Le Feu Solaire

Par HEIM Gilbert

Le Feu du Mental

Nous avons quelque peu étudié ce pôle de la manifestation qu'est la matière. Nous entrons maintenant dans un sujet comportant différents volets que l'on pourrait grouper sous le terme général de Conscience d'où son importance fondamentale.

a. La science de l'objectivité.

b. La manifestation du Fils par le moyen du Soleil et des sphères qui l'entourent, le système solaire dans sa totalité.

c. Le développement évolutionnaire de la conscience dans le temps et l'espace, donc l'évolution de l'Esprit et de la matière.

Si l'on étudie les trois questions fondamentales ci-dessus, on notera qu'elles sont très vastes, et que, vu l'immensité du thème, il sera seulement possible d'éclairer les conceptions de manière générale quant aux grandes lignes du processus et au développement progressif de la conscience.

ORIGINE DU FEU SOLAIRE.

Deux facteurs sont universellement reconnus dans tous les systèmes qui méritent le nom de philosophie ; ce sont les deux facteurs d'esprit et de matière.

On a parfois tendance à confondre des termes tels que "vie et forme", "conscience et véhicule de la conscience" avec les termes "Esprit et matière".

Il existe en effet une corrélation mais, pour faciliter une claire compréhension, il convient de saisir qu'avant la Manifestation du Flux Divin, avant la naissance du système solaire, avant le (Big-bang de la science) il est plus exact d'utiliser les termes, Esprit et matière.

Quand ces derniers sont liés, pendant la manifestation, après l’intervalle entre deux systèmes, les termes "vie et forme", "conscience et ses véhicules", sont alors plus exacts, car pendant la période d'abstraction, la conscience n'existe pas, et la vie se manifestant en tant que principe véritable n'existe pas.

Il existe la substance, Esprit à l'état de repos, de neutralité complète, de négativité et de passivité.

Dans la manifestation les deux facteurs se rapprochent, ils agissent l'un sur l'autre ; l'activité remplace le repos, l'état positif remplace l'état négatif, on observe le mouvement au lieu de la passivité, et les deux facteurs primordiaux ne sont plus neutres l'un par rapport à l'autre, mais s'attirent et se repoussent, s'influencent mutuellement et s'utilisent.

C'est seulement à ce moment-là que nous avons la forme animée par la vie et la conscience manifestée par des véhicules appropriés.

Comment ceci peut-il être exprimé ?

En termes de feu, quand les deux pôles électriques entrent en relation de manière précise, ils se manifestent en tant que lumière et chaleur. Cette relation prend place et se perfectionne pendant le processus évolutionnaire.

Cette chaleur et cette lumière sont produites par l'union des deux pôles, mariage occulte masculin-féminin de l'Esprit (le père) et de la matière (la mère).

En termes physiques, cette union produit le système solaire, le Fils du Père et de la Mère. Elle produit le Soleil, ou ensemble des qualités de chaleur et de lumière.

En termes de feu, l'union ou unification du feu électrique (Esprit) et du feu de la matière chargée d'énergie produit le feu solaire. Ce feu solaire se distinguera, avant tout, par son développement évolutionnaire, par l'intensification progressive de la chaleur perceptible et de la lumière visible.

Examinons le microcosme, ou l'homme évoluant dans les trois mondes. L'homme est le produit du rapprochement (imparfait actuellement) du pôle de l'Esprit (le Père dans les Cieux) et du pôle de la matière (la Mère). Le résultat de cette union est un Fils de Dieu individuel, ou unité de Soi Divin, réplique exacte, en miniature, et sur le plan le plus bas du Grand Fils de Dieu, le Soi-Unique, qui est constitué de tous les fils en miniature, de tous les Soi individuels, de toutes les unités.

 Le microcosme est un soleil en miniature, caractérisé par les qualités de chaleur et de lumière. Actuellement cette lumière est "sous le boisseau" ou profondément cachée sous un voile de matière, mais le processus normal de l'évolution l'amènera à briller à tel point que le voile disparaîtra, pour faire place à une flamme de gloire éclatante.

Actuellement, la chaleur microcosmique est faible, et la radiation magnétique entre les unités microcosmiques se fait peu sentir mais au cours du temps, les émanations de chaleur – dues à l'intensification de la flamme intérieure, associée à l'assimilation de la radiation d'autres unités – vont s'accroître, et prendre de telles proportions que l'interaction entre les Soi individuels se traduira par l'union parfaite de la flamme au sein de chacun d'eux, ainsi que par le fusionnement de la chaleur.

 Ceci se poursuivra jusqu'à ce qu'il n'y ait plus "qu'une flamme comportant d'innombrables étincelles", et jusqu'à ce que la chaleur soit générale et équilibrée.

Lorsqu'il en sera ainsi, et lorsque chaque Fils de Dieu sera un Soleil parfait, caractérisé par l'expression parfaite de la lumière et de la chaleur, alors le système solaire tout entier, le grand Fils de Dieu, sera le Soleil parfait.

