Le Feu de la Matière

Par HEIM Gilbert

A-   LE FEU DANS LE MACROCOSME

Dans sa nature essentielle, le Feu est triple, mais dans la manifestation il apparaît comme quintuple, et peut être défini de la façon suivante :

1. Le Feu de la matière, ou feu interne vitalisant. Ces feux animent et vitalisent le système solaire objectif. Ils représentent la totalité du Kundalini Cosmique lorsqu'il est en pleine activité.

2. Feu solaire, ou feu mental cosmique. C'est cette partie du plan mental cosmique qui assure l'animation du corps mental Cosmique. Ce feu peut être considéré comme la totalité des étincelles du mental, les feux des corps mentaux, et le principe qui anime les unités en évolution de la race humaine dans les trois mondes.

3. Feu électrique, ou Flamme Divine. Cette flamme est le signe distinctif de notre Univers, et c'est ce qui le différencie de tous les autres Univers, c'est Sa caractéristique dominante, et l'indication de sa place dans l'évolution cosmique.

Ce feu triple peut être exprimé en termes de rayons comme suit :

Tout d'abord, nous avons les feux qui animent le système solaire, qui sont les feux du rayon primordial de la matière intelligente et active ; ils constituent l'énergie de Métatron, le créateur de notre Monde. Ensuite, on trouve les feux du Rayon divin d'Amour-Sagesse, le rayon de l'amour intelligent, qui constitue l'énergie Christique.

Le Christ, le seigneur de ce système mondial, est décrit comme l'Instructeur de couleur Doré.

Le processus Mondial, (tel qu'il est incarné dans notre système) est le résultat de l’instruction du Christ à travers Jésus.

Enfin viennent les feux du plan mental cosmique, qui sont les feux du rayon cosmique de la volonté.

On pourrait les décrire comme les rayons de la volonté intelligente, et ils sont la manifestation du premier aspect Divin, l'aspect de Métatron.

Nous avons donc trois rayons cosmiques qui se manifestent :

Le Rayon d'intelligence active. C'est un rayon de gloire évidente, ayant atteint un point de développement supérieur à celui des deux autres rayons, car il est le résultat d'un cycle, ou système solaire antérieur. Il incarne la vibration de base de notre système solaire, c'est le Créateur.

Le Rayon d'amour intelligent. C'est le rayon qui incarne la plus haute vibration dont notre Flux Solaire soit capable dans le système solaire actuel. Il ne vibre pas encore de manière adéquate, et il n'a pas encore atteint le maximum de son activité. Il est la base du mouvement cyclique en spirale du corps Christique, et de même que la Loi d'Economie gouverne les feux internes du système, de même la Loi cosmique d'Attraction et de Répulsion est la loi fondamentale de ce Rayon divin.

Le Rayon de Volonté intelligente. Jusqu'ici, on ne peut pas dire grand-chose de ce rayon. C'est le rayon du mental cosmique et son évolution est parallèle à celui de l'amour cosmique, mais jusqu'ici ses vibrations sont plus lentes, et son développement est retardé. Ceci est dû au choix précis et délibéré, ainsi qu'au dessein sous-jacent du Maître solaire, qui à Son niveau élevé cherche (tout comme le font Ses reflets, les fils des hommes) à parfaire son développement, et donc se concentre pendant ce plus grand cycle, sur le développement de l'amour cosmique. Il est peu de choses que l'on puisse affirmer au sujet de ce rayon et de son expression.

Le tableau peut clarifier quelque peu les idées ci-dessus.

TABLEAU I : LE FEU ET LES ASPECTS

Feu

Rayon

Aspect

Expression

Loi 

Qualité

1. Interne

 

Primordial

Activité  Intelligente

Mouvement  Rotatoire

Economie

Feu par friction

2. du  Mental

Amour  Intelligent 

Amour

Mouvement cyclique en 

spirale

Attraction

Feu

Solaire

3. Flamme

Volonté Divine

  Volonté  Intelligente 

Progression vers l'avant 

Synthèse

Feu

électrique

 Ces trois expressions de la Vie divine peuvent être considérées comme exprimant le triple mode de manifestation.

Premièrement, l'univers objectif ou tangible.

Deuxièmement, les mondes ou forme subjectifs.

Troisièmement, l'aspect spirituel qui se trouve au cœur de tout.

Les feux internes qui animent et vitalisent se révèlent de manière double:

Premièrement, comme chaleur latente. C'est la base du mouvement rotatoire et la cause de la manifestation cohérente et sphéroïdale de toute existence, depuis l'atome, la sphère solaire infranchissable, jusqu'au plus minuscule atome du chimiste ou du physicien.

Deuxièmement, comme chaleur active. Celle-ci a pour résultat l'activité et la progression de l'évolution matérielle. Sur le plan le plus élevé, la combinaison de ces trois facteurs est connue sous le nom de "Flux Divin", il est  la première différenciation de la matière primordiale.

Le Flux Divin sur les différents plans est connue comme étant l'éther primordial, l'air, le feu, l'eau, l'électricité, l'éther, le prana ou termes similaires. C'est la totalité de tout ce qui est actif, animé, ou vitalisé et de tout ce qui se rapporte à l'adaptation de la forme aux besoins de la flamme interne de vie.

Il pourrait être utile ici, de faire remarquer que le magnétisme est l'effet du flux divin en manifestation dans le même sens, que l'électricité est l'effet manifesté du rayon primordial d'intelligence active.

Les feux du plan mental se révèlent aussi de manière double :

Premièrement, comme Feu du Mental base de toute expression, et somme totale de l'existence. Il fournit la relation entre la vie et la forme, entre l'esprit et la matière, et c'est la base même de la conscience.

Deuxièmement, comme Elémentals du Feu, ou totalité de l'expression active de la pensée, se révélant par le moyen de ces entités qui sont, dans leur essence, le feu lui-même.

L'étincelle divine ne se manifeste pas encore comme une dualité, bien que seule l'évolution puisse dévoiler ce qui gît caché dans un cycle à venir. Ce troisième feu, avec les deux autres, forment les cinq feux nécessaires au développement évolutionnaire logoïque, et sa fusion parfaite avec les deux autres, au cours du processus d'évolution, représente le but à atteindre par le Logos, pour ce grand cycle ou période du système solaire. Lorsque le rayon primordial de l'activité intelligente, le rayon divin d'amour-intelligence et le troisième rayon cosmique de volonté intelligence se rencontreront, se mêleront, fusionneront, et s'embraseront, notre Univers prendra sa cinquième initiation, achevant ainsi un de ses cycles.

Lorsque les mouvements rotatoires, en avant, et cyclique en spirale, fonctionneront dans une synthèse parfaite, alors la vibration requise sera atteinte. Quand les trois Lois d'Economie, d'Attraction et de Synthèse joueront en accord parfait les unes avec les autres, alors la Nature offrira le spectacle parfait de fonctionnement nécessaire et d'adaptation correcte de la forme matérielle à l'esprit qui l'habite, de la matière à la vie, de la conscience à son véhicule.

B-    LE FEU DANS LE MICROCOSME

Imaginons donc la correspondance entre le grand tout et l'unité humaine.

Le Feu dans le Microcosme est de même triple dans son essence et quintuple dans sa manifestation.

1. Le Feu Vitalisant Interne qui est la correspondance du feu de la matière. C'est la totalité du Kundalini individuel ; il anime la charpente corporelle et se manifeste de manière double :

Premièrement, comme chaleur latente qui est la base de la vie de la cellule sphérique ou atome, et de son ajustement rotatif aux autres cellules.

Deuxièmement, comme chaleur active ou prana ; elle anime tout, et c'est la force qui fait progresser la forme en évolution. Elle apparaît dans les quatre éthers et dans l'état gazeux, et c'est la correspondance sur le plan physique et pour l'homme, de l'Evolution et de sa manifestation quintuple sur le plan du système solaire. Ce feu est la vibration de base du petit système dont l’esprit humain est l’expression, et il maintient la personnalité, ou homme matériel inférieur en manifestation objective, permettant ainsi à l'unité spirituelle d'entrer en contact avec le plan de la matière la plus dense. Il trouve sa correspondance dans le rayon d'activité intelligente, et il est gouverné par l'une des subdivisions de la Loi d'Economie, la Loi d'Adaptation dans le Temps.

2. Vient ensuite le Feu ou Etincelle du Mental qui est la correspondance, chez l'homme du feu solaire. Ceci constitue l'unité soi-consciente et pensante – l'âme. Ce feu du mental est gouverné par la Loi d'Attraction comme sa correspondance supérieure. C'est cette étincelle du mental chez l'homme qui se manifestant par une activité cyclique en spirale, conduit à l'expansion et finalement au retour au centre de son système originel.

La plupart des formes-pensées, en circulation actuellement sont des agrégats de matière, dont les formes sont construites à l'aide des désirs, produisant un mélange de matière astrale et mentale, à dominante astrale, et largement dues à l'action réflexe élémentale.

Ces dualités sont l'expression :

  1. Du feu actif ou prana. Du feu latent ou chaleur du corps.
  2. De l'énergie mentale du corps mental. Des formes-pensées purement mentales, animées par le feu engendré par le Soi et faisant donc partie de la sphère.
  3. Finalement, il y a la Flamme Divine. Elle incarne la plus haute vibration dont la Création soit capable ; elle est gouvernée par la Loi de Synthèse, et est la cause du mouvement progressif vers l'avant, de l’Univers en évolution.

Puis nous arrivons, en temps voulu, au point de fusionnement, ou fin de la manifestation, et à la consommation du grand cycle de création. De même que dans le macrocosme l'union des trois feux essentiels du cosmos, marquait l'aboutissement des efforts divins, de même dans le microcosme, avec l'union des feux essentiels, nous arrivons à l'avénement de la réalisation humaine pour ce cycle.

Lorsque le feu latent de la personnalité (soi inférieur) s'unit au feu du mental (soi supérieur) et fusionne avec le Flux Divin, l'homme prend la cinquième initiation dans ce système solaire, et il a achevé l'un de ses grands cycles. Quand les trois feux s'embrasent en un seul feu, la libération de la matière, ou de la forme est consommée. La matière a été correctement adaptée à l'esprit, et finalement la vie intérieure s'échappe de son véhicule qui n'est plus maintenant qu'un canal de libération.

Le tableau suivant pourra être utile :

Père

Fils

Mère

Esprit

Ame

Corps

Vie

Conscience

Forme

Trinité

Ego

Personnalité

Soi Divin

Soi Supérieur

Soi intérieur

Esprit

Individualité

Soi personnel

Le Point

Homme spirituel

Le Quaternaire

Unité

Ange Solaire

Archanges

 C-    LE FEU DANS LA MANIFESTATION

Pour continuer notre étude des feux qui soutiennent l'économie du système solaire visible, et de l'être humain objectif et visible, qui produisent l’évolution, il faut noter qu'ils représentent l'ensemble de la vie et de la vitalité d'un système solaire, d'une planète, de la constitution totale de l'homme actif sur le plan physique, et d'un atome de substance.

Disons que le premier feu concerne entièrement :

a. l'activité de la matière.

b. le mouvement rotatoire de la matière.

c. le développement de la matière au moyen de la matière, selon la loi d'Economie.

Le deuxième feu, celui du plan mental cosmique, concerne :

a. l'expression de l'évolution du mental ou manas.

b. la vitalité de l'âme.

c. l'expression évolutionnaire de l'âme qui apparaît sous la forme de cette chose insaisissable qui effectue la synthèse de la matière. Au fur et à mesure que les deux feux se fondent au moyen de ce facteur actif d'énergie, ce que l'on appelle la conscience apparaît.

A mesure que la fusion se poursuit et que les feux se synthétisent de plus en plus, cet ensemble manifesté que nous considérons comme l'existence consciente se perfectionne de plus en plus.

d.    l'action de ce feu selon la Loi d'Attraction.

e.    le résultat qui en découle, le mouvement cyclique en spirale, que, dans le système, nous appelons évolution solaire, mais qui (du point de vue d'un cosmos) est la progression de notre système vers son point central. Ceci doit être envisagé du point de vue du temps.

 ("La conscience est la Réalité Une, au sens le plus large de cette expression si souvent employée. Il s'ensuit que toute réalité, quelle qu'elle soit, est un produit de la conscience. Donc tout ce qui peut être pensé Est. Nous appelons Conscience Absolue cette conscience qui renferme en elle-même toutes les choses "possibles" ou “réelles" signifie ici toute chose dont l'existence est pensée par une unité de conscience séparée dans le temps et l'espace et "possible", toute chose qui n'est pas pensée à un certain point de l'espace et à une certaine période de temps. Cette Conscience Absolue, c'est le Tout, l'Eternel, l'Infini, l'inéchangeable. La conscience, lorsqu'on pense au temps et à l'espace et aux formes s'y succédant et s'y trouvant placées, est la Conscience Universelle, l'Unité, appelé Dieu. Lorsque la conscience s'exerce dans un temps défini – long ou court – ou dans un espace déterminé – vaste ou restreint c'est la conscience individuelle. C'est la conscience d'un être concret, du Seigneur d'un grand nombre d'univers, d'un seul univers, ou même d'une prétendue partie d'univers, cette partie étant sienne, devient son Univers, la portée de ces termes variant avec le pouvoir de la conscience : ce qu'une conscience séparée peut saisir complètement de la pensée universelle, ce à quoi elle peut imposer sa propre réalité, ce qu'elle considère comme existant au même titre qu'elle-même, constitue son Univers.)

Le troisième feu concerne :

a.    l'évolution de l'esprit.

Le développement de l'esprit ne peut encore s'exprimer qu'en termes d'évolution de la matière, et c'est seulement par l'adaptation du véhicule, du corps ou de la forme que l'on peut dans une certaine mesure juger le point de développement spirituel atteint.

b.  Le fonctionnement de la flamme divine selon la Loi de Synthèse terme générique qui un jour se révélera comprendre les deux autres lois qui en seront les subdivisions.

c. Le résultat du mouvement progressif évolutif ; mouvement qui est rotatoire, cyclique et progressif.

L'ensemble du sujet étudié ici, concerne l'essence subjective du système solaire, et non principalement l'aspect objectif ou spirituel. Il concerne les Entités habitant la forme, qui se révèlent comme facteurs d'animation par le moyen de la matière, principalement de la matière éthérique; chez qui se développe une seconde faculté, et qui sont essentiellement des points de feu, projetés par la matière cosmique, causée par la révolution de la roue cosmique; qui sont entraînés dans une manifestation limitée et temporaire et doivent finalement revenir à leur centre cosmique central. Elles reviendront avec, en plus, les résultats du développement évolutionnaire, et par assimilation elles auront intensifié leur nature fondamentale, et seront alors feu spirituel, plus feu divin.

