La race Tlavatli

Condensé du livre de W. SCOTT-ELLIOT

Le pays d'origine des Tlavatlis, ou de la deuxième sous race, était une île située sur la côte occidentale de l'Atlantide ; ce pays est indiqué sur la première carte par le 2. De là les Tlavatlis se dispersèrent dans l'Atlantide proprement dite, principalement vers le centre du continent, mais en remontant peu à peu au nord de la côte qui s'étendait en face du Groenland.
C'était physiquement une race puissante et hardie, au teint rouge, mais de taille moindre que les
Rmoahal, qu'elle chassa beaucoup plus loin, vers le nord. Ce peuple aimait les montagnes ; et ses principaux centres se trouvaient dans les parties montagneuses de l'intérieur, c'est-à-dire dans les environs de la contrée qui devint plus tard l'île de Poséidon, ainsi que l'on peut le constater en comparant les cartes 1 et 4.
À l'époque que représente la première carte, les Tlavatlis peuplaient - comme on vient de le dire – les côtes nord du continent, tandis qu’une race mêlée venant du croisement des Tlavatlis évite le
Toltèques habitaient des îles occidentales qui constituèrent plus tard une partie du continent américain.

Les Tlavatlis manifestèrent quelques signes de progrès dans l'art de gouverner.
Leurs différentes tribus aux nations furent généralement gouvernées par des chefs ou des rois qui sont élus par la voie du peuple. De cette manière naturellement, les individus les plus puissants et les plus grands guerriers furent élus. Un empire considérable fut établi éventuellement parmi eux ; un roi en devint le chef nominal, mais sa souveraineté était plutôt une autorité titulaire qu'une autorité effective.

A suivre: La race Toltèque

Date de dernière mise à jour : 28/01/2012