Le système sera alors caractérisé par une "flamme de gloire resplendissante" et par une radiation qui le reliera à son centre cosmique ; il effectuera la libération du Fils, et son retour à la source lointaine d'où est partie l'impulsion première. En conséquence, gardez présent à l'esprit que:

Premièrement. Le Fils est le résultat radieux de l'union de l'Esprit et de la Matière, et peut être considéré comme la totalité du système solaire, le Soleil et les sept planètes sacrées.

Deuxièmement. Le Fils se manifeste par ses qualités de lumière et de chaleur, comme le Soleil solaire.

Troisièmement. Le Fils est le résultat de l'union du "feu de la matière" et du feu électrique. Il est lui-même le feu solaire, ou manifestation des deux autres feux, donc ce qui est vu et senti.

Finalement. Le Fils est donc la manifestation intermédiaire, produite par ce qui est en haut et par ce qui est en bas. En conséquence, sur Son propre plan (le plan mental cosmique) le Fils est le produit de l'union de l’Esprit et de la matière. De même que le corps causal de l'homme est en cours de formation, et non encore parfait, de même pouvons-nous affirmer qu'il en est ainsi du système solaire exprimant la Vie de Dieu. Il est en train de se parfaire. Le Fils se manifestant par le Soleil et sa sphère d'influence, est encore dans un état de développement progressif, c'est seulement lorsque chaque cellule de Son corps sera pleinement éveillée et vibrera à un rythme uniforme qu'Il atteindra la "plénitude" et la perfection. C'est seulement quand Sa radiation et Son rayonnement de lumière seront parfaitement vus et sentis qu'Il trouvera pleinement sa place parmi les Constellations célestes (Fils de Dieu au sens cosmique).

C'est seulement lorsque chaque cellule de Son corps sera devenue une sphère de gloire rayonnante, une flamme de feu et de lumière, une source de radiation magnétique ou de chaleur  que le Fils dans les Cieux "resplendira". Du point de vue cosmique, ainsi que nous le savons, notre soleil n'est que du quatrième ordre, sur le plan cosmique le plus bas. Lorsque le Fils aura, par l'intermédiaire du Soleil, atteint la plénitude de son expression (c'est-à-dire quand son rayonnement de lumière et de chaleur sera parfait) Il brillera alors sur un autre plan, le plan mental cosmique.

Nous retrouvons ici l'analogie avec le microcosme ou homme. Quand la lumière d'un homme rayonne pleinement, quand sa radiation magnétique a atteint un stade de vivante interaction, ou activité de groupe, il est alors parvenu à la pleine expression de soi, il a inclus le plan mental dans sa sphère d'influence et de contrôle. Il est alors considéré comme un Maître.

Il est aussi du quatrième ordre, c'est un quaternaire. Le plan éthérique est le centre de sa vie dans le sens physique, de même que le soleil et les planètes, nous dit-on, sont considérés comme existant en matière éthérique. Donc, la relation du Fils, du Père et de la Mère, vis-à-vis du Soleil est la même que la relation de l'homme vis-à-vis du véhicule dans lequel il fonctionne.

 C'est Son mode d'action, Son véhicule d'expression ; c'est la forme que Sa vie anime à des fins spécifiques :

a. Acquérir de l'expérience.

b. Entrer en contact.

c. Développer la pleine connaissance de soi.

d. Parvenir à la pleine maîtrise ou contrôle.

e. Atteindre la "maturité" cosmique. Le Christ cosmique doit parvenir à la stature et à la "plénitude de l'homme accompli", ainsi que l'exprime la Bible.

f. Elargir le champ de sa conscience.

Tous ces degrés doivent être gravis sur les niveaux cosmiques, exactement comme le microcosme, sur les niveaux systémiques, s'efforce d'atteindre les mêmes idéaux.

QU'EST-CE QUE L'EVOLUTION?

1. Cycles de vie

Je n'ai pas l'intention ici de traiter du processus évolutionnaire autrement qu'en indiquant brièvement que toute la méthode de l'évolution, consiste à ajuster l'aspect matière à l'aspect Esprit, afin que la matière fournisse un corps d'expression parfaitement adéquat à l'Esprit.

Le cycle de vie du Fils (du système Solaire), de même que le cycle de vie de l'homme couvre un nombre d'années dépendant de son karma. Pendant son cycle de vie, l'homme exprime ce qu'il est intérieurement à ce stade particulier, il se développe progressivement, à partir de la période prénatale où le Soi occupe l'aspect matière, jusqu'à la période où le Soi supérieur prend pleinement possession de la forme préparée. Ce stade varie avec chaque individu. A partir de ce moment-là, l'homme recherche une plus grande soi-conscience, et (si tout se passe normalement) il s'exprime dans la forme, d'une manière de plus en plus adéquate. Chaque vie, ou cycle plus bref, dans le grand cycle de l'Ego ou Soi, apporte une expression plus complète, maîtrise davantage la forme, permet une plus grande réalisation consciente du Soi, jusqu'à l'avènement d'un cycle culminant de vies où le Soi domine rapidement et exerce toute son autorité. La forme devient complètement adéquate ; la fusion des deux pôles de l'Esprit et de la matière est pleinement réalisée, la lumière (feu) et la chaleur (radiation) sont alors visibles et perceptibles dans le système. A ce stade, ou bien la forme est utilisée consciemment à des fins spécifiques, ou bien elle est abandonnée et l'homme est libéré. Le feu électrique et le feu par friction sont fusionnés ; le feu solaire qui en résulte brille d'une gloire radieuse.