Le feu interne de la matière est produit par les deux feux de l'esprit et du mental (feu électrique et feu solaire) entrant en contact par le moyen de la matière. Cette énergie se manifeste dans la matière elle-même par les feux internes du soleil et des planètes, et elle est reflétée dans les feux internes de l'homme.

L'homme est à la fois la Flamme Divine et le feu du Mental, mis en contact par l'intermédiaire de la substance ou de la forme.

Lorsque l'évolution prendra fin, le feu de la matière ne sera pas perceptible. Il ne persiste que tant que les deux autres feux sont associés, et ne persiste pas séparé de la substance.

Premièrement, tous pourrions dire que le feu interne étant à la fois latent et actif, il se révèle dans la synthèse des feux reconnus du système, et se manifeste, par exemple, par la radiation solaire et la combustion planétaire interne. Ce sujet a été quelque peu couvert par la science, et se trouve caché dans le mystère de l'électricité du plan physique, qui est une expression des feux internes actifs du système et de la planète, de même que la combustion interne est l'expression des feux internes latents. Ces derniers existent à l'intérieur de chaque sphère, et sont la base de toute vie physique.

Deuxièmement, nous pourrions noter que les feux internes sont la base de la vie dans les trois règnes inférieurs de la nature, et dans le quatrième règne, ou règne humain, en ce qui concerne les deux véhicules inférieurs. Le Feu du Mental, lorsqu'il est mêlé aux feux internes, est la base de la vie du  règne humain, et leur union domine (maintenant en partie, et plus tard totalement) l'homme triple inférieur, ou personnalité ; cette domination dure jusqu'au moment de la première initiation.

Troisièmement, le feu de l'Esprit, lorsqu'il fusionne avec les deux autres feux forme la base de la vie ou existence spirituelle. A mesure que l'évolution se poursuit dans le règne spirituel, les trois feux s'enflamment simultanément, produisant ainsi la conscience parfaite. Ces flammes opèrent la purification ultime de la matière, et en conséquence la rendent adéquate; à la fin de la manifestation, elles provoquent la destruction de la forme et sa dissolution, et mettent fin à l'existence telle qu'on la comprend sur les plans inférieurs, ce qui implique, non la perte d'identité, mais la cessation de l'objectivité et la libération de l'Esprit, mental inclus, qui va rejoindre son centre cosmique. Ceci trouve son analogie dans l'initiation où l'Adepte est libéré des limitations de la matière dans les trois mondes.

Les feux internes du système, de la planète, et de l'homme sont triples :

1. Feu intérieur au centre de la sphère, ou brasiers internes qui produisent la chaleur. C'est le feu latent.

2. Feu irradiant. On pourrait décrire ce genre de feu, en termes d'électricité du plan physique, de rayons lumineux, d'énergie éthérique. C'est le feu actif.

3. Feu essentiel, ou élémentals du feu qui sont eux-mêmes l'essence du feu. Ils sont principalement divisés en deux groupes :

a. Les Anges du feu, ou entités évolutives.

b. Les élémentals du feu, ou entités involutives.

Nous pourrions, néanmoins, faire remarquer ici que les feux internes expriment l'effet de ces entités du feu sur leur milieu. Chaleur et radiation sont d'autres termes qui pourraient être utilisés dans ce sens. Chacun de ces effets produit une catégorie différente de phénomènes.

Là où le feu latent est enfoui, il produit la croissance active et la poussée vers le haut qui amène en manifestation tout ce qui se trouve dans les règnes de la nature. Le feu radiant entretient la croissance de ce qui a atteint, sous l'influence du feu latent, le degré où le feu radiant est perçu.

Dressons le tableau suivant :

Système ou Macrocosme : le Dieu Solaire ou le Grand Homme Céleste.

 soleil-central.gif

 

 Le feu latent ou intérieur produit la chaleur intérieure et permet au système solaire d'engendrer toutes les formes de vie. C'est la chaleur inhérente qui produit la fertilisation, humaine, animale ou végétale. Le feu actif ou radiant entretient la vie et cause l'évolution de tout ce qui est apparu objectivement, grâce au feu latent.

 

Planètes, ou Hommes Célestes.

 

Les principes posés pour le système, dans son ensemble, sont valables pour toutes les planètes, qui dans leur nature, reflètent le Soleil, lui-même reflété par le Soleil Christique issu du Soleil Central.

 

 planet1.jpg

Homme ou Microcosme :

 

 merkaba-corps-subtil-1.jpg

 

Le feu humain latent, la chaleur interne du corps humain cause la production d'autres formes de vie, telles que :

1. Cellules du corps physique.

2. Organismes nourris par le feu latent.

       3. Reproduction de soi-même en d'autres formes humaines, base de la fonction sexuelle

 

Le feu de guérison

 

Le feu humain radiant ou actif est en relation avec l'aura de santé et cette radiation du corps éthérique qui fait de l'homme un guérisseur, capable de transmettre la chaleur active (Niveau REIKI1). Il faut bien faire la différence entre cette radiation du corps éthérique, qui est une radiation du prana, et le magnétisme, qui est l'émanation d'un corps plus subtil, le corps astral, qui est lié à la manifestation de la Flamme Divine dans les véhicules matériels.

 signe-1.jpg

 

 rei-ki-1.jpg

La Flamme Divine se forme sur le deuxième plan (Niveau REIKI2 et 3), ou plan divin, et le magnétisme (qui est une méthode de manifestation du feu radiant) est donc ressenti principalement sur les quatrième et sixième plans, ou dans les véhicules christique et astral. Ceux-ci, nous le savons, sont étroitement liés au deuxième plan. Cette distinction est importante, et devrait être soigneusement gardée à l'esprit. Ayant fait les déclarations ci-dessus nous pouvons poursuivre, et reprendre avec plus de détails la question des feux internes des systèmes microcosmique et macrocosmique.


LES FEUX INTERNES DES VEHICULES

I. LES TROIS CANAUX EMPRUNTES PAR LE FEU

L'emploi du terme "véhicule" indiquera que nous examinons les feux se manifestant par le moyen de ces enveloppes extérieures, de ces voiles de substance qui cachent et masquent la Réalité intérieure. Nous n'allons pas étudier le sujet des véhicules des plans supérieurs, mais traiter simplement des feux qui animent les trois véhicules inférieurs :

Le corps physique dans ses deux parties (éthérique et dense).

Le corps émotionnel ou astral, et

Le véhicule mental.

Nous oublions fréquemment que le corps astral et le corps mental sont matériels, et tout aussi matériels à leur manière que l'est le corps physique dense, et que la substance dont ils sont composés est animée par un feu triple, comme le corps physique. Dans le corps physique, les feux de la nature inférieure (plan animal) sont centralisés à la base de la colonne vertébrale. Ils sont situés, par rapport au corps physique, comme le soleil physique, par rapport au système solaire. Ce point central de chaleur rayonne dans toutes les directions, utilisant la colonne vertébrale comme artère principale, mais il est en relation étroite avec certaines glandes centrales, et spécialement associé à la rate.

EVOLUTION DE LA MATIERE

manifestation-du-flux-divin-d-un-systeme-solaire.jpgLe corps éthérique, qui est une réplique exacte de sa contrepartie dense, est l'organe du feu actif ou radiant, et, comme c'est bien connu, le véhicule du prana. Sa fonction est d'emmagasiner la lumière et la chaleur rayonnante reçues du soleil, et de les transmettre, via la rate, à toutes les parties du corps physique. En conséquence, on s'apercevra à l'avenir, que la colonne vertébrale et la rate sont de la plus grande importance pour la bonne santé physique de l'homme, et que lorsque la rate est décongestionnée et saine, il y aura peu d'ennuis dans le corps physique dense. Lorsque le foyer physique brûle avec éclat, et lorsque le combustible du corps (rayons praniques) est bien assimilé, le corps humain fonctionne correctement.

La fusion est maintenant naturelle et habituelle chez tout être humain, était l'un des signes de réalisation ou d'initiation dans le système solaire précédent. De même que l'initiation et la libération sont marquées dans notre système solaire par la fusion des feux du corps, du mental et de l'Esprit, de même dans un cycle antérieur la réalisation était marquée par la fusion des feux latents de la matière avec les feux actifs ou radiants, puis par leur union avec les feux du mental. Dans la période précédente les effets de la Flamme divine étaient si lointains et profondément cachés, qu'ils étaient à peine perceptibles, bien qu'obscurément présents. On peut observer la correspondance chez le règne animal, où l'instinct maintient l'intuition à l'état latent, et ou l'Esprit participe faiblement. Et pourtant, tout cela fait partie d'un tout divin.

Maintenant, nous ne traiterons que du feu intérieur latent :

a. du Soleil,

b. de la Planète,

c. de l'Homme,

d. de l'Atome.

Il faut se souvenir que dans les véhicules astral et mental, se trouve la contrepartie des centres situés dans le corps physique. Ces centres concernent la matière et son évolution. Il existe dans le Soleil, dans la planète, dans l'homme et dans l'atome, un noyau central de chaleur ou Soleil Intérieur, et ce noyau central atteint les limites de sa sphère d'influence.

1. Dans le Soleil

Dans le soleil, tout à fait au cœur de celui-ci, se trouve un océan de feu ou de chaleur, mais pas un océan de flammes. C'est le centre de la sphère, le point de combustion interne le plus ardent. C'est le point d'incandescence le plus ardent, et la sphère objective de feu n'est que la manifestation de cette combustion interne. Cette chaleur centrale s'irradie dans toutes les parties du système au moyen d'un canal triple, ou par ses "Rayons d'approche" qui dans leur totalité expriment pour nous l'idée de "chaleur du soleil".

1. L'Espace, matière vitalisée, ou substance animée par la chaleur latente.

2. Magnétisme, substance à polarité unique, recevant l'énergie d'un des trois aspects du Flux Divin. Substance révélant la qualité du Seigneur cosmique dont elle est l'énergie.

3. Rayons de lumière d'aspect pranique. Ils ne sont que des aspects de la chaleur latente du soleil s'approchant de la Terre, par une ligne particulière de moindre résistance.

Lorsque le terme "canal ou Rayon d'approche" est employé, il signifie cheminement de la radiation solaire du centre vers la périphérie. Ce qui est rencontré pendant cette approche  sera affecté de quelque manière par un courant Cosmique, un courant magnétique, ou un courant pranique, mais tous ces courants ne sont que les feux internes du système si on se place à un point de l'espace universel, et non de l'espace solaire. Il est donc évident que cette question du feu est aussi complexe que celle des rayons. Les feux internes du système solaire deviennent externes et rayonnants si on les considère du point de vue d'une planète, tandis que les feux internes de la planète seront ressentis par l'être humain comme un rayonnement, exactement comme les émanations praniques de son corps éthérique seront ressenties, par un autre corps physique, comme un rayonnement. Ce qu'il faut saisir c'est que tous ces aspects ont trait à la matière ou à la substance, et non au mental ou à l'Esprit.

2. Dans la Planète 

Tout au cœur de la Planète, comme la Terre, existent des feux internes qui occupent la sphère centrale, ou cavernes centrales qui, étant pleines d'un feu incandescent, rendent possible la vie sur le globe. Les feux intérieurs de la Lune sont presque éteints et, en conséquence, elle ne brille pas, si ce n'est par réflexion, n'ayant pas de feu interne susceptible de se mêler, de se fondre à la lumière extérieure. Ces feux internes de la terre agissent, comme pour le soleil, par trois voies principales.

a. La substance productive, ou matière de la planète, vitalisée par la chaleur. Cette chaleur et cette manière jouent ensemble le rôle de mère pour tout ce qui germe, et de protecteur de tout ce qui vit dans ou sur cette matière. Cela correspond à l'Espace, la matière active vitalisée du système solaire, qui nourrit tout, ainsi qu'une mère.

b. Le fluide magnétique, un fluide qui est latent dans la planète mais encore peu connu. Le terme "magnétisme animal" le décrirait peut-être mieux. C'est la qualité spécifique de l'atmosphère planétaire. C'est le pôle opposé (le négatif de la pile) du fluide électrique solaire.

c.  L'émanation de la planète que nous pourrions appeler Prana Planétaire. C'est à cela que l'on fait allusion lorsqu'on dit que Mère Nature donne la santé. C'est l'émanation fluidique de ce prana qui agit sur le corps physique, mais dans le cas présent, pas par l'intermédiaire du corps éthérique. Il est simplement absorbé par la peau, et les pores sont sa ligne de moindre résistance.

3. Dans l'Homme

Au bas de l'épine dorsale (chakra de base) sont cachés les feux du système humain, ou feux internes du Microcosme. Ce centre est placé à cet endroit, et de là, ses radiations partent par trois canaux que l'on peut distinguer le long de l'épine dorsale.

1. La chaleur du corps, canal suivant lequel la chaleur est irradiée, et qui a pour but de réchauffer la structure physique. Cette vitalisation de la matière dense trouve sa correspondance dans l'Espace systémique, et dans la substance productive planétaire.

2. Réceptivité Nerveuse. C'est le fluide vitalisant ténu qui s'applique à stimuler les centres nerveux, et engendre une réaction électrique de contact entre les nerfs et le cerveau. Il correspond à l'électricité systémique, et à l'électricité planétaire.

3. Emanation Pranique. L'émanation qui, par le canal du corps éthérique, correspond chez l'homme au prana solaire et au prana planétaire. Elle apparaît surtout dans l'aura de santé, et n'a rien à voir avec des qualités magnétiques, telles qu'on les interprète habituellement, lorsqu'il s'agit de la personnalité ou de l'homme envisagé comme unité. (Je répète ceci car il est absolument indispensable qu'aucune confusion intellectuelle n'existe entre le magnétisme d'une part, qui est une émanation spirituelle, et d'autre part cette émanation qui est purement animale).

Il serait sage de faire remarquer ici que cette triple manifestation est présente aussi dans le corps astral et mental, en rapport avec la substance  de ces corps. Nous pourrions dire que ce feu, dans sa triple manifestation, représente la totalité du feu essentiel, ou vie active de la 3éme Manifestation du Flux Divin. Il faut garder soigneusement à l'esprit, que la manifestation du travail de la Trinité, est l'expression du mental de quelque Entité Cosmique. De même, les sept Entités planétaires, les sept Hommes Célestes, sont sept des Etres cosmiques qui, dans Leur totalité, forment le corps de la Trinité.

