mystique on l'appelle le pouvoir annulaire ou serpentin à cause de la manière dont il progresse et agit, selon une spirale dans le corps de l'ascète, qui cherche à développer ce pouvoir en lui-même. C'est un pouvoir occulte de feu électrique ou pouvoir fohatique la grande force primitive qui sous-tend toute matière organique ou inorganique.
"Kundalini est la forme statique de l'énergie créatrice dans les corps qui sont la source de toutes les énergies, y compris le Prana..."
"Ce mot vient de l'adjectif Kundalini, qui signifie "enroulée". On dit qu'elle est "enroulée" car elle dort, enroulée et parce que son pouvoir se manifeste selon une double spirale..."
"En d'autres termes, cette Kundalini shakti est celle qui lorsqu'elle s'anime pour se manifester, apparaît comme l'Univers. Dire qu'elle est enroulée, c'est dire qu'elle est au repos – c'est-à-dire à l'état d'énergie potentielle…
 Nous allons examiner très brièvement la question de Kundalini et de la colonne vertébrale, car il n'est pas possible de révéler beaucoup de choses sur ce sujet nécessairement dangereux.
Il faut nous souvenir que nous traitons de la contrepartie éthérique de l'épine dorsale, et non de la structure osseuse que l'on appelle colonne vertébrale ou épine dorsale. C'est un fait insuffisamment reconnu par ceux qui étudient cette question.
On a trop insisté sur les trois canaux qui composent la moelle épinière triple.
Ces canaux sont importants en ce qui concerne le système nerveux de l'homme ; ils n'ont pas l'importance primordiale du canal éthérique qui les enserre tous trois. Rappelons-nous donc strictement que nous traitons :

 a. Du canal éthérique.
 b. Du feu qui remonte dans ce canal.
c. De la conjonction de ce feu avec le feu radiant qui apporte l'énergie au corps physique. Cette conjonction s'opère à      un point entre les omoplates.
d. De leur ascension unifiée, jusque dans la tête.
e. Finalement de leur fusion avec le feu Divin qui apporte l'énergie aux trois centres de la tête.

La KUNDALINI et les 3 triangles.
Le feu animant le triangle de la tête, est la correspondance supérieure du triangle du prana, à mi-corps, et de son reflet inférieur à la base de l'épine dorsale. Nous avons donc, dans l'unité humaine, trois triangles importants :

1. Dans la tête Le triangle des trois centres principaux,
a. La glande pinéale,
b. Le corps pituitaire,
c. Le centre Alta Major.

2. Dans le corps Le triangle du prana,
a. Entre les épaules,
b. Au-dessus du diaphragme,
c. La rate.

3. En bas de la colonne vertébrale Les trois centres intérieurs,
a. Au bas de la colonne vertébrale,
b. et c. Les deux organes sexuels majeurs, chez l'homme et la femme.

La fusion des feux de la matière avec les feux du mental, apporte l'énergie à l'ensemble des atomes de matière du corps. C'est le secret de l'immense puissance de travail des grands penseurs, et des grands travailleurs de la race.
Cela produit aussi une stimulation considérable des trois centres supérieurs du corps, le centre de la tête, du cœur, de la gorge, ainsi que l'électrification de cette partie du corps. Ces trois centres supérieurs forment alors un champ d'attraction pour la descente du troisième feu, celui de l'Esprit. Le centre du sommet de la tête, aux pétales multiples devient excessivement actif. C'est le centre synthétique de la tête, le total de tous les autres centres. La stimulation de tous les centres du corps est parallèle et correspond à la vivification simultanée du lotus aux pétales multiples. C'est le lieu de rencontre des trois feux, celui du corps, celui du mental, et celui de l'Esprit. L'union avec l'Ego est parachevée lorsqu'il est totalement stimulé, et la combustion s'ensuit ; ce processus se répète dans les véhicules subtils entraînant la consommation finale et la libération de l'Esprit.
La fusion des feux de la matière résulte de la croissance évolutionnaire, lorsque celle-ci est abandonnée au développement normal et lent que seul le temps peut effectuer.
La jonction des deux feux de la matière s'opère de bonne heure dans l'histoire de l'homme, et produit la robuste santé dont devrait normalement jouir l'homme à la vie pure et aux pensées élevées. Lorsque les feux unis de la matière sont montés encore plus haut le long du canal éthérique de la colonne vertébrale, ils entrent en contact avec le feu de création qui radie à partir du centre de la gorge.