Etendez cette idée de l'homme, unité individualisée de conscience, aux grands Hommes Célestes dans le corps Desquels l'homme est une cellule. Le corps d'expression de chaque Homme Céleste est l'une des sept planètes sacrées et Ils poursuivent le même but que l'homme, atteindre, sur

Leurs propres plans, la pleine expression et le développement de Leurs véhicules de conscience, jusqu'à ce que l'Esprit puisse resplendir en lumière divine et en chaleur. Cette chaleur irradie consciemment et avec une intense attraction magnétique, entre les sept groupes systémiques ou schémas planétaires. Leur champ d'influence magnétique englobera le rayon d'action de toutes les planètes. Etendez encore davantage cette pensée pour y inclure le Fils et l'ensemble du système solaire qu'Il anime. Son but est de s'exprimer pleinement à l'intérieur du système solaire, afin qu'ensuite, et consciemment, sa lumière puisse apparaître, et sa chaleur, ou radiation magnétique, puisse être ressentie au-delà de sa sphère immédiate d'influence, le cercle infranchissable. La lumière du Fils, ainsi que sa chaleur, doivent être ressenties par le pôle cosmique opposé, par cette constellation qui est l'opposé magnétique de notre système.

2. L'objectif des Unités de conscience

Nous voyons donc, que l'idée d'union et de fusion est à la base du schéma d'évolution tout entier : l'homme, les Hommes Célestes et l'Homme Cosmique (le Fils du Père et de la Mère) doivent :

a. Irradier la chaleur divine au-delà de leur cercle infranchissable individuel.

b. Briller et se manifester en lumière et en feu cosmique.

c. Etendre leurs sphères immédiates afin d'inclure ce qui se trouve au-delà.

d. Fusionner et mêler les deux feux afin de produire de manière parfaite le feu central ou feu solaire.

e. Unir l'Esprit et la matière afin de produire un corps exprimant l'Esprit de façon adéquate.

f. Fondre l'essence intérieure à la forme qui, au cours de l'évolution, se trouve qualifiée, au sens occulte, avec l'essence de toutes les formes ; sur le plan humain, planétaire et cosmique.

g. Atteindre la maturité, humaine, systémique et cosmique.

h. Parvenir pour ce qui est de l'humanité à la maîtrise de trois plans du système solaire.

i. Parvenir à la maîtrise de cinq plans du système solaire lorsqu'il s'agit d'un Homme Céleste.

j. Parvenir à la maîtrise de trois plans cosmiques lorsqu'il s'agit du Christ Cosmique, le Fils se manifestant.

3. Les Unités de Conscience en manifestation

Il faut se souvenir que la Matière est la totalité de l'Existence du Cosmos, tombant dans l'un quelconque des plans de perception".

On pourrait énumérer ces Existences comme suit :

1. Les Sept Hommes Célestes. Tous ensembles ils constituent le Corps du Grand Homme des Cieux.

     Voici d'autres noms de ces grands Etres :

a. Les sept Archanges.

b. Les sept Seigneurs des Rayons.

c. Les sept Constructeurs.

d. Les sept Esprits devant le Trône.

e. Les sept Logoï planétaires ou Esprits planétaires.

Ce sont les Entités qui animent le Rayon Divin.

a. La Matière est fécondée par le Rayon Primordial d'Intelligence. C'est l'âme du monde.

b. Le Rayon Primordial est le véhicule du Divin Rayon d'Amour-Sagesse. L'union de ces deux rayons est le but de l'évolution.

c. Le Rayon Divin est septuple. Il fait intervenir sept Entités qui sont :

1. La Manifestation de Volonté et de Pouvoir.

2. La Manifestation d'Amour et de Sagesse.

3. La Manifestation d'Activité.

4. La Manifestation d'Harmonie.

5. La Manifestation de la Science Concrète.

6. La Manifestation de la Dévotion et de l'Idéalisme abstrait.

7. La Manifestation de la Loi Cérémonielle ou Ordre cérémoniel.

2. Les hommes, la Trinité ou Triade, les Unités de conscience.

Dans leur totalité ils constituent le corps des sept Hommes Céleste. Chaque Triade est située sur l'un des sept Rayons.

3. Les Êtres de Lumière.

Ces Êtres de Lumière sont par exemple :

a. L’Archange d'un plan. La sphère de son corps est la sphère toute entière.

b. Des groupes d’Anges constructeurs.

4. Les Esprits en rapport avec les règnes minéral, végétal et animal.

a. La vie de la troisième Manifestation du Flux Divin – l'atome de matière.

b. La vie de la deuxième Manifestation du Flux Divin – les groupes d'atomes agrégés en formes, végétales et animales.

c. La vie de la première Manifestation du Flux Divin – les formes habitées par l'Esprit le plus élevé.