Nous avons donc :

1.    L’Etre Cosmique indifférencié – Entité cosmique.

2.    L’Etre Cosmique dans sa triple manifestation :

a.    Le Seigneur cosmique de la Volonté Pouvoir

b.    Le Seigneur cosmique de l'Amour-Sagesse

c.    Le Seigneur cosmique de l'Intelligence Active

3.   Le triple Etre Cosmique, septénaire dans sa manifestation, c'est-à-dire les sept Manifestations planétaire.

On doit garder à l'esprit:

Sept races-rameau font une sous-race

Sept sous-races font une race-racine

Sept races racines font une période mondiale

Sept périodes mondiales font une ronde

Sept rondes font une chaîne

Sept chaînes font un schéma planétaire

Douze schémas planétaires font un système solaire.

4. Dans l'Atome

On peut de même observer le fonctionnement des feux internes de l'atome, selon des principes analogues.

II. LES ESPRITS DU FEU

Nous pourrions maintenant étudier brièvement le sujet des esprits du feu, et puis traiter de la relation entre le Rayon de la Personnalité et ce feu interne du système, dans sa triple manifestation.

Certains faits sont connus concernant les esprits du feu. Le fait fondamental qu'il faudrait souligner ici, c'est que le Seigneur du Feu, règne sur tous les élémentals du feu et les anges des trois plans de l'évolution humaine, le physique, l'astral, le mental et ceci non seulement sur cette planète appelée la Terre, mais aussi sur ces trois plans dans toutes les parties du système. Il est l'un des sept Archanges qui incarnent chacun l'un des sept principes, et Qui sont Eux-mêmes les sept centres du corps du Seigneur Cosmique du Feu. Il est cette Intelligence active du feu, Qui est la base des feux internes du système solaire.

Sur chaque plan règne l'un des Archanges.

Il est urgent ici de se souvenir qu'ils sont le feu envisagé sous son troisième aspect, le feu de la matière. Dans leur totalité, ces sept Seigneurs forment l'essence du Seigneur cosmique. De même les sept Archanges, avec leurs groupes d'élèves affiliés, forment l'essence ou centres, dans le corps de l'un des sept Hommes Célestes, l'une des manifestations planétaires. Chacun des sept Seigneurs du Feu est différencié en de nombreux groupes d'entités de feu, depuis les Grands Esprits d'un plan, jusqu'aux petites salamandres des foyers internes.

 Nous allons seulement énumérer brièvement certains des groupes les mieux connus, tels qu'on les rencontre dans les trois mondes.

1. Plan Physique

Les salamandres, ces petits élémentals du feu que l'on peut voir danser dans toutes les flammes, entretenant les feux du foyer de la maison. Elles font partie du même groupe que les esprits du feu se trouvant au cœur des entrailles ardentes de la planète. Les esprits du feu, latents dans tous les points focaux de chaleur, qui sont l'essence de la chaleur, et que l'on trouve dans la chaleur corporelle, humaine ou animale, et aussi dans la chaleur terrestre. Les esprits du feu d'un degré supérieur qui forment des tourbillons de feu lorsqu'on les voit sur une grande échelle, comme dans les volcans, ou les grands incendies destructeurs. Ils sont étroitement alliés à un groupe encore plus important d’Anges qui forment l'enveloppe de feu du soleil.

Les éléments praniques, menues essences de feu, qui ont la faculté de pénétrer la texture du corps humain, d'un arbre, et de tout ce qui se trouve dans les règnes humain, végétal, et animal, et qui se mêlent aux feux des systèmes microcosmiques. Certaines entités du règne des Anges que l'on pourrait décrire comme étant l'âme de certains grands rayons de lumière, et qui sont en Eux-mêmes l'essence de ces rayons.

2. Le Plan Astral

Les essences du feu de ce plan sont plus difficiles à comprendre, car nous ne voyons pas encore sur ce plan. Elles sont la chaleur du corps émotionnel, ou corps des sensations. Elles sont d'un ordre inférieur sur le sentier du désir, et d'un ordre élevé, sur le sentier de l'aspiration, car l'élémental est alors transmué en Esprit. Leurs degrés et rangs sont nombreux, mais leurs noms n'ont pas d'importance exceptée dans un cas. Il peut être intéressant de connaître l'appellation des esprits du feu dont le rôle est d'entretenir les feux qui, plus tard, détruiront le corps causal. Il faut se rappeler que c'est le jaillissement du feu latent de la matière et sa fusion avec les deux autres feux qui causent la destruction. Ces élémentals et esprits sont les essences du feu, d'où il découle que leur point le plus bas de manifestation est le sixième plan, l'astral.

 LE RAYON DE LA PERSONNALITE ET LE FEU DE LA MATIERE

I. LE TRAVAIL DES TROIS RAYONS

Tout corps ou forme où l'Esprit est actif, a pour point focal sur chaque plan, un atome composé de la matière du sous-plan atomique de chaque plan. Il sert de noyau, pour distribuer la force, assimiler l'expérience, conserver les facultés et la mémoire. Ces atomes sont en relation directe avec l'un ou l'autre des trois grands rayons liés au microcosme :

Le Rayon Spirituel, rayon synthétique du microcosme.

Le Rayon Egoïque.

Le Rayon de la Personnalité.

Chacun de ces rayons est en relation avec l'un ou l'autre des atomes permanents de l'homme inférieur triple, et a une action directe sur la triple spirale qui se trouve dans l'atome. Les atomes de l'homme inférieur triple subissent un double processus. Ils sont d'abord vivifiés par roulement, chacun étant maintenu dans la lumière en une succession ordonnée, jusqu'à ce que le triangle inférieur soit entièrement illuminé. Puis la transmutation a lieu, ou la polarisation quitte les trois atomes permanents du triangle inférieur, et se situe finalement dans les trois atomes permanents du triangle supérieur, la Trinité.

L'atome physique permanent est transcendé, et la polarisation devient mentale.

L'atome astral permanent est transcendé et la polarisation devient christique.

Tandis que l'unité mentale est supplantée par l'atome permanent du cinquième plan, le plan divin.

Tout ceci résulte de l'action des trois rayons sur les atomes, et sur la vie contenue dans chaque atome. On pourrait résumer comme suit la relation entre ces trois rayons et les atomes permanents :

Le Rayon de la Personnalité  a une action directe sur l'atome physique permanent.

Le Rayon Egoïque a une action semblable sur l'atome astral permanent.

Le Rayon Spirituel est en relation étroite avec l'unité mentale.

L'effet qu'ils produisent est triple, mais pas simultané, ils agissent toujours, comme le font toutes choses dans la Nature, en cycles ordonnés. La stimulation, par exemple, qui résulte de l'action du Rayon Spirituel sur l'unité mentale, n'est sensible que lorsque l'aspirant foule le Sentier, ou après la première Initiation. L'action du Rayon Egoïque sur l'atome astral permanent est sensible dès que l'Ego parvient à un véritable contact avec le cerveau physique, lorsqu'il en est ainsi, le rayon égoïque commence à affecter l'atome, puissamment et continuellement ; ceci se produit quand l'homme est hautement évolué et s'approche du sentier. Cette force triple s'exerce de la manière suivante :

1.   Elle agit sur le mur de l'atome en tant que force extérieure, et affecte son mouvement rotatoire et vibratoire.

2.  Elle stimule le feu interne de l'atome et fait brillé sa lumière d'un éclat toujours plus grand.

3.    Elle agit sur la triple spirale de l’atome en l’éveillant progressivement.

II. LE RAYON DE LA PERSONNALITE ET L'ATOME PERMANENT

En envisageant la question sous l'angle du feu, on peut la comprendre quelque peu, en réalisant que le feu latent de la matière de l'atome devient brillant et utile sous l'effet du Rayon de la personnalité qui se fond avec ce feu, et se trouve vis-à-vis de l'atome permanent du macrocosme, dans la même position relative, que le Seigneur du Feu  sur le plan cosmique. Le feu est là, caché dans la sphère et le Rayon de la personnalité agit comme force transformant ce qui est latent en activité.

De même que le Seigneur du Feu  est lié à la manifestation ou objectivité, de même le Rayon de la personnalité est lié à celui de l'activité, dans le microcosme. Le rôle de la 3éme Manifestation du Flux Divin était de préparer la matière du système afin que par la suite, les formes puissent être construites grâce au pouvoir de la 2éme Manifestation du Flux Divin. C'est ainsi que s'établit la correspondance. C'est la vie du plan physique qui prépare et sépare la matière devant par la suite servir à construire le Temple de Salomon, le corps égoïque, grâce à l'action de la vie égoïque,  la 2éme Manifestation du Flux Divin. Dans la carrière de la vie personnelle se trouvent les pierres préparées pour le grand Temple. Dans l'existence du plan physique et dans la vie personnelle objective, est cueillie l'expérience qui deviendra faculté dans l'Ego.

III. LE RAYON DE LA PERSONNALITE ET LE KARMA

Nous allons envisagé tout du point de vue du mental, et du point de vue du Rayon Divin. Ici nous traitons le rayon primordial et ses manifestations dans la matière. Tous ces Rayons du Mental Cosmique, d'Activité Primordiale, et d'Amour-Sagesse Divin, ne sont que la qualité essentielle se révélant au moyen de tel ou tel facteur.

Le Rayon Primordial est la qualité de mouvement, se manifestant au moyen de la matière.

Le Rayon du Mental est la qualité d'organisation intelligente, se révélant dans les formes, qui sont produites par le mouvement et la matière.

Le Rayon d'Amour-Sagesse est la qualité de motivation fondamentale qui utilise l'organisation intelligente de la matière en mouvement, pour révéler en un tout synthétique, le grand aspect d'Amour Divin.

Cette ligne de pensée peut être développée de manière correspondante pour le Microcosme, et montrera que l'homme individuel est engagé dans le même genre de travail que le Flux Divin Solaire, à une moindre échelle.

Nous portons notre attention au Rayon de Matière Active, ou à cette chaleur latente dans la substance qui est sous-jacente à l'activité de cette dernière, et cause son mouvement. En conséquence, si nous réfléchissons sincèrement et clairement, nous verrons combien étroitement les Esprits de l’Univers ou Seigneurs du Karma sont associés à ce travail. Trois d'entre Eux sont en relation étroite avec le Karma concernant l'un ou l'autre des trois grands Rayons, ou les trois FEUX, tandis que le quatrième synthétise le travail de ses trois Frères et veille à l'union et à la fusion uniforme des trois feux.

Nous arrivons donc à comprendre que, dans sa relation avec le feu de la matière, le fonctionnement du Rayon de la Personnalité est directement influencé et réglé par l'un des Esprit d'Activité.

D'après le point de vue que j'ai adopté au sujet du Karma, vous comprendrez qu'aucun plan de la plus haute spiritualité n'est libéré de la roue karmique et lorsque les hommes traversent l'océan karmique, il faut l'entendre dans un sens large.

Les entités qui, actuellement, ont réussi à se dégager de la roue karmique, n'en sont libérées que si on se réfère à la roue, telle qu'elle tourne à présent. Le Cosmos ne se fait pas à un stade donné pour tous les jours, mais atteint un état de plus en plus élevé a mesure qu'il remplit sa mission. Ceux qui sont parvenus au repos d'un état spirituel impossible à atteindre actuellement, retomberont donc à l'avenir dans le champ d'action de la roue karmique.

Tout, dans sa totalité, résulte de l'action d'Essences et d'Entités cosmiques dans des systèmes solaires antérieurs, et se manifeste par les atomes individuels et par ces amas d'atomes que nous appelons formes. L'effet du Rayon de la Personnalité sur les feux internes est donc, en fait, le résultat de l'influence d'un Flux Divin planétaire d'un rayon donné, à mesure qu'il exécute la part de Karma qui lui échoit, dans un cycle grand ou petit. Il fait ainsi apparaître, et plus tard transmue les effets des causes qu'Ils avaient mises en marche antérieurement les autres Esprits planétaires. C'est le parallèle et l'illustration de l'effet qu'un individu aura sur un autre, par les contacts du monde soit qu'il éduque ou influence, qu'il stimule ou retarde. Il faut se souvenir que toute influence fondamentale, et tous les effets sont ressentis sur le plan astral, et de là passent sur le plan éthérique, puis sur le plan physique, amenant ainsi la matière dans sa sphère d'influence, mais que rien n'a son origine sur le plan physique.

LE CORPS ETHERIQUE ET LE PRANA

"Le Prana, ou principe vital, est la relation particulière avec une certaine forme de matière qui s'organise, se construit, afin d'acquérir l'expérience. Cette relation spéciale constitue le Prana individuel du corps individuel. Tous les êtres, qu'il s'agisse d’Esprits, d'hommes ou d'animaux, n'existent que lorsque le Prana est présent dans leur corps. Il entretient la vie...

Le Prana ou vitalité est la fonction commune du mental et de tous les sens.

I. LA NATURE DU CORPS ETHERIQUE

1. Son objet et sa description

I.   Dans l'étude du corps éthérique demeure cachée une meilleure compréhension des lois de la matière et des lois de la santé. Le mot santé a été trop circonscrit dans le passé, et sa signification se limitait à la santé du corps physique, à l'action coopérative des atomes du corps physique de l'homme, et à la pleine expression des pouvoirs de l'élémental physique.

 A l'avenir, on s'apercevra que la santé de l'homme dépend de la santé de toutes les évolutions apparentées, ainsi que de la coopération active et de la pleine expression de la matière planétaire et de l'élémental planétaire, qui est lui-même la manifestation composite des élémentals physiques de toute la nature manifestée.

II. Dans l'étude du corps éthérique et du prana, gît la révélation des effets de ces rayons solaires que nous appellerons "émanations praniques solaires".

Ces émanations praniques solaires sont l'effet produit par la chaleur centrale du soleil lorsqu'elle vient au contact d'autres corps, à l'intérieur du système solaire, par l'un des trois principaux canaux de contact, déterminant chez les corps contactés, des effets produits par d'autres émanations. On pourrait dire que ces effets sont nettement stimulants et constructifs, et produisent des conditions favorisant la croissance de la matière cellulaire, et son adaptation aux conditions environnantes, ils sont aussi en rapport avec la santé interne, se manifestant en chaleur et activité dans les cellules. L'émanation pranique a peu de rapport avec la construction des formes, ce n'est pas son domaine, mais elle entretient la forme, en maintenant la santé de ses parties constituantes.

D'autres rayons du soleil agissent différemment sur les formes et leur substance. Certains jouent le rôle de Destructeur des formes, et d'autres effectuent le travail de cohésion et d'attraction, le travail du Destructeur, et celui du Préservateur sont exécutés selon la Loi d'Attraction et de Répulsion. Certains rayons produisent nettement l'accélération du mouvement, d'autres le ralentissement. Les émanations praniques solaires agissent au niveau des quatre éthers, cette matière qui  n'est pas encore visible pour l'œil humain. Ils sont la base de toute vie du plan physique, envisagée uniquement dans ses rapports avec  la vie des atomes de matière du plan physique, leur chaleur inhérente et leur mouvement rotatif. Ces émanations sont la base du "feu de la matière".