1. Les trois centres majeurs de la tête sont (du point de vue physique) :
a. Le centre Alta,
b. La glande pinéale,
c. Le corps pituitaire.

2. Ils forment un triangle énergétique, après leur jonction avec les deux feux des deux triangles inférieurs, c'est-à-dire, lorsqu'ils deviennent synthétiques.

3. Mais le triangle purement Divin avant cette fusion est :
a. Le centre de la gorge,
b. La glande pinéale,
c. Le corps pituitaire.

Cela correspond à la période pendant laquelle l'unité humaine ressent une aspiration consciente, et jette le poids de sa volonté du côté de l'évolution, rendant ainsi sa vie constructive.
L'autre feu de la matière (le feu double) est attiré vers le haut, et se fond avec le feu du mental, effectuant sa jonction par le centre alta major. Ce centre est situé à la base du crâne, et il y a un léger intervalle entre ce centre et le point où les feux de la matière sortent du canal de la colonne vertébrale. Une partie du travail, que l'homme développant ses facultés de pensée doit accomplir, est de construire un canal temporaire en matière éthérique pour franchir cet intervalle.
Ce canal est le reflet, dans la matière physique, de la personnalité vers l'âme que l'Ego doit construire, afin de franchir l'intervalle entre le plan mental inférieur et le plan mental supérieur, entre le véhicule causal sur le troisième sous-plan du plan mental, et l'atome permanent Divin sur le premier sous-plan.

C'est le travail qu'inconsciemment tous les penseurs avancés accomplissent actuellement. Quand le pont franchissant cet intervalle est parachevé, le corps de l'homme se coordonne au corps mental, et les feux du mental et ceux de la matière sont unis. Cela permet d'atteindre la perfection de la vie personnelle, et ainsi qu'on l'a dit plus haut, cette perfection amène l'homme au portail de l'initiation – l'initiation étant le sceau apposé sur le travail accompli ; cela marque la fin d'un petit cycle de développement, et le début du transfert de tout le travail sur une courbe plus élevée de la spirale.
Il faut toujours garder à l'esprit que les feux à la base de la colonne vertébrale, et du triangle de la rate, sont des feux de la matière. Il ne faut pas oublier cela, ni faire de confusions. Ils n'ont pas d'effet spirituel et concernent uniquement la matière où les centres de force sont situés. Ces centres de force sont toujours dirigés par l'âme ou le mental, ou par l'effort conscient de l'entité qui habite la forme ; mais cette entité est retardée dans les effets qu'elle s'efforce d'obtenir, tant que les véhicules au moyen desquels elle cherche à s'exprimer, et les feux qui les dirigent et les stimulent, ne réagissent pas de manière adéquate. En conséquence, c'est seulement à un moment donné de l'évolution, et quand la matière de ses véhicules reçoit l'énergie suffisante de ses propres feux latents, que l'entité peut réaliser son dessein, longtemps différé. D'où la nécessité de l'ascension du feu de la matière jusqu'à sa place légitime, d'où sa résurrection après avoir été longtemps enfoui et apparemment prostitué, avant qu'il ne puisse s'unir à son Père dans le Ciel, le troisième   