5. L'esprit de la planète.

Il est constitué par la totalité des vies involutives de la planète.

6. L'atome.

Si l'on examine soigneusement les objectifs indiqués ci-dessus, on s'apercevra que chacun a sa place dans le plan et que l'évolution n'est que le terme exprimant le développement progressif, dans l'espace et dans le temps, des facultés inhérentes à l'homme, à l'Homme Céleste et au Grand Homme des Cieux.

La place ou position des uns et des autres doit être présente à l'esprit car aucun d'eux ne peut se développer sans l'autre. Nous avons donc :

a. Le Fils, le Grand Homme des Cieux. Il se manifeste par le Soleil et les sept planètes sacrées, dont chacune incarne l'un de ses sept principes, de même que, dans Sa totalité. Il incarne l'un des principes d'une Entité cosmique plus grande.

b. Un Homme Céleste. Il se manifeste par une planète et incarne l'un des principes du Fils ; sa Manifestation. Il se développe par le moyen de sept principes, qui sont la source de Son unité essentielle avec les autres Hommes Célestes. Du point de vue cosmique, le Fils développe le principe d'un Etre Cosmique plus grand, principe que nous appelons amour-sagesse. C'est la caractéristique fondamentale qu'il doit développer pendant son cycle de vie.

c. Un être humain, l'homme. Il se manifeste sur le plan physique par la forme, et à aussi sept principes, dans chaque cycle de vie il travaille à leur développement. Il a de même sa coloration primordiale dépendant du principe fondamental incarné par l'Homme

Céleste qui est sa source.

Nous avons donc :

LA Manifestation du Flux divin

   Le Père-Esprit                                                                                              La Mère-Matièr

  Produisant

Le Fils

Le Fils, ou Grand Homme des Cieux, L'Ego conscient qui évolue par le moyen du Soleil et des sept planètes sacrées; chacune incarne un Principe cosmique, avec six différenciations par la méthode de :

1. L'expansion, la stimulation vibratoire, l'interaction magnétique, ou loi d'attraction et de répulsion.

2. Du progrès cyclique, de la répétition rotative, associée à l'ascension en spirale, qui effectuent le développement de :

a. La qualité d'amour-sagesse, par l'utilisation de la forme au moyen de l'intelligence active.

b. La pleine soi-conscience.

c. Un système solaire parfait, ou une forme parfaitement adaptée aux besoins de l'esprit qui l'habite.

On pourrait faire un tableau analogue pour démontrer la similitude du processus en ce qui concerne un Homme Céleste, et un être humain.

On peut se demander pourquoi il y a dix schémas, et en fait, dix planètes (sept sacrées et trois cachées), c'est parce que les sept planètes sacrées se fondront en trois planètes, et finalement, les trois se fondront en une seule.

Notons l'analogie avec les sept Rayons, avec les 7 Archanges et avec les 7 chakras.

Ces sept Rayons qui, dans la manifestation sont diversifiés, seront en fin de compte, synthétisés. Les quatre rayons mineurs se fondent, nous dit-on, dans le troisième rayon majeur, et les trois rayons majeurs s'uniront finalement en un seul Rayon synthétique, le Rayon d'Amour-Sagesse (le Dragon de la Sagesse, le serpent occulte se mordant la queue). Nous avons donc trois rayons majeurs, mais sept pendant le processus évolutionnaire; analogie avec nos trois Sphères de Lumière et nos sept chakras.

En ce qui concerne les Hommes Célestes se manifestant par des planètes, il y a donc trois planètes que l'on pourrait considérer comme ayant une fonction de synthèse, et quatre planètes devant un jour se fondre, leur essence devant être absorbée par les trois planètes majeures; finalement, l'essence des trois est absorbée par une planète unique, et le travail est accompli. Ce processus prendra place dans un avenir lointain, dans bien des millénaires, pendant la période inévitable de l'obscurité progressive de notre système. Quatre des Hommes Célestes découvriront leurs opposés magnétiques, ils se fusionneront et se fondront.

Ce fusionnement se poursuivra ainsi, jusqu'à ce que l'unité soit atteinte dans le système, et que le Fils ait atteint son but. Il sera l'amour-sagesse parfait, sa lumière resplendira au niveau cosmique ; Son rayon d'influence magnétique entrera en contact avec la périphérie de Son opposé cosmique, et le mariage du Fils sera consommé. Les deux unités cosmiques se confondront.

POURQUOI LA DUALITE ?

1. Le Problème de l'Existence

C'est une question qui s'est posée sous différentes formes aux hommes de toutes les écoles de pensée, aux croyants qui demandent :

 "Pourquoi Dieu a-t-il créé ?

Pourquoi nous impose-t-on d'exister ?"

Aux savants dans leur recherche de la vérité ultime, leur effort pour trouver la raison de tout ce qui est visible et pour expliquer la vie sensible.

Aux philosophes, dans leur recherche non moins diligente de l'animation personnelle, recherche qui s'exprime par toutes les sciences morales et éthiques, dans toutes les civilisations et chez tous les peuples.