III. Par l'étude du corps éthérique et du prana, on parvient à la compréhension de la méthode de manifestation du Flux Divin. Le corps éthérique de l'homme a sa correspondance sur le plan que nous nommons celui de la manifestation divine, le premier plan de notre système solaire. La matière de ce plan supérieur est souvent appelée "mer de feu", terme appliqué à la substance du second plan de manifestation.

Le corps éthérique de l’homme a été décrit comme un lacis pénétré de feu, ou un réseau animé de lumière dorée. Dans la Bible on l'appelle le "Bol d'or". Il est composé de cette matière du plan physique, que nous nommons éthérique et sa forme est obtenue par un délicat entrecroisement de fils de cette matière, que les Bâtisseurs inférieurs construisent selon la forme ou modèle, et qui plus tard servira à mouler le corps physique dense. Selon la Loi d'Attraction, ils font adhérer la matière plus dense du plan physique à cette forme vitalisée, ils édifient progressivement cette matière tout autour de la forme, et à l'intérieur, jusqu'à ce que l'interpénétration soit si complète que les deux formes ne constituent plus qu'une seule unité; les émanations praniques du corps éthérique jouent sur le corps physique dense, de la même manière que les émanations praniques du soleil jouent sur le corps éthérique. Il s'agit d'un vaste système de transmission et d'interdépendance à l'intérieur du système. Tous reçoivent afin de donner, et de transmettre à ce qui est inférieur ou moins évolué. Ce processus existe sur tous les plans.

A mesure que nous poursuivrons cette étude, nous mettrons en évidence la correspondance entre le cosmos, le système et les trois mondes, car il faut se souvenir que l'analogie doit être parfaite.

1.    L'Homme, le Microcosme, le Divin manifesté, l'Individu.

2.    L'Homme céleste, la manifestation planétaire, ou groupe manifesté.

3. Le Grand Homme céleste, le Macrocosme, le Flux Divin solaire, manifestation de tous les groupes et toutes les évolutions constituant son corps, le système solaire.

Tous ces corps : le corps de l'homme, le corps Planétaire, le corps Solaire,  sont le produit du désir ayant sa source sur le plan du mental abstrait, qu'il soit cosmique, systémique, ou le mental dans les trois mondes, qu'il s'agisse de l'astral-mental cosmique ou de l'astral-mental humain, tous ces corps sont "Fils de Nécessité".

2. Huit Affirmations

C'est du corps éthérique de tous que nous traitons, de sa vitalisation par le prana (cosmique, solaire, planétaire ou humain), des organes de réception, et de la source des émanations. Nous pouvons donc arriver à certaines affirmations, concernant le corps éthérique, que pour plus de clarté, nous allons énumérer :

1.  Le corps éthérique est le moule du corps physique.

2. Le corps éthérique est l'archétype sur lequel la forme physique dense est construite, qu'il s'agisse de la forme d'un système solaire, ou d'un corps humain dans une quelconque incarnation.

3.   Le corps éthérique est un réseau de fins canaux entrelacés, constitués de la matière des quatre éthers, et agencés selon une forme spécifique. Il constitue un point focal pour certaines émanations radiantes qui vivifient, stimulent et produisent le mouvement rotatif de la matière.

4.  Ces émanations praniques lorsqu'elles sont focalisées et reçues, réagissent sur la matière dense construite sur le bâti ou cadre éthérique.

5.    Ce réseau éthérique, pendant l'incarnation, forme une barrière entre les plans physique et astral, qui ne peut être transcendée que lorsque la conscience est suffisamment développée pour lui permettre de s'échapper. Il en est ainsi dans le microcosme et dans le macrocosme.

Quand un homme, par la méditation et la concentration, a développé sa conscience jusqu'à un certain point, il lui est possible d'y inclure les plans plus subtils, et de s'échapper au-delà des limites du réseau de séparation.

Sous-plans physiques

Plans du système solaire

1.    Premier éther. Plan  Atomique. 

Plan Divin. Mer de Feu. Premier éther cosmique.

2.    Deuxième éther. Sous- Atomique. 

Plan Métatronique. Deuxième éther cosmique.

3.    Troisième éther. Super- éthérique. 

Plan spirituel. Troisième éther cosmique.

4.    Quatrième éther. Super- gazeux. 

Plan Christique. Plan de l'Intuition. Air. Quatrième éther cosmique.

 

Plan physique dense

Plans de l'humanité

1. Gazeux. Sous-éthérique. 

Mental. Feu. Plan gazeux cosmique.

2. Liquide. 

Astral. Plan de l'Emotion. Eau. Plan liquide cosmique.

3. Terrestre. Dense. 

Plan physique. Terre. Plan dense cosmique.

 

Quand une Manifestation du Flux divin a développé sa conscience sur les niveaux cosmiques, elle peut alors transcender le réseau éthérique cosmique, et s'échapper au-delà du cercle infranchissable de Sa manifestation. En réfléchissant à cette analogie, il faut garder présent à l'esprit le fait que les sept plans majeurs de notre système solaire sont les sept sous-plans du plan cosmique physique, ou plan cosmique le plus bas.

6. Nous pourrions noter ici que la correspondance dans la matière s'avère exacte, et que la correspondance des radiations est exacte également.

Dans les trois corps: humain, planétaire, cosmique se trouve un organe important au sein de l'organisme, dont le rôle est de recevoir le prana. Cet organe a sa manifestation éthérique et sa correspondance physique dense.

Dans le système. Dans le système, l'organe du prana cosmique, de la force qui vitalise la matière, est le soleil central qui est le récepteur et dispensateur direct de la radiation cosmique. C'est une des trois divisions du Rayon Primordial d'intelligence active. Chacun des

Rayons cosmiques est, dans son essence triple, chaque Rayon est le véhicule d'une Entité cosmique, et toute existence est nécessairement triple dans sa manifestation. Le Soleil central a dans sa périphérie un centre de réception et une radiation de surface.

Dans la planète. Dans le corps éthérique planétaire on trouvera un organe similaire de réception. Il est en relation avec la position des deux pôles, nord et sud, et c'est le centre autour duquel le globe tourne, il est à l'origine de la légende d'une terre sacrée fertile, située dans la sphère d'influence des pôles. La radiation de surface se manifeste après distribution, en prana planétaire.

Chez l'homme. L'organe de réception est la sphère de notre Plexus Solaire par l'intermédiaire de sa contrepartie éthérique. Après distribution dans tout le corps via le réseau éthérique, le prana se manifeste par la radiation de surface, en tant qu'aura de santé.

7.   Ainsi, dans les trois corps, on percevra nettement la ressemblance, et la correspondance parfaite est facile à démontrer :

PRANA DU SYSTEME SOLAIRE

Le système solaire

Entité en manifestation 

Métatron

Corps de manifestation 

Le système solaire

Centre de Réception 

Pôle du Soleil central

Radiation ou émanation de  surface

Prana solaire

Mouvement produit 

Rotation systémique

Effet distributif 

Radiation éthérique solaire

(ressentie cosmiquement)

La Planète

Entité en manifestation 

L’Archange Mickael

Corps de manifestation 

Une planète

Centre de réception 

Pôle planétaire

Radiation ou émanation de  surface

Prana planétaire

Mouvement produit 

Rotation planétaire

Effet distributif 

Radiation éthérique planétaire

(ressentie dans le système)

 Un être humain

Entité en manifestation 

L’Âme

Corps de manifestation 

Corps physique

Centre de réception 

Le Plexus Solaire

Radiation ou émanation de  surface

L'aura de santé

Mouvement produit 

Rotation atomique

Effet distributif 

Radiation éthérique humaine, l’Aura

(ressentie par l'entourage)

 L'atome de matière

Entité en manifestation          

Une vie élémentaire

Corps de manifestation          

La sphère atomique

Centre de réception              

Le Pôle de l'atome

Radiation ou émanation de  surface

Contribution de l'atome à l'aura unifiée de santé

Mouvement produit              

Rotation atomique

Effet distributif                   

Radiation éthérique atomique

(ressentie dans le corps physique)

 8.  Quand la "volonté de vivre" disparaît, alors cesse la manifestation objective des "Fils de Nécessité". Ceci est logiquement inévitable, et l'on peut observer ce processus dans tous les cas d'entités objectives.

Quand le Penseur sur son propre plan détourne son attention de son petit système dans les trois mondes, et qu'il rassemble en lui-même toutes ses forces, alors l'existence du plan physique prend fin, et tout fait retour à la conscience causale.

Pour le Penseur dans les trois mondes c'est une abstraction au même titre que l'est l'Absolu dans le triple système solaire du Monde Manifesté.

Sur le plan physique cela se manifeste par le retrait du corps éthérique radiant par le haut de la tête, et la désintégration subséquente du corps physique. La charpente s'en va et le corps physique dense se désintègre,  la vie pranique s'est retirée corporellement du véhicule dense, et la stimulation des feux de la matière n'existe plus. Le feu latent de l'atome demeure, il est inhérent à la matière, mais la forme est construite par l'action des deux feux de la matière,  active et latente, radiante et inhérente, aidés par le feu cosmique, et quand ils sont séparés la forme se désintègre. C'est en miniature l'image de la dualité essentielle de toutes les choses sur lesquelles le Seigneur du Feu agit.

Il y a une relation étroite entre le Plexus Solaire et le sommet de la tête, en ce qui concerne le corps éthérique. Le Plexus Solaire a une correspondance intéressante avec le cordon ombilical qui relie la mère et l'enfant afin d'alimenter ce dernier, et qui est rompu à la naissance. Lorsque l'homme commence à vivre sa propre vie de désir conscient, quand l'homme naît à un monde nouveau, à un mode de vie plus subtil, cette corde tressée de matière éthérique est rompue ; la "corde d'argent est détachée" et l'homme se sépare du corps physique dense, s'échappe par le centre le plus élevé du corps, au lieu que ce soit par le plus bas, vers une vie dans un monde supérieur, et vers une autre dimension. Il en est ainsi pour tous les corps ou véhicules du microcosme, car l'analogie demeure sur tous les plans, pendant la manifestation.

De même dans le système solaire une action similaire surviendra à la fin d'un Cycle Cosmique. La Manifestation du Flux Divin effectuera un retrait en elle-même.

Son corps de manifestation : le Soleil et les sept Planètes sacrées, existant toutes en matière éthérique, se retireront de l'objectivité et entreront dans l’obscurité. Du point de vue physique habituel, la lumière du système disparaîtra. La pleine conscience sera obtenue, et au moment où ce but sera atteint, l'existence, ou la manifestation en tant qu'entité, cessera.

Tout sera réabsorbé dans l'Absolu.

II. LA NATURE DU PRANA

Nous avons pu voir le rôle du corps éthérique dans l’assimilation et la distribution du prana, nous avons  vue sa place dans l'ordre Cosmique. Nous avons vu que le corps éthérique formait la base de la forme physique dense et constituait un lien  important entre:

a.    L'homme physique, et le plan émotionnel ou astral.

b.    L'homme planétaire, et la qualité émotionnelle essentielle.

c.    Le Grand Homme Céleste, et le plan astral cosmique.

Nous allons maintenant réduire étudier le corps éthérique de l'être humain sans parler des correspondances systémiques ou cosmiques.

Nous sommes ici pour  fournir la matière à de profondes réflexions qui peuvent conduire à une vie pratique plus intelligente dans le sens spirituel du terme "vie".  Il nous faut rendre le corps secondaire de l'homme plus réel,  indiquer certaines de ses fonctions et la manière dont on pourra l'amener consciemment dans le champ de la compréhension mentale.

La Science, nous le savons, va rapidement atteindre un point où elle sera obligée d'admettre l'existence du corps éthérique, car refuser de le reconnaître entraînera des difficultés beaucoup plus insurmontables que d'admettre son existence. Les savants reconnaissent déjà le fait de la matière éthérique ; le succès des tentatives photographiques a démontré la réalité de ce qui, jusqu'ici a été considéré comme non réel. Des phénomènes se produisent tout le temps, qui reste dans le domaine du surnaturel à moins qu'on ne puisse en rendre compte par le moyen du corps éthérique. La médecine commence à étudier la question de la vitalité, l'effet des rayons solaires sur l'organisme physique, et les lois sous-jacentes à la chaleur radiante et inhérente.

Indiquons donc brièvement, ce que nous allons étudier dans les trois points qui restent à traiter :

Les fonctions du corps éthérique.

Sa relation avec le corps physique pendant la vie.

Les maladies ou affections du corps éthérique.

Son état après la mort.

Cela représentera tout ce qui, actuellement, est d'utilité pratique.

A mesure que la nature et les fonctions du corps éthérique de l'homme prendront leur juste place dans la pensée du monde, et que l'on comprendra que des deux corps physiques, l'éthérique est le plus important, l'homme sera amené à un contact conscient plus étroit avec d'autres évolutions qui évoluent dans la matière éthérique, ainsi qu'il le fait dans le corps physique dense. Il existe certains groupes importants d’Anges que j’appellerai  les "Anges de l'ombre", ou Anges violets qui ont un lien étroit avec le développement évolutionnaire du corps éthérique de l'homme, et qui lui transmettent les radiations solaires et planétaires. Le corps éthérique de l'homme reçoit différentes sortes de prana, de différentes manières, et cela le met en contact avec diverses entités.

1. Prana solaire

C'est ce Flux Divin vital et magnétique qui émane du soleil, et qui est transmis au corps éthérique de l'homme par l'intermédiaire de certains Êtres de Lumière, d'un ordre très élevé, et de couleur dorée. Il passe à travers Eux, et en ressort sous forme de puissantes radiations, qui sont dirigées vers certaines sphères de la partie supérieure du corps éthérique, la tête et les épaules, puis retransmises à la correspondance éthérique de l'organe physique, la rate, et qui de là pénètrent en force dans le Plexus Solaire.

Ces entités praniques de couleur dorée, sont dans l'air, au-dessus de nous, et sont particulièrement actives dans certaines parties du monde, telle à proximité de la ligne de l’Equateur, ainsi que dans les régions tropicales où l'air est pur et sec, et où les rayons du soleil sont considérés comme spécialement bénéfiques.

 Les relations entre l'homme et ces Êtres de Lumière sont très étroites, mais encore très dangereuses pour l'homme.