L'éveil de la KUNDALINI

La manière dont on peut éveiller le feu à la base de l'épine dorsale, ce que doit être sa progression (selon le Rayon), sa fusion avec le feu pranique, et ensuite l'acheminement unifié des deux feux, sont pour beaucoup des choses du passé, et, heureusement pour la race, le travail s'est accompli sans effort conscient. La deuxième fusion avec le feu Divin reste à effectuer. C'est à peine si, jusqu'ici, les hommes ont réussi à faire monter le feu par plus d'un des trois canaux de la colonne vertébrale ; il en résulte, que, dans la majorité des cas, les deux tiers de son effet se limitent encore à la stimulation des organes destinés à la propagation de la race. C'est seulement, lorsque le feu montera librement dans un autre canal, que l'union complète avec le feu Divin s'effectuera, et c'est uniquement lorsqu'il progressera géométriquement dans les trois canaux, simultanément et avec une vibration uniforme, que le véritable feu de Kundalini sera complètement éveillé, et apte à accomplir sa tâche de purification, en brûlant le réseau qui emprisonne, et les particules qui séparent.
Lorsque ceci aura été mené à bonne fin, le canal triple deviendra un canal unique. D'où le danger. Celui qui s'efforce de contrôler les feux de la matière, joue dangereusement avec le feu, et peut littéralement se détruire. Il ne doit pas regarder en arrière, mais lever les yeux vers le plan où réside son Esprit immortel, et puis, par la discipline personnelle, le contrôle du mental, l'affinement véritable de ses corps matériels, (subtils ou physiques) se rendre digne d'être le véhicule de la naissance divine, et de participer à la première Initiation. Quand l'Enfant-Christ sera né dans le cœur, cet hôte divin pourra contrôler consciemment les corps inférieurs, grâce à son mental consacré. C'est seulement quand le Christ (ou Bouddhi) aura une maîtrise toujours croissante sur la personnalité, via le plan mental, que la personnalité répondra aux plans supérieurs, et que les feux inférieurs s'élèveront pour se fondre avec les deux feux supérieurs. C'est seulement quand l'Esprit, par le pouvoir de la pensée, contrôle les véhicules matériels, que la vie subjective assume sa place légitime, que le Dieu intérieur brille et rayonne, jusqu'à ce que l'on ne voie plus la forme, et que "Le sentier du juste brille d'un éclat toujours plus grand jusqu'à ce que le jour soit avec nous".

LA NOTION DU GROUPE

Nous abordons ici la notion de groupe. Il ne s'agit pas forcément d'un groupe physique ou d'un groupe d'individus. Le groupe peu représenter une école spirituel comme dans le temps, un temple, une église, une religion. Aujourd'hui nous considérons la notion de groupe au niveau Angélique ou Archangélique. Le Maître Spirituel se situe à des niveaux Cosmiques et son Enseignement est transmis, lorsque nous sommes arrivé à un niveau d'initiation suffisant (souvent aprés l'alignement des 3 chakras inférieurs avec notre Coeur et notre Mental) par Visions lors de nos Méditations.

Nous avons donné ici quelques suggestions, c'est bien peu comparativement à ce que vous connaîtrez plus tard quand vous arriverez à un développement de conscience plus avancé, mais c'est tout ce que nous pouvons communiquer maintenant, et ceci vous est seulement donné pour montrer combien de choses doivent être considérées quand des formes de méditation sont justement établies par un Maître. Il doit prendre en sage considération le rayon égoïque et la condition du corps Causal dans sa relation avec le Moi inférieur et avec la Hiérarchie.

L'état du corps et sa capacité doivent être connus ; sa relation avec les autres égos doit être exactement déterminée, car tout existe en formation de groupe. La méditation doit donc être donnée dans la ligne du groupe avec lequel l'Ego est affilié, car chaque homme qui médite contacte non seulement son propre Ego, mais aussi son groupe égoïque et par ce groupe, le Maître avec Lequel il est conséquemment relié, bien que l'efficacité d'une méditation dépende du travail accompli sous la Loi Cosmique.


Date de dernière mise à jour : 13/08/2012