 Au biologiste qui s'applique avec patience à découvrir la source de vie, qui fait des efforts considérables pour se rendre compte du principe de vie échappant constamment à ses investigations.

Au mathématicien, qui traitant du côté forme de la manifestation à tous les degrés, décrète que Dieu est mathématicien, que la loi, la règle a une action universelle, que l'un existe par le moyen du multiple, et qui malgré tout, ne peut résoudre la question de savoir quelle est l'identité de ce grand géomètre.

Le problème demeure donc et toutes les voies de recherche aboutissent dans le cul-de-sac de l'hypothèse, à la reconnaissance qu'il existe un quelque chose, d'une nature si insaisissable que les hommes sont obligés d'affirmer l'existence d'une source d'énergie, de vie, d'intelligence, et de la nommer différemment selon leurs convictions religieuses, scientifiques, ou philosophiques : Dieu, le Mental Universel, Energie, Force, l'Absolu, l'Inconnu ; tous ces termes et bien d'autres sortent des lèvres de ceux qui, par le moyen de la forme, cherchent l'Habitant de la forme et, jusqu'ici, ne l'ont pas trouvé. Cet échec est dû aux limitations du cerveau physique, et au manque de développement du mécanisme par lequel le spirituel peut être connu, et par lequel il peut être, et sera un jour contacté.

Le problème de la dualité est le problème de l'existence même, il ne peut pas être résolu par l'homme qui refuse de reconnaître la possibilité de deux faits occultes :

1. Que le système solaire tout entier incarne la conscience d'une Entité, venue de plans situés au-delà du cercle infranchissable solaire.

2. Que la manifestation est périodique, et que la Loi de Réincarnation est la méthode d'évolution, en ce qui concerne l'homme, la Manifestation Planétaire, la Manifestation Solaire. D'où les trois principes fondamentaux : 

a. Le Principe immuable et illimité,

b. La Périodicité de l'Univers,

c. L'identité de toutes les âmes avec la Sur-âme.

Peu d'hommes encore sont prêts pour l'illumination, qui est simplement la lumière de l'intuition, se forçant un passage à travers les barrières érigées par la faculté rationnelle. On finira par s'apercevoir que la dualité du système solaire dépend des facteurs suivants :

a. L'existence elle-même.

b. Le temps et l'espace.

c. La qualité de désir ou de nécessité.

d. La faculté d'acquisition, inhérente à la vie même. Cette faculté, par le moyen du mouvement, attire à elle la matière par laquelle elle satisfait son désir, construit la forme qui lui servira de moyen d'expression et s'enferme dans la prison du véhicule afin d'acquérir de l'expérience.

La Manifestation Solaire est plus que l'homme, puisqu'elle est l'ensemble de toutes les évolutions du système solaire, y compris l'humaine qui se situe à un point médian par rapport aux autres évolutions.

 D'un côté se trouvent une multitude d'êtres qui sont plus qu'humains, et qui dans le passé, ont atteint et dépassé le stade où l'homme se trouve actuellement, de l'autre côté existent une multitude d'êtres des évolutions sub-humaines, qui, dans des temps futurs, atteindront le stade humain. L'homme se tient à mi-chemin des deux, il est au point d'équilibre, c'est là que se situe le problème. Il ne partage pas totalement le côté matériel de l'évolution, il n'est pas non plus complètement l'expression de la troisième Manifestation du Flux Divin, qui est l'expression de l'énergie ou intelligence pure, et la motivation de cette chose ténue, que nous appelons substance.

Il n'est pas complètement Esprit, l'expression de la première Manifestation du Flux Divin, qui est l'expression de la volonté pure, de la nécessité, du désir, poussant à la manifestation. C'est là le motif fondamental, ou grande volonté d'être.

L'homme résulte de l'union des deux, il est le lieu de rencontre de la matière ou substance active et intelligente, et de l'Esprit ou Volonté de base. Il est l'enfant né de leur mariage ou union. Il se revêt de l'objectivité pour exprimer, en lui-même, ce qui existe chez les deux opposés, ainsi que le résultat de leur union.

2. La Nature de l’homme et sa Dualité

En termes de qualité qu'avons-nous ?

L'intelligence active, unie à la volonté ou pouvoir, produit ce "Fils de Nécessité" Qui incarne l'intelligence, la volonté ou désir, et leur manifestation unifiée latente, l'amour-sagesse.

En termes de Feu comment pourrions-nous exprimer une pensée analogue ?

Le feu latent dans la matière, résultat d'une précédente manifestation de la même Entité cosmique, ou qualité relativement parfaite obtenue par Elle dans une précédente incarnation cosmique est remis en mouvement par le désir de cette même Entité de tourner à nouveau sur la roue de la renaissance.

Ce "feu de la matière" produit chaleur et radiation et provoque une réaction chez son opposé "le feu électrique" ou esprit.

Ici nous avons l'idée du Rayon qui frappe et traverse la matière, car l'action du feu électrique est toujours vers l'avant. Le Rayon de "feu électrique" tombe dans la matière. C'est le mariage systémique du Père et de la Mère. Il en résulte une union des deux feux ; leur union donne naissance à cette expression du feu, que nous appelons feu solaire.