Ces Êtres de Lumière sont très puissants, et dans leur propre ligne évolutive ils sont plus évolués que les hommes. L'homme non protégé est à leur merci, et ce manque de protection ainsi que l'absence de compréhension des lois de résistance magnétique et de répulsion solaire, entraînent par exemple, la menace d'insolation.

 Lorsque le corps éthérique et ses processus d'assimilation seront compris scientifiquement, l'homme sera à l'abri des dangers de la radiation solaire.

 Il se protégera par l'application des lois gouvernant la répulsion et l'attraction magnétique, et plus tellement en se couvrant et en se mettant à l'abri.

C'est beaucoup une question de polarisation. On peut ici donner une indication, quand les hommes comprendront un peu mieux l'évolution des Êtres de Lumière, et reconnaîtront que, selon certaines lignes, leur travail est en relation avec le Soleil ; quand ils réaliseront que les Êtres de Lumière représentent le pôle féminin alors qu'eux-mêmes représentent le pôle masculin ils saisiront leur relation mutuelle, et la gouverneront selon la loi.

Le cosmos tout entier est guidé, contrôlé, animé, par une série presque infinie de Hiérarchies d'Etres vivants, chacun ayant sa mission à remplir. Parmi elles, la Hiérarchie des Âmes humaines a sa place.

Ces Êtres de Lumière solaires reçoivent les rayons radiants du soleil, qui partent de son centre vers la périphérie le long des trois canaux d'approche, les font passer dans leur organisme, et les y focalisent. Ils agissent presque comme un miroir convergent. Les rayons sont réfléchis, transmis au corps éthérique de l'homme qui se les approprie et les assimile. Lorsque le corps éthérique est en bon état et fonctionne correctement, il absorbe assez de prana pour maintenir la forme organisée. C'est là tout l'objet du fonctionnement du corps éthérique, et c'est un point sur lequel on n'insistera jamais trop. Le surplus est rejeté sous forme de magnétisme physique ou radiation animale. L'homme répète donc, sur une moindre échelle, le travail des grands Êtres de Lumière solaires, et à son tour ajoute sa part d'émanations repolarisées, et remagnétisées à l'ensemble de l'aura de la planète.

2. Prana planétaire

C'est le fluide vital émanant de toute planète, qui constitue sa qualité ou coloration de base, et qui est produit par la répétition, au sein de la planète, du même processus déjà observé chez l'homme en relation avec le prana solaire.

La planète (la Terre, ou toute autre planète) absorbe le prana solaire, assimile ce qui est nécessaire, et restitue ce qui n'est pas essentiel à sa bonne condition sous forme de radiation planétaire.

Le prana planétaire est donc le prana solaire, qui est passé dans la planète, a circulé dans le corps éthérique planétaire, a été transmis à la planète physique dense, et rejeté par elle sous forme de radiation douée du même caractère essentiel que le prana solaire, avec en plus, la qualité individuelle et spécifique de la planète en question.

C'est la répétition du processus subi par le corps humain. Les radiations physiques des hommes diffèrent selon la qualité de leur corps physique. Il en est ainsi pour une planète.

L'émanation pranique planétaire (ainsi que c'était le cas pour le prana solaire) est recueillie et transmise par un certain groupe d’Esprits, appelés "esprits de l'ombre" qui sont des anges éthériques de couleur légèrement violette.

 Leurs corps sont composés de la matière de l'un ou l'autre des quatre éthers ; ils focalisent et concentrent les émanations de la planète et celles de toutes les formes se trouvant sur la planète.

Ils sont en relation particulièrement étroite avec les humains, à cause de la ressemblance essentielle de leur substance corporelle avec la substance éthérique de l'homme, et aussi parce qu'ils lui transmettent le magnétisme de la "Terre nourricière" ainsi qu'on la nomme.

Il faut ajouter qu’à notre époque le prana planétaire a diminué ses radiations magnétiques, par volonté des Anges violets, car il est temps que les humains prennent conscience de leur relation avec le prana solaire et fassent le nécessaire pour leur évolution.

Nous voyons donc qu'il y a deux groupes de dévas travaillant en relation avec l'homme :

a.  Les Êtres de Lumière solaires qui transmettent le fluide vital, circulant dans le corps éthérique.

b.  Les Esprits planétaires de couleur violette, qui sont liés au corps éthérique de l'homme, et qui transmettent le prana terrestre, ou le prana de toute planète où l'homme fonctionne pendant une incarnation physique.

On pourrait poser ici une question très pertinente, et bien qu'il ne soit pas possible d'expliquer complètement ce mystère, certaines indications suggestives peuvent être données.

L'homme et les Êtres de Lumière agissent sur chaque planète comme intermédiaires, ou agents de transmission.

Là où ils ne sont plus, certaines grandes activités deviennent impossibles, et la désintégration s'installe.

La raison de ce transfert se trouve dans la Loi de Cause à Effet ou Karma cosmique, et dans le passé composite et pourtant individuel de celui des Hommes Célestes dont le corps était, à un moment donné, la Lune ou toute autre planète morte.

1.      Le prana des formes

Les formes résultant du travail de troisième et de la deuxième Manifestation du Flux Divin constituent les unités des règnes végétal, animal et minéral.

Les formes résultant du travail des trois Manifestation du Flux Divin comprennent uniquement les formes des Êtres de Lumière et des hommes.

Il faut spécifier ici que ce que nous appelons Êtres de Lumière comprend toutes la Hiérarchie des Archanges, des Anges et certain humains Avatar se trouvant sur Terre.

 Il y a la forme encore plus simple incarnant la substance dont toutes les autres formes sont faites. Cette matière est, à proprement parler, la matière atomique et moléculaire, animée par la vie ou énergie de la troisième Manifestation du Flux Divin.

En ce qui concerne ce premier groupe de formes, il faut noter que les émanations praniques émises par les unités du règne animal et végétal sont naturellement une combinaison des deux, et sont transmises par le moyen de la radiation de surface, comme pour le prana solaire et planétaire, à certains groupes d’esprits d'un ordre peu élevé qui ont une relation curieuse et complexe avec l'âme groupe des animaux ou végétaux radiants.

Ces esprits sont aussi de nuance violette mais tellement pâles qu'ils en sont presque gris ; ils se trouvent dans un état transitoire, et se mêlent de manière confuse et embarrassante avec des groupes d'entités qui sont presque sur l'arc d'involution. 

Arc Involutif est le terme appliqué à la première partie du processus évolutionnaire. Il couvre le "sentier de descente", où l'Esprit s'enfonce dans la matière de plus en plus dense, jusqu'à atteindre le point le plus bas, celui de la concrétion la plus dense. La deuxième partie du processus est appelé évolutif et marque l'ascension ou retour de l'Esprit à la source qui l'a émané, avec en plus, ce qu'il a acquis au cours de l'évolution.

  1. La racine de la vie existait dans chaque goutte de l'océan d'immortalité. Chaque atome de matière était imprégné de la vie du Flux Divin.

2.  L'océan était lumière radieuse, qui était le Feu, la Chaleur, le Mouvement. Ces trois facteurs sont la vie subjective se manifestant objectivement.

Le Feu: Essence de la 1ére Manifestation du Flux Divin. Le Feu électrique : l'Esprit.

La Chaleur: Dualité, Essence de la 2ème Manifestation du Flux Divin.

Feu solaire: L'aspect du Fils, Conscience. Mouvement : Essence du 3ème Logos.

Feu de la Matière.

LE MACROCOSME

1ére Manifestation du Flux Divin        

Feu

La volonté de vivre ou d'être. Electrique.

2éme Manifestation du Flux Divin        

Chaleur

Dualité ou Amour entre deux. Solaire.

3éme Manifestation du Flux Divin        

Mouvement

Feu du mental, relation entre Feu de la matière.

Ceci est l'expression subjective

Le Soleil                                   

Volonté ou pouvo

Vénus-Mercure

Amour Sagesse

Saturne  

Activité ou Intelligence

Ceci est l'expression objective.

LE MICROCOSME

La Création

Feu électrique

Volonté ou pouvoir

L'Ego

Feu solaire

Amour et Sagesse

La Personnalité

Feu par friction

Activité ou Intelligence

Ceci est l'expression subjective

Le corps mental             

Volonté ou Pouvoir        

Feu

Le corps astral               

Amour Sagesse              

Chaleur

Le corps physique          

Intelligence Active         

Mouvement

Ceci est l'expression objective

LE CORPS PHYSIQUE

Le cerveau                   

Le Divin

Volonté ou pouvoir. Feu électrique.

Le cœur                                   

Ego  

Amour Sagesse. Feu solaire.

Les organes inférieurs     

Personnalité

Intelligence active.

 En ce qui concerne le second groupe, la forme humaine transmet ses émanations à un ordre d’Êtres de Lumière beaucoup plus élevé. Ces Êtres de Lumière sont d'une teinte plus accentuée, et après assimilation des radiations humaines, les transmettent principalement au règne animal, ce qui prouve l'étroite relation entre les deux règnes. Un autre fait, qu'il faut mettre en lumière, c'est que toutes ces évolutions, depuis le soleil jusqu'à la plus humble violette, sont mises en relation par l'évolution des Êtres de Lumière qui joue le rôle de force de transmission et de transmutation, dans tout le système. Enfin tout œuvre avec le feu. Le feu interne, inhérent et latent, le feu radiant et émanant ; le feu engendré, assimilé et distribué – le feu vivifiant, stimulant et destructeur ; le feu transmis, réfléchi et absorbé ; le feu, base de la vie ; le feu, essence de toute existence ; le feu moyen de développement et impulsion donnée au processus évolutionnaire le feu qui est la source, le développement, le but ; le feu, qui bâtit, entretient, construit ; le feu qui purifie et consume. Le Dieu du Feu, et le feu de Dieu agissant l'un sur l'autre, jusqu'à ce que les feux se mêlent et s'enflamment, et que tout ce qui existe passe par feu – d'une fourmi à un système solaire pour émerger ensuite en une perfection triple.  Le feu passe alors au-delà du cercle infranchissable en tant qu'essence parfaite, essence issue du cercle infranchissable humain, planétaire ou solaire.

La roue de feu tourne, et tout dans cette roue est soumis à la flamme triple, et finalement apparaît parfait.

III. LA FONCTION DU CORPS ETHERIQUE

Nous allons maintenant poursuivre notre étude du corps éthérique et examiner sa fonction et sa relation avec le corps physique.

On peut, avec raison, les examiner ensemble, car l'interrelation est si étroite qu'il n'est pas possible d'en parler séparément.

Fondamentalement, les fonctions de corps éthérique sont au nombre de trois :

1. Le récepteur du prana.

2. L'accumulateur du prana.

3. L’émetteur du prana.

1. Le récepteur du prana

On peut décrire le corps éthérique comme étant négatif ou réceptif en ce qui concerne les rayons du soleil, et positif et expulsif en ce qui concerne le corps physique. La seconde fonction, celle de l'assimilation, est strictement interne et équilibrée. Comme vu précédemment,  les émanations praniques du soleil sont absorbées par le corps éthérique, via certains centres situés principalement dans la partie supérieure du corps, d'où ils sont dirigés vers la sphère du Plexus Solaire, car il est, en matière éthérique. Le principal centre de réception du prana, actuellement, est la sphère situé entre les omoplates (le nadis du chakra de la gorge qui est situé sur la colonne vertébral). Une autre sphère est celle du Cœur, qui s'est partiellement assoupi chez l'homme à cause des abus de la prétendue civilisation. Dans la future race-racine, et de plus en plus dans celle-ci, on se rendra compte de la nécessité d'exposer ces deux sphères aux rayons du soleil, ce qui correspondra à une amélioration de la vitalité et de l'adaptabilité physique.

Les trois Sphères du triangle inférieur :

1. La Gorge

2. Le Cœur

3. Le Plexus Solaire

 Forment, si on pouvait le voir, un triangle éthérique radiant, qui est à l'origine de l'impulsion donnée à la circulation pranique dans tout le système.

Le corps éthérique est en réalité un réseau de fins canaux, qui composent une corde fine, entrelacée. Une partie de cette corde étant le lien magnétique, qui unit le corps physique au corps astral, et qui est rompu lorsque le corps éthérique s'est retiré du corps physique dense, au moment de la mort. La corde d'argent se détache, ainsi que l'exprime la Bible  et c'est la base de la légende de la Parque fatidique qui coupe le fil de la vie de ses ciseaux redoutés.

Le réseau éthérique est composé du  tissage complexe de cette corde vitalisée, et en dehors des sept Chakras de ce réseau  il existe les 3 sphères mentionnés ci-dessus, qui forment un triangle d'activité. Le réseau éthérique du système solaire est de nature analogue, et comporte aussi trois Sphères de réception pour le prana cosmique.

Cette mystérieuse bande dans les cieux, que nous appelons la Voie Lactée est en relation étroite avec le prana cosmique, ou vitalité et nourriture cosmique, qui vitalise le système solaire éthérique.

2. L’accumulateur du prana

Le processus de stockage  s'effectue dans ce triangle, et le prana pénétrant par l'une ou l'autre sphère, circule trois fois autour de ce triangle avant d'être transmis à toutes les parties du véhicule éthérique, et de là au corps physique dense. Le principal organe d'assimilation est la rate, organe dense. L'essence vitale, venant du soleil, passe par la sphère du Plexus Solaire puis vers la rate, où il est soumis à un processus d'intensification ou de dévitalisation, selon que l'organe est sain ou non. Si l'homme est en bonne condition physique, à l'émanation reçue s'ajoutera sa vibration individuelle, et le taux de vibration sera accéléré avant sa transmission à la rate physique dense, ou bien il sera ralenti ou abaissé, si l'homme est en mauvaise condition physique.

Si la rate n’est pas en état de filtrée le fluide pranique ou si pour une raison ou une autre le fluide pranique n’est pas capté par le corps, l’humain se trouve en dépression au niveau mental.

Ces trois Sphères se meuvent comme de petits tourbillons, qui attirent dans leur noyau d'influence les courants passant à leur portée.

On doit se représenter ces centres comme des tourbillons reliés entre eux par un canal triple, étroitement tissé, et formant un système circulatoire presque séparé. Le fluide vital circule dans ces Sphères et entre ces Sphères, trois fois, avant d'en sortir et de se diriger vers la périphérie du petit système.

Cette phase finale de la circulation entraîne le prana, par les minces canaux entrelacés, vers toutes les parties du corps qui est entièrement imprégné par ces émanations, si on peut s'exprimer ainsi. Ces émanations sortent finalement du système éthérique par le moyen de la radiation de surface. L'essence pranique sort de la circonférence de son cercle infranchissable temporaire sous forme d'émanation humaine de prana, celui-ci étant le même que le prana reçu, auquel s'ajoute la qualité particulière que tel ou tel individu peut lui conférer pendant le transit circulatoire. L'essence s'échappe, avec en plus, la qualité individuelle qui sera transmise sous forme colorée par l’aura, lui-même représentatif de notre corps éthérique.