 C'est ainsi que naît le Fils. L'Intelligence Active et la Volonté sont unies, et l'amour-sagesse, lorsqu'il aura été parfait par l'évolution, sera le fruit de cette union.

Le feu électrique ou Esprit, uni au feu par de la matière (chaleur) produit le feu solaire ou lumière.

En conséquence, quand une Entité cosmique revêt une forme, à l'intelligence active – produit de Sa précédente incarnation – s'ajoute une autre qualité qui est inhérente et potentielle, celle d'amour-sagesse. C'est l'aptitude à aimer ce qui est objectif, le non-soi, et finalement à utiliser la forme avec sagesse.

La volonté pure est encore une abstraction, et ne sera pleinement développée que lors d'une autre incarnation de la Manifestation du Flux Divin.

Le Mental ou l'Intelligence ne sont pas des abstractions, cela EXISTE.

L'amour-sagesse n'est pas non plus une abstraction. Il est en cours de développement, en passe de se manifester, c'est l'aspect du Fils.

L'Humanité est l'évolution grâce à laquelle l'aspect du Fils s'exprimera le plus parfaitement dans la présente incarnation cosmique.

L'homme unit les paires d'opposés, et les trois feux se rencontrent en lui-même.

Il est la meilleure expression du principe Divin.

Il est le véhicule de la vie de Dieu.

Il est la conscience individualisée de la Manifestation du Flux Divin, se manifestant par les sept Archanges, ou Hommes Célestes, dans le corps desquels chaque unité de la famille humaine trouve place.

En un sens, donc, l'homme est très important, car il est le lieu d'unification des trois aspects. Néanmoins, il est très peu important car il n'est pas au sommet du triangle, mais seulement à un point médian.

Si nous nous représentons le triangle comme suit :

Père-Esprit

Le Fils ou l'homme

Mère-Matière

L'évolution du Fils, ou incarnation du Christ cosmique, est d'une immense importance dans les plans de l'Etre plus grand que notre Manifestation Solaire, CELUI DONT RIEN NE PEUT ETRE DIT.

Les principes qui animent les constellations et systèmes alliés observent les progrès de l'évolution du Fils avec la plus grande attention.

De même que la planète Terre est considérée comme le point tournant, ou champ de bataille de l'Esprit et de la matière, et a donc de ce fait une grande importance, de même notre système solaire occupe une place analogue dans le schéma cosmique.

L'homme cosmique  lutte pour parvenir à la conscience de Soi, individualisée et parfaite, ainsi qu'à la liberté et la libération de la forme, du non-soi.

L'homme, sur notre planète, se bat pour des idéaux similaires, à son échelle minuscule, l’Archange Michel ainsi que ses Anges, les divins Hommes Célestes, se battent dans le ciel, leur problème est le même, à une échelle supérieure.

La dualité, et l'interaction entre les deux, produit :

a. L'objectivité, le Fils ou Soleil manifesté,

b. L'évolution elle-même,

c. Le développement de la qualité,

d. Le Temps et l'Espace.

QU'EST-CE QUE LA CONSCIENCE ?

Comment définir la conscience ?

"La Conscience est la semence cosmique de l'omniscience super-cosmique.

Son potentiel lui permet d'éclore en conscience divine". L'univers est un agrégat d'états de conscience.

La Conscience peut être approximativement divisée en :

1. Conscience Divine ou Absolue

"Je suis celui qui suis"

La non Manifestation.

2. Conscience de groupe ou universelle

"Je suis Cela"

La Manifestation. La conscience de la Manifestation Planétaire.

3. Conscience Individuelle ou Soi

Conscience "Je suis"

Conscience Humaine.

4. Conscience ou Conscience Atomique

Conscience Sub-humaine.

 

 

 Le but de la conscience pour :

1. La Manifestation  Planétaire est la Conscience absolue.

2. L'Homme est la Conscience de groupe.

3. L'Atome et le Soi-Conscience.

La Manifestation du Flux Divin est le Macrocosme pour l'Homme.

L'Homme est le Macrocosme pour l'Atome.

Totalité : La Vie et les Vies.

C'est l'aptitude à percevoir et comprendre à la fois. Elle concerne principalement la relation entre le Soi et le non-soi, le Connaissant et le connu, le Penseur et ce à quoi il pense.

Toutes ces définitions supposent l'acceptation de l'idée de dualité, d'une part de ce qui est perçu, d'autre part de ce qui est à percevoir.

La conscience représente ce qui pourrait être considéré comme le point médian de la manifestation. Elle n'englobe pas entièrement le pôle de l'Esprit.

Le  Fils est le système solaire, la volonté ou pouvoir sont inhérents en lui, Il est l'amour-sagesse. Cette dernière qualité est en cours de développement par l'utilisation de l'intelligence active.

Les trois Personnes manifestées de la Triade Manifesté, cherchent le plein développement, en s'entraidant l'une l'autre.