Ici encore, on peut noter la correspondance avec l'émanation de toutes les essences qui s'échappent du cercle infranchissable, lorsque le cycle est terminé.

Cette question du corps éthérique est d'intérêt pratique, quand son importance sera mieux comprise, les hommes prêteront plus d'attention à la distribution du prana dans le corps, et veilleront à ce que la vitalisation du corps se fasse sans obstacle, par les trois sphères. Alors tous les humains seront à même de percevoir l’Aura et de Guérir le corps physique.

Le rôle de séparation, ou de cercle infranchissable joué par le corps éthérique, ainsi que ses fonctions de récepteur et distributeur du prana.

Deux vérités fondamentales se détachent du groupe des faits étudiés ici :

1. Le quatrième sous-plan éthérique du plan physique est d'intérêt immédiat pour :

a. L'homme, le Microcosme,

b. L'Homme Céleste, la Manifestation Planétaire,

c. Le Grand Homme Céleste, la Manifestation Solaire.

2. Dans cette quatrième chaîne de la quatrième ronde, le quatrième éther commence à être étudié, et envisagé comme réseau de séparation, il permet à ceux dont la vibration est adéquate, de s'échapper de temps à autres.

3. L’émetteur du Prana

 Nous avons insisté sur des faits qui peuvent stimuler l'intérêt et mettre en lumière l'utilité du véhicule pranique. Il faut que certains faits soient examinés et accentués, à mesure que nous étudions ce cercle statique et les feux qui y circulent.

Le Système reçoit le prana de sources cosmiques, via trois sphères, et le redistribue dans toute son immense zone d'influence, jusqu'aux limites du réseau éthérique solaire. Ce prana cosmique est coloré par la qualité solaire et atteint les limites extrêmes du système. Sa mission est la vitalisation de ce véhicule qui est l'expression physique matérielle de la Manifestation Solaire. La Planète reçoit le prana du centre solaire, et le redistribue par les trois centres récepteurs à toutes les parties de sa sphère d'influence. Ce prana solaire se colore de la qualité planétaire, et est absorbé par toutes les évolutions situées à l'intérieur du cercle infranchissable planétaire. Sa mission est la vitalisation de ce véhicule qui est l'expression physique matérielle de l'un ou l'autre des sept Hommes Célestes.

Le Microcosme reçoit le prana solaire après qu'il ait imprégné le véhicule éthérique de la planète; c'est donc du prana solaire, auquel s'ajoute la qualité planétaire. Chaque planète incarne l'un des aspects du rayon et sa qualité s'imprime de façon prépondérante dans toute son évolution.

Le Prana, qui est de la chaleur active radiante, varie donc en vibration et en qualité selon l'Entité qui le reçoit. L'homme fait passer le prana dans son véhicule éthérique, le colore de sa qualité particulière, et le transmet aux vies intérieures qui forment son petit système. Ainsi, la grande interaction se poursuit, et toutes les parties se mélangent, se fondent, et sont interdépendantes ; toutes les parties reçoivent, colorent, caractérisent et transmettent. Une circulation sans fin se poursuit ; on ne peut en concevoir ni le commencement, ni la fin éventuelle, du point de vue de l'homme fini, car sa source et sa fin sont cachées dans la fontaine cosmique inconnue. Si, partout, les conditions étaient parfaites, cette circulation se poursuivrait sans obstacle et produirait des possibilités de durée presque infinie, mais limitation et cessation résultent de l'imperfection, qui petit à petit, fait place à plus de perfection. Chaque cycle à son origine dans un cycle de relative perfection, et fait place à un autre cycle sur une courbe plus élevée de la spirale de l’évolution, des périodes de perfection apparente relative, conduisent ainsi à d'autres périodes plus élevées encore.

Le but de ce grand cycle, est, comme nous le savons, le fusionnement des deux feux de la matière. Le feu latent et le feu actif et leur union avec les feux du mental et de l'esprit, jusqu'à ce qu'ils disparaissent dans la flamme générale du Kundalini.

L'autel de la terre est le lieu de naissance de l'esprit qui libère de la mère matière et fait entrer dans des domaines plus élevés.

Donc, quand le véhicule pranique des trois groupes, humain, planétaire et solaire, fonctionnera parfaitement, l'union avec le feu latent sera accomplie. C'est la raison pour laquelle on insiste sur la nécessité de construire des véhicules physiques purs et raffinés. Plus la forme sera raffinée et raréfiée, mieux elle recevra le prana, et moins elle offrira de résistance à la montée de Kundalini, quand le temps en sera venu.

La matière grossière, un corps physique rude et sans maturité, sont dangereux pour l'évolution, et aucun vrai voyant n'a un corps de qualité grossière. Les dangers de rupture sont trop grands, et la menace de désintégration par le feu trop redoutable. Une fois dans l'histoire de la race (aux temps de la Lémurie) on a pu observer ce phénomène dans la destruction de la race et des continents, par le feu. Les Guides de la race à ce moment-là, utilisèrent le feu pour détruire une forme inadéquate. Le feu latent de la matière (celui des éruptions volcaniques, par exemple) et le feu radiant du système furent combinés. Le Kundalini planétaire et l'émanation solaire se conjuguèrent brusquement, et le travail de destruction fut accompli.

On pourra revoir la même chose, mais dans la matière du deuxième éther, les effets seront moins sévères, car la matière de cet éther est raréfiée, et les véhicules seront relativement plus raffinés.

Notons ici un fait intéressant, bien que ce soit un mystère encore insoluble pour la plupart d'entre nous ; ces destructions par le feu, font partie des épreuves par le feu de l'initiation que doit prendre un des Hommes Célestes, dont le karma est lié à celui de notre terre.

Chaque destruction d'une partie du réseau éthérique ménage une issue plus facile, et (vu des plans supérieurs) c'est un pas en avant et une expansion. Une répétition de ce phénomène a lieu aussi dans le système lors de cycles déterminés.

4. Désordres du corps éthérique

Etudions maintenant le corps éthérique, ses maladies, et son état après la mort. Tout ce que l'on peut indiquer est une idée générale des maladies fondamentales dont peut souffrir le corps éthérique, et l'orientation que pourra prendre la médecine appliquée, plus tard, quand les lois occultes seront mieux connues. Notons ici que les maux du véhicule éthérique microcosmique se retrouvent dans le Macrocosme. On trouve là une connaissance qui souvent explique les misères de la nature. Certains des grands maux à l'échelle mondiale ont leur origine dans les maladies éthériques, ce concept s'étendant aux conditions éthériques planétaires ou même solaires. Lorsque nous envisagerons les causes de la détresse éthérique chez l'homme, leurs correspondances et réactions planétaires et solaires seront peut-être comprises. Il faudra garder soigneusement à l'esprit que toutes les maladies du corps éthérique se classeront selon sa fonction triple.

Elles seront :        

a. Fonctionnelles, donc affectant la réception du prana.

b. Organiques, affectant la distribution du prana.

c. Statiques, affectant le réseau, considéré sous l'angle d'un cercle infranchissable physique, séparant le physique et l'astral.

Ces trois différents groupes de fonctions, sont chacun d'intérêt primordial, et entraînent des résultats et des réactions totalement différents, extérieurement et intérieurement.

Il faut aussi signalé le rapport entre les maladies du corps éthérique et le Karma (Voir Notion de Karma).

Envisagées du point de vue planétaire, les mêmes conditions existeront, et le corps éthérique planétaire, (qui est fondamentalement le corps dans le cas des planètes sacrées, dont la Terre ne fait pas partie) aura ses désordres fonctionnels, qui affecteront sa réception du prana, ses troubles organiques qui pourront affecter la distribution du prana et ses désordres du réseau éthérique, constituant le cercle infranchissable pour l'Esprit planétaire en cause.

Ici, je voudrais signaler que dans le cas des Esprits planétaires Se trouvant sur l'arc évolutif, les Êtres de Lumière  dont le corps est une planète, le réseau éthérique ne forme pas une barrière, mais (comme c'est le cas pour les Seigneurs du Karma sur un plan plus élevé) Ils ont la liberté de mouvement hors des limites du réseau planétaire, à l'intérieur du cercle solaire infranchissable. 

De même, en ce qui concerne le système, les mêmes effets peuvent être observés dans le domaine fonctionnel, en rapport avec le centre cosmique, organiquement, en rapport avec la totalité des systèmes planétaires ; et statiquement, en rapport avec le cercle infranchissable cosmique ou solaire.

Afin d'être clairs, prenons ces groupes l'un après l'autre, et exposons brièvement, ou même suggérons (il n'est pas possible de faire plus) des méthodes d'ajustement et de guérison.

        a. Désordres microcosmiques fonctionnels. Ils sont en rapport avec la réception des fluides praniques par l'homme, via les centres nécessaires. Il faut toujours se souvenir, pour que la distinction soit bien claire, que ces émanations de prana sont en relation avec la chaleur latente de la matière, lorsqu'elles sont bien reçues par le corps éthérique, et fonctionnent correctement, elles coopèrent avec la chaleur latente du corps, et se mêlant à cette dernière  entretiennent la vitalité du corps, imposant à la matière corporelle un certain taux de vibration, qui conduit à la nécessaire activité du corps physique, et au bon fonctionnement de ses organes. Il est donc évident, que l'A.B.C. de la santé corporelle dépend d'une bonne réception du prana, et que les changements fondamentaux à apporter dans la vie de l'animal humain (puisque c'est de lui que nous parlons actuellement) se situeront dans ses conditions ordinaires de vie.

Les trois centres fondamentaux par lesquels s'opère la réception du prana, doivent fonctionner plus librement, et avec moins de restrictions. A l'heure actuelle, par suite de mauvais modes de vie s'étendant sur des siècles, et d'erreurs de base les trois centres praniques de l'homme ne fonctionnent pas bien.

La sphère de la Gorge est celle  qui offre les meilleures conditions de réceptivité, bien que, vu l'état médiocre de la colonne vertébrale (qui chez beaucoup est mal alignée) sa position dans le dos puisse être mauvaise. La Sphère du Plexus Solaire et ses vibrations ne sont pas correctes, dû au mauvais fonctionnement des 2 Chakras inférieurs.

La race souffre de certaines incapacités, que l'on peut décrire comme suit :

     1. Incapacité de se brancher sur les courants praniques, à cause du genre de vie malsain de tant de personnes. La source d'approvisionnement est coupée, et en conséquence, les centres s'atrophient, se rétrécissent. On peut observer ceci, sous une forme grave, parmi les enfants des quartiers surpeuplés des grandes villes, et chez les habitants des bas-fonds, au sang vicié et anémique. L’absorption de trop grande quantité de nourriture non saine, comme la viande, les produits industriels, les boissons gazeuses, les alcools et la consommation de drogue comme le tabac et les médicaments sont des sources de blocage du courant pranique. Le traitement tombe sous le sens,  l'instauration de meilleures conditions de vie, l'usage de nourriture saine, l'adoption d'un mode de vie plus libre et plus salubre.

Lorsque les rayons praniques ont libre accès aux épaules et au diaphragme, l'état subnormal du centre de la rate se rectifie automatiquement.

     2. Une aptitude à trop puiser aux courants praniques. Le premier type de désordre fonctionnel est commun et très répandu. Son contraire existe là où les conditions de vie font que les centres (par une exposition trop directe et trop prolongée aux émanations solaires) sont trop développés, vibrent trop rapidement, et reçoivent trop de prana. C'est plus rare et se rencontre dans certains pays tropicaux, c'est la cause de beaucoup de débilité inquiétante chez les habitants de ces régions. Le corps éthérique reçoit le prana ou les rayons du soleil trop rapidement, il les fait passer trop vite et les fait sortir du système avec trop de force, et cela laisse la victime en proie à l'inertie et à la dévitalisation. Pour employer d'autres termes, le corps éthérique devient paresseux, est comme un réseau distendu, ou (pour employer une comparaison familière) il ressemble à une raquette de tennis qui est devenue trop molle et a perdu son ressort. Le triangle interne transmet les émanations praniques avec trop de rapidité, ne laissant pas de temps pour l'absorption subsidiaire, et de ce fait, tout le système est perdant. Plus tard on s'apercevra que beaucoup des maladies auxquelles sont sujets les Européens vivant en Inde, viennent de là, donc, en surveillant la rate, et en réglant avec sagesse les conditions de vie, certains de ces inconvénients pourront être évités.

Si on jette un coup d'œil sur les conditions similaires existant sur la planète, on découvrira ces deux types de désordres. Il n'est pas possible d'en dire davantage, mais une sage étude de la radiation solaire sur la surface de la planète tenant compte de la rotation, permettra de comprendre, et de mettre en pratique certaines règles de santé de groupe. L'esprit de la planète (ou entité planétaire) a aussi ses cycles, et c'est dans l'absorption du prana planétaire, et dans sa distribution correcte, que gît le secret de la fertilité et d'une végétation uniforme. Cette question est en grande partie cachée dans la fable qui raconte la guerre entre le feu et l'eau, cette fable est basée sur la réaction du feu latent dans la matière, en face du feu émanant de dehors de la matière et agissant sur elle. Pendant la période où le processus de fusion des deux feux se poursuit, il y a des moments, du fait de l'héritage karmique, où la réception est instable, et la distribution inégale. Quand la race atteindra le point d'équilibre, l'équilibre planétaire sera aussi atteint, ce qui entraînera l'équilibre mutuel qui doit exister entre les planètes du système solaire. Lorsqu'elles seront parvenues à l'équilibre et à l'interaction mutuelle, le système sera stabilisé et la perfection réalisée.

La distribution uniforme du prana, ira de pair avec l'équilibre chez l'homme, dans la race, dans la planète et dans le système. C'est une autre manière de dire qu'une vibration uniforme sera réalisée.

     b. Les désordres organiques microcosmiques. Ils sont fondamentalement au nombre de deux :

- Les désordres dus à la congestion.

- La destruction des tissus, due à une absorption excessive de prana, et à sa fusion trop rapide avec le feu physique latent.

Nous avons une curieuse illustration de ces deux formes d'affections dans l'insolation et le coup de chaleur. Bien que la médecine croie les comprendre, ce sont des désordres entièrement éthériques. Quand la nature du corps éthérique sera mieux comprise, quand des soins éclairés lui seront prodigués, ce genre d'accident sera évité. Ils sont dus à l'émanation pranique solaire, dans l'un des cas, l'effet de l'émanation entraîne la mort ou des troubles sérieux par congestion d'un vaisseau éthérique, tandis que dans l'autre cas, on arrive au même résultat par destruction de la matière éthérique.