Dans le système microcosmique, réflexion de la Triade Manifesté, l'homme s'efforce, par ses trois véhicules, d'atteindre le même développement sur son propre plan.

Sur des plans plus élevés, les Hommes Célestes visent à une progression similaire. Les Hommes Célestes, plus les unités qui composent leur corps, à savoir les esprits des anges et des hommes, constituent, dans leur totalité, le Grand Homme des Cieux.

Quand l'homme atteint le but, alors, de même, les Hommes Célestes atteignent leur but, quand Ils parviennent à la plénitude du développement et de la connaissance, quand Ils sont soi-conscients sur tous les plans, alors le Fils atteint le but, et le système solaire a rempli son office. Le Fils est libéré. Etendez cette idée du triple développement de conscience de la Manifestation du Flux Divin, à un cycle encore plus vaste (celui des trois systèmes solaires dont celui-ci est le deuxième) et vous constaterez, répété sur les niveaux cosmiques, et en rapport avec la Manifestation Divine, le processus de développement de l'homme dans les trois mondes.

LE MACROCOSME

Le 1er système solaire

a incarné le principe

"Je suis".

Le 2ème système solaire

incarne le principe

"Je suis cela".

Le 3ème système solaire

incarnera le principe

Je suis celui qui suis".

 LE MICROCOSME

La 1ère manifestation,

la Personnalité,

incarne le principe

"Je suis".

La 2ème manifestation,

l'Ego,

incarne le principe

"Je suis cela".

La 3ème manifestation.

la Monade,

incarnera, le principe

"Je suis celui qui suis".

 Ainsi les différents facteurs jouent leur rôle dans le schéma général des choses, ils sont tous interdépendants, et tous membres intéressés, faisant partie les uns des autres.

ANALOGIE ENTRE LE DEVELOPPEMENT D'UN SYSTEME, D'UNE PLANETE, D'UN HOMME, ET D'UN ATOME.

Dans ces quatre facteurs on trouvera des points permanents de ressemblance, mais les stades de développement peuvent sembler différents dans les détails de l'évolution, du point de vue de l'homme dans les trois mondes, car il est handicapé par sa compréhension limitée.

Les points de ressemblance entre les quatre facteurs pourraient être résumés comme suit, en partant de l'atome physique, et en développant ce concept, de degré en degré :

1. L'Atome

a. L'atome est une forme sphéroïdale contenant un noyau de vie.

b. L'atome contient des molécules différenciées, qui dans leur totalité constituent l'atome. Par exemple, on nous dit que l'atome physique contient, à l'intérieur de sa périphérie, quatorze milliards d'atomes archétypes, cependant ces myriades d'atomes se manifestent comme un tout.

c. L'atome est caractérisé par l'activité, et possède les caractéristiques suivantes :

a. Mouvement rotatif.

b. Faculté de discernement.

c. Possibilité de se développer.

d. L'atome, nous dit-on, contient trois spirales majeures et sept secondaires, ces dix spirales sont en voie de vitalisation, mais n'ont pas encore atteint une pleine activité.  Actuellement, quatre seulement fonctionnent, la cinquième est en train de se développer.

Nous pouvons ajouter ce que Helena Petrovna Blavatsky dit dans la Doctrine Secrète:

1. L'intelligence absolue vibre dans tout atome.

2. Partout où il y a un atome de matière, il y a de la vie.

3. L'atome est une manifestation concrète de l'Energie Universelle.

4. Les mêmes vies invisibles composent les atomes, etc…

5. Chaque atome de l'Univers possède le potentiel de la Soi-Conscience.

6. Atomes et âmes sont synonymes dans le langage des initiés.

7. L'atome appartient entièrement au domaine de la métaphysique.

8. La Divinité est dans chaque atome.

9. Chaque atome est destiné à une différenciation incessante.

10. L'objet de l'évolution de l'atome est l'Homme.

11. Il existe un germe au centre de chaque atome.

12. Il y a de la chaleur dans tout atome.

13. Chaque atome a 7 plans d'existence.

14. Les atomes sont des vibrations.

e. L'atome, gouverné par la Loi d'Economie, est en train de passer lentement sous la domination de la Loi d'Attraction ; plus tard, il obéira à la Loi de Synthèse.

f. L'atome a sa place dans toutes les formes ; c'est l'agrégation des atomes qui produit la forme.

g. L'atome répond à la stimulation extérieure :

La stimulation électrique affecte sa forme objective.

La stimulation magnétique agit sur sa vie subjective.

L'effet unifié des deux stimulations produit la croissance ou développement interne.

L'atome est donc caractérisé par :

1. Sa forme sphéroïdale. Son cercle infranchissable est précis et observable.

2. Sa disposition intérieure, qui englobe la sphère d'influence de tout atome.

3. L'activité de sa vie, c'est-à-dire la mesure dans laquelle la vie centrale anime l'atome ; c'est encore relatif au stade actuel.

4. Son économie interne septuple en cours d'évolution.

5. Sa synthèse future de sept à trois.

6. Sa relation de groupe.

7. Le développement de sa conscience, ou faculté de répondre aux facteurs extérieurs.

Ayant affirmé ces faits, en ce qui concerne l'atome, étendons maintenant cette idée à l'homme, en gardant le même plan.