L'illustration ci-dessus a été choisie dans une intention bien précise, mais il faut signaler que la congestion éthérique peut conduire à plusieurs formes de maladie et de troubles mentaux. La congestion éthérique entraîne l'épaississement anormal du réseau éthérique, ce qui empêche par exemple, le contact avec le Soi supérieur ou principes supérieurs, avec ses conséquences, l'idiotie ou le dérangement mental.

Elle peut causer des proliférations tissulaires anormales, l'épaississement d'un organe interne, d'où pression indue ; si une partie du corps éthérique est congestionné, cela peut perturber toute la santé physique et entraîner diverses maladies.

La destruction des tissus peut conduire à différents genres de folie, principalement ceux qui sont considérés comme incurables. Lorsque le réseau est brûlé cela ouvre la porte à des courants astraux étrangers contre lesquels l'homme est impuissant ; le tissu cérébral peut être littéralement détruit par cette pression, et le cercle infranchissable éthérique étant détruit en un certain point, il peut s'ensuivre des troubles graves.

Le même état de chose se retrouve concernant la planète. Des races entières ont été influencées, et certains règnes de la nature ont été perturbés par la congestion éthérique planétaire, ou par la destruction de tissu éthérique planétaire.

Nous avons traité des maux organiques et fonctionnels du corps éthérique, donnant certaines indications qui permettent d'étendre ce concept à d'autres règnes que le règne humain.

Dans le règne humain, se trouve la clé, et en tournant cette clé on ouvre une porte donnant sur une interprétation plus large, car elle permet d'entrer dans les mystères de la nature. Bien que cette clé doive être tournée sept fois, un seul tour révèle des domaines inconnus de compréhension possible.

1. Chaque symbole et allégorie à sept clés.

2. Au dix-neuvième siècle on ne peut utiliser que trois clés.

3. Il y a sept clés qui ouvrent la porte d'Entrée aux Mystères.

4. Les clés sont :

Psychologique,  Astronomique, Physique, Physiologique, Métaphysique, Anthropologique,  Astrologique, Géométrique, Mystique, Symbolique, Numérique.

5. Chaque clé doit être tournée sept fois.

6. Les Juifs se sont servis de deux clés sur sept.

7. La clé Métaphysique peut être utilisée.

"Les sept clés révèlent les mystères passés et futurs des sept grandes races-racine". Il faut ouvrir trois serrures. Sept clés. Toutes les clés ne sont pas encore disponibles. Il y a la clé physiologique, psychologique, astrologique et métaphysique. La cinquième clé est géométrique.

Nous avons étudié la réception et la distribution des émanations praniques chez l'homme, dans la planète, dans le système, et avons examiné ce qui produisait des désordres temporaires, la dévitalisation, ou sur vitalisation de la forme organique. Envisageons maintenant le sujet sous un troisième angle :

     c. Désordres microcosmiques statiques, soit l'examen du corps éthérique dans son rôle de cercle infranchissable entre le physique et l'astral.

Le cercle infranchissable  est une barrière qui délimite, qui sépare ou isole un système de ce qui lui est extérieur. Il est évident qu'il existe d'intéressantes corrélations lorsque ce sujet est envisagé (comme nous devons toujours nous y efforcer) du point de vue d'un être humain, d'une planète, ou d'un système, en nous rappelant toujours, que lorsqu'on traite du corps éthérique, il s'agit de matière physique. En conséquence, un facteur essentiel se retrouvera dans tous les groupes ou formations, et c'est le fait que ce cercle infranchissable forme une barrière pour ce qui est peu évolué, mais n'est pas un obstacle pour ce qui est plus avancé.

Toute la question dépend de deux choses qui sont : le karma de l'homme, du Logos planétaire, du Logos solaire, et du contrôle de l'entité spirituelle sur le véhicule qu'elle occupe.

IV. ETHERS MACROCOSMIQUES ET MICROCOSMIQUES

1. La Manifestation Planétaire et les Ethers

L'homme, le penseur qui habite la forme, s'échappe lors de son sommeil de son cercle éthérique infranchissable et va fonctionner ailleurs. Donc d'après la loi, les Esprits planétaires peuvent de même sortir de leur cercle infranchissable, à des saisons déterminées, correspondant aux heures de repos temporaire chez l'homme.

Les Esprits solaires font de même, lors de cycles déterminés, qui ne sont pas des cycles succédant à ceux que nous appelons repos solaire, mais des cycles moins longs, succédant aux périodes de moindre activité, si on se place du point de vue cyclique. Tout ceci est gouverné par le karma, comme chez l'Homme.

Un anneau supplémentaire de cette chaîne qui offre matière à réflexion, c'est le fait, que les quatre rayons du mental pris dans leur ensemble, détiennent la surveillance du processus évolutionnaire actuel de l'Homme, pris en tant que Penseur. Ces quatre derniers, et les quatre seigneurs karmiques, travaillent dans la plus étroite coopération. Nous avons donc les groupes suivants qui agissent l'un sur l'autre :

Les quatre rayons du mental sont les quatre rayons mineurs qui sont finalement synthétisés en un cinquième rayon, le troisième rayon majeur d'intelligence active ou adaptabilité. Voici les noms des rayons :

Les trois rayons majeurs :  

1. le Rayon de Volonté ou Pouvoir.

2. Le Rayon d'Amour ou Sagesse.

3. Le Rayon d'Intelligence active.

Les Quatre rayons mineurs :

4. Le Rayon de Beauté, d'Harmonie d'Art ou Rythme.

5. Le Rayon de Connaissance concrète ou Science.

6. Le Rayon d'Idéalisme Abstrait.

7. Le Rayon d'ordre Cérémoniel et d'Organisation.

Quand un homme commence dans une faible mesure, à coordonner son véhicule christique, ou pour employer d'autres termes, quand il parvient à entrer en contact, si peu que ce soit, avec le plan christique, il commence simultanément et consciemment à pouvoir s'échapper de son réseau éthérique sur le plan physique. Plus tard, il s'échappe de sa correspondance sur le plan astral. Cela aboutit, en fin de compte, au fonctionnement causal, ou capacité de demeurer, et d'être actif dans le véhicule de l'Ego, qui est l'incarnation de l'aspect amour-sagesse du Divin. Notez ici la correspondance avec le fait prouvé, que beaucoup de gens peuvent dès maintenant s'échapper de leur corps éthérique, et fonctionner dans leur véhicule astral.

Lorsqu'un homme prend la quatrième Initiation, il fonctionne dans le véhicule du quatrième plan, le plan christique, et s'est échappé de façon permanente du cercle infranchissable de sa personnalité. Rien ne le retient plus dans les trois mondes. A la première Initiation, il s'échappe du cercle infranchissable d'une manière plus temporaire, mais il doit encore s'échapper des trois plans supérieurs du mental qui sont la correspondance mentale des éthers supérieurs. Nous avons ici une correspondance au travail que doit accomplir l'initié, après qu'il ait atteint le quatrième plan solaire christique. Il lui reste à parvenir au développement de la pleine conscience sur les trois plans supérieurs de l'esprit, avant de pouvoir s'échapper du cercle infranchissable solaire, ce qui est parachevé à la septième Initiation.

Cette quatrième chaîne est, sous ce rapport, l'une des plus importantes, car c'est le lieu désigné pour la domination du corps éthérique par la race humaine, le but à atteindre étant, pour l'entité humaine ou planétaire, de transcender ses limitations. La chaîne de la terre, bien que n'étant pas l'une des sept chaînes planétaires sacrées, est d'importance vitale à l'heure actuelle pour la Manifestation planétaire qui l'utilise temporairement comme moyen d'incarnation et d'expression.

Il est nécessaire de comprendre le travail à faire, en ce qui regarde le réseau éthérique, avant d'attaquer la question des causes diverses pouvant entraver la progression désirée, ou empêcher le dégagement et la libération prévus. Il y a lieu de rappeler ici deux choses :

     Premièrement, que cette condition est statique seulement du point de vue humain, à l'heure actuelle, et que si ce terme est employé c'est pour rendre plus clairs les changements qui doivent être effectués, et les dangers qu'il faut compenser. L'évolution est si lente, du point de vue de l'homme qu'elle semble presque stationnaire, surtout pour ce qui est de l'évolution éthérique.

     Deuxièmement, que nous ne nous occupons que du corps éthérique physique et non de sa correspondance sur chaque plan. Ceci, car notre système est sur les niveaux éthériques cosmiques, et c'est donc de première importance pour nous.

2. Ethers cosmiques et systémiques

Afin d'aider ceux qui lisent ce traité, et parce que la répétition des faits en une succession logique les rendra plus clairs, faisons un bref tableau des hypothèses fondamentales, ayant un rapport précis avec le sujet traité, afin d'éclairer l'actuelle confusion qui règne sur la question du système solaire.

a. Le plan cosmique le plus bas est le plan cosmique physique, et c'est le seul que l'intellect fini de l'homme puisse comprendre.

b. Ce plan cosmique physique existe en matière différenciée en sept qualités, groupes, degrés, ou vibrations.

c. Ces sept différenciations sont les sept plans majeurs de notre système solaire.

Afin d'être clairs, nous pourrions faire un tableau, dont les têtes de colonnes seraient les termes : physique, systémique, cosmique, afin qu'apparaissent nettement les relations et correspondances, ainsi que les rapports entre ce qui est au-dessus, ce qui est au-dessous, et ce qui est inclus.

LES SEPT PLANS DE NOTRE SYSTEME SOLAIRE

LES PLANS

 

Plan Physique

Plans Systémiques

Plans Cosmiques

1.

Plan Atomique

1er Ether

Divin.

Matière primordiale.

Plan Atomique

1er Ether.

2.

Sous-Atomique

Unité. Trinité

Sous-Atomique.

2ème Ether.

3.

Super Ethérique

Spirituel. Ether

3ème Ether.

 PLAN DE L'UNION

4.

Ethérique

de l'Intuition Christique. Air

4ème Ether

 LES TROIS MONDES INFERIEURS

5.

Gazeux

Mental. Feu.

Gazeux. Sous-Ethérique.

6.

Liquide

Astral. Emotionnel.

Liquide.

7.

Physique dense

Plan Physique

Physique dense.

 Les quatre rayons mineurs se mêlent au troisième rayon majeur d'intelligence active sur le plan mental, et sur le plan Divin. Les quatre Archanges planétaires, travaillent dans l'unité, sur le plan Divin.

1 Mickael sur le Feu

2 Gabriel sur l’Eau

3 Raphael sur l’Air

4 Uriel sur la Terre

Les Êtres de Lumière de la quatrième Hiérarchie Créatrice forment trois groupes :

a. Les Êtres de Lumière de Volonté.

b. Les Êtres de Lumière d'Amour.

c. Les Êtres de Lumière d'Activité

Le quatrième plan éthérique détient la clé de la domination de la matière, et on pourrait noter que : Sur le quatrième éther physique, l'homme commence à coordonner son corps astral ou émotionnel, et à effectuer des sorties de plus en plus fréquentes dans ce véhicule. La continuité de conscience est atteinte lorsque l'homme a maîtrisé les quatre éthers.

Sur le quatrième sous-plan du plan mental, l'homme commence à contrôler son corps causal, et à y polariser sa conscience jusqu'à ce que cette polarisation devienne totale. Il fonctionne alors consciemment sur ce plan lorsqu'il a maîtrisé sur le plan mental, les sous-plans correspondant aux éthers.

Sur le plan Christique, (le quatrième éther cosmique) les Hommes Célestes (ou conscience groupée des Êtres de Lumière des hommes et des anges) commencent à fonctionner, et s'échappent finalement des plans éthériques cosmiques. Quand ces trois éthers cosmiques sont maîtrisés le fonctionnement est parfait, la polarisation est centrée dans les véhicules divins, et les sept Hommes Célestes ont atteint leur but.

Il y a lieu d'observer que, de même que chez l'homme, le corps physique dans ses trois degrés – dense, liquide, gazeux – n'est pas reconnu comme un principe, de même du point de vue cosmique, les niveaux physique (dense), astral (liquide) et mental (gazeux) sont considérés comme non-existants, et le système solaire est situé sur le quatrième éther.

Les sept planètes sacrées sont composées de la matière de ce quatrième éther, et les sept Hommes Célestes dont elles sont les corps, fonctionnent normalement sur le quatrième plan du système, le plan christique ou quatrième éther. Lorsque l'homme a atteint la conscience du plan christique, il a élevé sa conscience au niveau de celle de l'Homme Céleste dont son corps est une cellule. Ceci est parachevé à la quatrième Initiation, l'Initiation libératrice. A la cinquième Initiation, il monte avec l'Homme Céleste jusqu'au cinquième plan (du point de vue humain) le plan divin, et à la sixième Initiation, il a dominé le deuxième éther cosmique, et possède la conscience divine et la continuité de fonctionnement.

A la septième Initiation, il domine toute la sphère de matière contenue dans le plan cosmique le plus bas, il s'échappe de tout contact éthérique, et fonctionne sur le plan astral cosmique.

3. Rôle protecteur du Corps Ethérique

Revenons à l'évolution pratique, et à l'étude de la matière du corps éthérique de l'homme et du mal qui pourrait survenir si ce corps cessait d'accomplir sa fonction protectrice.

Premièrement. Le réseau éthérique joue le rôle de séparation entre l'astral et le corps physique dense.

Deuxièmement. Il fait circuler le fluide pranique, ou vitalité qui le pénètre et accomplit ses fonctions en trois stades.

1- Il reçoit les radiations solaires et le fluide pranique, les fait circuler trois fois autour du triangle, puis les distribue vers la périphérie du corps, animant et vitalisant ainsi tous les organes physiques et entraînant le fonctionnement subconscient automatique du corps physique dense.

Lorsqu'il accomplit parfaitement sa mission, il protège de la maladie, les maux de la chair étant inconnus pour l'homme qui absorbe et distribue le prana correctement.

2- Le second stade est celui où les fluides praniques commencent à fusionner avec le feu situé à la base de la colonne vertébrale, et à faire remonter ce feu  lentement, transférant sa chaleur des chakras inférieurs aux trois Sphères supérieures, du cœur, de la gorge et de la tête. C'est un processus long et lent, lorsqu'il est abandonné aux seules forces de la nature, mais c'est justement là que l’on permet une accélération du processus, afin d'équiper des travailleurs pour le service de l'humanité.

C'est le but des méditations guidées et des exercices de respiration avec visualisation des Sphères énergétiques.

3- Le troisième stade est celui où la matière radiante active, ou prana, est mêlée encore plus parfaitement avec le feu latent de la matière, cela conduit à une accélération des vibrations normales du corps physique, de sorte qu'il répond plus facilement à la note supérieure de l'Ego, et cela provoque la montée régulière des feux fusionnés le long du canal triple de la colonne vertébrale. Dans le second stade, ce feu vitalisant et fusionné, atteint la Sphère du Cœur situé entre les omoplates, c'est le point de conjonction, ou d'union complète, du feu à la base de l'épine dorsale, et du feu circulant autour du triangle pranique. Quand le feu triple de la base, et le feu triple du prana, se rencontrent et s'unissent, alors l'évolution se poursuit beaucoup plus rapidement. Ceci est réalisé précisément à la première Initiation où la polarisation est fixée dans l'un ou l'autre des trois centres supérieurs – ce centre dépendant du rayon de l'individu.

Cette union entraîne un changement dans le fonctionnent des centres. Ils deviennent des "Sphères qui tournent sur elles-mêmes" et d'un mouvement purement rotatif  ils passent à un mouvement à quatre dimensions, et se manifestent comme des Sphères de feu vivant, tourbillonnant et radiant.

Les trois centres majeurs de la tête deviennent actifs (dans un ordre qui varie selon le rayon) et il s'effectue entre eux un processus analogue à ce qui s'était produit dans le triangle pranique. Entre ces trois centres, qui d'abord réagissent faiblement au mouvement vibratoire de chacun, (ressentant chaleur et rythme respectifs, mais demeurant séparés) le feu se met à bondir, et chaque sphère tourbillonnante est reliée à l'autre par une chaîne de feu, jusqu'à ce que apparaisse un triangle de feu à travers lequel Kundalini et les feux praniques rayonnent en tous sens. La circulation elle aussi se poursuit. Le feu de Kundalini produit la chaleur du centre, son rayonnement intense et son éclat, tandis que le feu d'émanation pranique accroît constamment activité et rotation.

A mesure que le temps passe entre la première et la quatrième Initiation, le canal triple de l'épine dorsale, et le corps éthérique tout entier se nettoient et se purifient progressivement sous l'action du feu, jusqu'à ce que toutes les scories soient brûlées et qu'il ne reste rien pour entraver le passage de la flamme.

A mesure que Kundalini et le prana accomplissent leur tâche, que le canal se dégage de plus en plus, que les centres sont plus actifs, et que le corps se purifie, la flamme de l'esprit ou feu de l'Ego poursuit plus activement son mouvement vers le bas, tant et si bien qu'une flamme vraiment éclatante sort du sommet de la tête. Cette flamme surgit vers le haut, vers sa source, le corps causal, en traversant les corps.

Parallèlement à l'activité de ces feux de la matière et de l'Esprit, les feux du mental brûlent avec une plus grande intensité. Ce sont les feux dont l'homme est doté à l'individualisation. Ils sont continuellement nourris par le feu de la matière, et leur chaleur est accrue par le feu émanant du soleil, qui a son origine sur les niveaux du mental cosmique. C'est cet aspect du feu divin qui prend la forme d'instinct, de mémoire animale, de souvenir fonctionnel, si apparents chez l'homme peu évolué. A mesure que le temps passe, le feu du mental brûle avec plus d'éclat, et il survient un moment où il commence à brûler le réseau éthérique,  cette partie du réseau qui protège le centre situé au sommet de la tête, et permet l'entrée du flot Spirituel dirigé de haut en bas.

Grâce à cela, certains faits apparaissent :

Le feu de Kundalini est dirigé et contrôlé par le mental ou aspect volonté, depuis le plan mental. Par le pouvoir du mental de l'homme, les deux feux de la matière sont d'abord mêlés l'un à l'autre, et ensuite avec le feu du mental.

Le résultat de cette union est la destruction du réseau éthérique, ce qui a pour conséquence la continuité de conscience et l'accès dans la vie personnelle de l'homme à "la Vie plus abondante" ou troisième feu de l'Esprit.

La descente de l'Esprit et la montée des feux internes de la matière (contrôlées et dirigées par l'action consciente du feu du mental) produisent des résultats correspondants sur les mêmes niveaux des plans astral et mental, de sorte qu'un parallélisme de contact est réalisé, et le grand travail de libération se poursuit de manière ordonnée.

Les trois premières initiations voient se parfaire ces résultats, ce conduit à la quatrième Initiation, où l'intensité des feux unis brûle complètement toutes les barrières, et où par un effort conscient et dirigé, l'Esprit est libéré du triple véhicule intérieur. L'homme doit, consciemment, opérer sa libération. Ces résultats sont obtenus par lui-même, lorsqu'il s'émancipe des trois mondes et domine la roue de la réincarnation au lieu d'être dominé par elle. Il apparaîtra, d'après cette explication, que l'extrême importance du véhicule éthérique en tant que séparateur des feux, a été mise en lumière, et qu'en conséquence nous avons attiré l'attention sur les dangers qu'il y aurait pour l'homme à manipuler ces feux de manière imprudente, ignorante, ou de propos délibéré.

Si, par la force de la volonté, ou par un développement excessif du côté mental de son caractère, un homme acquérait le pouvoir de mêler ces feux de la matière et de les faire avancer, il serait menacé d'obsession, de folie, de mort physique, ou de grave maladie dans quelque partie du corps, et il courrait aussi le risque du développement excessif de l'impulsion sexuelle, car il ferait cheminer la force vers le haut de manière inégale, et il imposerait sa radiation à des centres indésirables. La raison en est que la matière de son corps n'est pas assez pure pour supporter l'unification des flammes, que le canal le long de la colonne vertébrale est encore obstrué et bloqué, et joue donc le rôle de barrière, renvoyant la flamme en arrière et vers le bas ; cette flamme (étant unifiée par la puissance du mental, et n'étant pas accompagnée par un flot simultané descendant du plan spirituel) permet l'entrée par la zone éthérique brûlée, de forces indésirables et extérieures, de courants, et même d'entités. Ceux-ci massacrent et déchirent tout ce qu'il reste du véhicule éthérique, du tissu cérébral et même du corps physique dense.

L'homme imprudent, qui ne connaît ni son Rayon. ni, en conséquence la forme géométrique appropriée du triangle correspondant à la méthode de circulation correcte de centre à centre, fera progresser le feu de façon anarchique, et donc fera brûler des tissus, la conséquence en sera (si rien de pire ne se produit) un retard de plusieurs vies à l'horloge de son progrès, car il lui faudra passer beaucoup de temps à reconstruire ce qu'il a détruit, et à réorienter tout le travail à accomplir dans la bonne direction.

Si quelqu'un persiste de vie en vie dans cette voie, s'il néglige le développement spirituel et se concentre sur l'effort intellectuel tourné vers la manipulation de la matière, à des fins égoïstes, s'il continue en dépit des avertissements de son soi intérieur, en dépit des mises en garde de Ceux qui veillent, et si cela s'étend sur une longue période de temps il peut provoquer sa destruction définitive pour ce cycle. Il peut, en unissant les deux feux de la matière, et la double expression du feu du mental, arriver à la destruction complète de l'atome permanent physique, et par-là se couper de son soi supérieur pour des éons. Il deviendra alors ce l’on peut appeler une "âme perdue",  il faut insister sur le caractère très réel de ce terrible désastre, et donner un avertissement à ceux qui étudient les feux de la matière avec tous leurs dangers latents. La fusion de ces feux doit résulter de la connaissance spirituelle, et doit être dirigée uniquement par la Lumière de l'Esprit, qui agit par l'amour, qui est amour, et qui cherche cette unification et cette fusion complète non du point de vue des sens et de la satisfaction matérielle, mais par un désir de libération et de purification afin d'effectuer l'union supérieure avec le Divin, cette union doit être désirée, non à des fins égoïstes, mais parce que la perfection de groupe est le but à atteindre, ainsi qu'un service de plus grande envergure au bénéfice de la race.

V. LA MORT ET LE CORPS ETHERIQUE

Nous désirons principalement donner des instructions sur le développement et les correspondances de l'ensemble triple qui constitue le système solaire, le véhicule par lequel, cette grande entité cosmique, le Christ Solaire, manifeste l'intelligence active, afin de révéler parfaitement l'aspect Amour de sa nature.

Donc, l'étude du retrait de la vie du véhicule éthérique, sera la même qu'il s'agisse de la vie se retirant du double éthérique humain, du double éthérique planétaire, ou du double éthérique solaire. L'effet est le même et les conséquences similaires.

Quelle est la conséquence de ce retrait, ou plutôt quelle est la cause de ce que nous appelons mort?

Le retrait du double éthérique de l'homme, d'une planète ou d'un système, a les causes suivantes :

a. La cessation du désir. Ceci devrait être le résultat de tout processus évolutionnaire. La vraie mort, selon la loi vient de ce que l'on a atteint l'objectif, et qu'en conséquence l'aspiration a cessé. Ceci sera vrai, d'un être humain, d'un Homme Céleste, et du Logos lui-même lorsque le cycle aura atteint la perfection, et tirera à sa fin.

b. La vibration adéquate étant atteinte, le travail est accompli et le rythme cyclique se ralentit et s'arrête progressivement. Lorsque la vibration est parfaitement ressentie, lorsque la note résonne parfaitement, alors survient (au point de synthèse avec d'autres vibrations) la dispersion complète des formes.

Le Mouvement, nous le savons, est caractérisé par trois qualités :

1. L'Inertie,

2. La Mobilité,

3. Le Rythme.

Ces trois aspects sont expérimentés exactement dans l'ordre ci-dessus, et présupposent une période d'activité ralentie, suivie d'une période de mouvement extrême. Cette période intermédiaire produit des cycles de chaos, d'expérimentation, d'expérience, et de compréhension. Après ces deux degrés de mouvement survient une période de rythme et de stabilisation, où l'on trouve le point d'équilibre. La force qui fait osciller les paires d'opposés, et finalement les équilibres est inévitablement suivie du repos.

c. La rupture entre le corps physique et le corps subtil sur les plans intérieurs, par la destruction du réseau. Ceci a un aspect triple.

1. La vie, qui avait animé la forme physique, (dense et éthérique) et qui avait sa source dans l'atome permanent d'où elle "imprégnait ce qui était mouvant et ce qui ne l'était pas", se retire entièrement dans l'atome, sur le plan de l'abstraction. Ce "plan d'abstraction" est différent pour les différentes entités :

a. Pour l'atome physique permanent, c'est le niveau atomique.

b. Pour l'homme, c'est le véhicule causal.

c. Pour l'Homme Céleste, c'est le deuxième plan de vie divine, son habitat.

Ceci indique le point de disparition de l'unité, lorsqu'elle entre en repos.

2. Le double éthérique de l'homme, d'une Manifestation planétaire, ou d'une Manifestation Solaire étant détruit, il devient non-polarisé par rapport à l'entité qui l'habitait, et lui permet donc de s'échapper. Pour employer d'autres termes, il n'est plus une source d'attraction, ni un point focal magnétique. Il devient non-magnétique, et la grande Loi d'Attraction cesse de le gouverner, d'où la désintégration de la forme. L'Ego cesse d'être attiré par sa forme sur le plan physique, il procède à la réabsorption, et retire sa vie du véhicule. Le cycle se termine, l'expérience a été faite, l'objectif a été atteint, et il ne reste plus rien à désirer, l'Ego, ou entité pensante, perd son intérêt dans la forme, et tourne son attention vers l'intérieur. Sa polarisation change et le physique est abandonné.

3. Cela conduit finalement à la dispersion des atomes du corps éthérique qui reviennent à leur condition primordiale. La vie subjective, synthèse de la volonté et de l'amour prenant une forme active, est retirée. L'association est dissoute. La forme se désintègre,  le magnétisme qui l'avait maintenue en une forme cohérente, n'est plus présent, et la dissipation est complète. La Matière persiste, mais pas la forme.

Actuellement, cette matière a pris une forme, le système solaire n'est pas en repos mais en activité ayant pour but d'ajouter une autre qualité, celle d'amour et de sagesse. En conséquence au prochain repos solaire, la matière du système solaire sera colorée par l'intelligence active et l'amour actif. Cela signifie littéralement que l'ensemble de la matière solaire atomique vibrera, à ce moment-là selon une autre clé, qu'à l'aube de la manifestation.

Nous avons une correspondance, sur une échelle minuscule, dans le fait que chaque vie humaine dote l'homme d'un corps physique plus évolué, d'une plus grande sensibilité, accordée à une clé plus élevée, d'un raffinement plus adéquat, et vibrant à un taux différent. Ces trois pensées sont très instructives, si on les étudie soigneusement, et les développe logiquement.

d. La transmutation du violet en bleu.

e. Le retrait de la vie qui doit dissiper la forme progressivement.

Nous avons vu que le but de toute vie (humaine, planétaire ou solaire) devrait être d'effectuer, de réaliser un dessein précis. Ce dessein est l'obtention d'une forme plus adéquate au service de l'esprit,  lorsque ce dessein est réalisé, l'entité qui habite la forme détourne son attention, la forme se désintègre, ayant joué son rôle. Ce n'est pas toujours le cas dans chaque vie humaine, ni même dans chaque cycle planétaire.

Quand cet aspect de la vérité sera universellement reconnu, ce qui se produira quand l'intelligence de la race sera suffisante, alors l'évolution se poursuivra plus sûrement et les échecs seront moins nombreux.

DIVISION D — KUNDALINI ET LA COLONNE VERTEBRALE

"Kundalini, le pouvoir du serpent ou feu mystique on l'appelle le pouvoir annulaire ou serpentin à cause de la manière dont il progresse et agit, selon une spirale dans le corps de l'ascète, qui cherche à développer ce pouvoir en lui-même. C'est un pouvoir occulte de feu électrique ou pouvoir fohatique la grande force primitive qui sous-tend toute matière organique ou inorganique.

"Kundalini est la forme statique de l'énergie créatrice dans les corps qui sont la source de toutes les énergies, y compris le Prana..."

"Ce mot vient de l'adjectif Kundalini, qui signifie "enroulée". On dit qu'elle est "enroulée" car elle dort, enroulée et parce que son pouvoir se manifeste selon une spirale..."

"En d'autres termes, cette Kundalini shakti est celle qui lorsqu'elle s'anime pour se manifester, apparaît comme l'Univers. Dire qu'elle est enroulée, c'est dire qu'elle est au repos – c'est-à-dire à l'état d'énergie potentielle…



 


Date de dernière mise à jour : 10/08/2012