2. L'homme

a. L'homme est de forme sphéroïdale (Voir les schémas à partir de la  8éme Sphère de Lumière ou 8éme Chakra ) on peut observer ses limites circulaires, à savoir une sphère de matière ayant en son centre un noyau de vie. Lorsque nous affirmons ceci, nous envisageons l'homme vrai dans son état fondamental d'Ego, avec sa sphère de manifestation, le corps causal – ce corps qui est le point médian entre l'Esprit et la matière.

b. L'homme contient en lui-même des atomes différenciés, qui dans leur totalité, constituent la forme de l'homme sur les plans de sa manifestation. Tous sont animés par sa vie, sa volonté d'être persistante, tous vibrent selon le point atteint par l'homme dans l'évolution.

Vu des plans supérieurs, l'homme apparaît comme une sphère (ou des sphères) de matière différenciée, vibrant à un certain rythme, nuancée d'une certaine couleur, tournant selon une clé fixe, la clé de son cycle de vie.

c. L'homme est caractérisé par l'activité sur un ou plusieurs plans des trois mondes ; il manifeste les qualités suivantes :

1. Le mouvement rotatif, sa révolution particulière sur la roue de la vie, autour de son pôle égoïque.

2. La facilité de discernement ou possibilité de choisir, et d'acquérir de l'expérience.

3. L'aptitude à évoluer, à accroître sa vibration, et à entrer en contact.

d. En lui-même l'homme comporte trois principes majeurs : la volonté, l'amour-sagesse, l'intelligence active ou adaptabilité, ainsi que leur différenciation en sept principes. Ces principes qui, plus tard, constitueront les dix de la manifestation parfaite, sont en cours de

vitalisation, mais ils n'ont pas encore atteint leur pleine expression.

Seuls, quatre principes sont actifs chez l'homme, il est en train de développer le cinquième, ou principe cosmique. Notez l'analogie parfaite entre l'homme envisagé comme le quaternaire inférieur développant le principe du mental, et l'atome avec ses quatre spirilles en activité, la cinquième étant en cours de stimulation.

e. L'homme, gouverné par la Loi d'Attraction, évolue selon la Loi d'Economie, et commence à passer sous l'influence de la Loi de Synthèse. L'Economie gouverne le processus matériel, qui du point de vue conscience, ne le concerne pas tellement ; l'Attraction gouverne ses relations avec d'autres unités ou groupes, et la synthèse est la loi du Soi intérieur, de la vie dans la forme.

f. L'homme a sa place dans la forme du groupe. Les groupes Egoïques et les Hommes Célestes sont constitués par l'agrégation d'unités humaines et déviques.

g. L'homme a la faculté de répondre à la stimulation extérieure :

a. Stimulation électrique, affectant la forme extérieure, ou réponse pranique.

b. Stimulation magnétique, agissant sur la vie subjective. Ceci émane de son groupe égoïque, et plus tard de l'Homme Céleste, dans le corps duquel il est une cellule.

c. L'effet unifié de ces deux stimulations, déterminant une croissance et un développement régulier.

L'homme est donc caractérisé par :

1. Sa forme sphéroïdale. Son cercle infranchissable est précis, et visible.

2. Sa disposition interne ; sa sphère d'influence tout entière est en voie de développement. Actuellement cette sphère est limitée ; le champ de son activité est faible. A mesure que le corps égoïque se développe, le noyau central de vie accroît son rayon d'influence, jusqu'à ce que l'ensemble passe sous sa loi et sous sa domination.

3. L'activité de la vie en lui-même, ou mesure dans laquelle, à un moment donné, il manifeste la soi-conscience, ou maîtrise des trois véhicules inférieurs.

4. Son économie intérieure septuple, le développement de ses sept principes.

5. Sa future synthèse interne, sous l'action des trois lois, en partant des sept principes, pour passer aux trois, et plus tard à l'un.

6. Sa relation de groupe.

7. Le développement de sa conscience, de sa faculté de réagir au contact, ce qui implique donc une prise de conscience accrue.

3. Les Êtres de Lumière ou Archanges.

a. Chaque Être de Lumière apparaît aussi sous une forme sphéroïdale. Il a un cercle infranchissable comme l'atome et comme l'homme. Ce cercle infranchissable englobe le schéma planétaire tout entier, le globe physique dense de n'importe quelle chaîne correspond, dans Son cas, au corps physique de l'homme, et à l'atome du plan physique.Chaque schéma de sept chaînes exprime la vie d'une Entité qui l'occupe, ainsi que l'homme occupe son corps, afin de se manifester et d'acquérir de l'expérience.

b. L' Être de Lumière contient en lui-même ce qui correspond aux cellules des véhicules d'expression de l'être humain. Les atomes ou cellules de Son corps sont constitués par l'agrégation d'unités humaines et angéliques, vibrant selon sa note-clé, et répondant au rythme de Sa vie. Ils sont tous maintenus cohérents et animés par Sa volonté d'être, et tous vibrent selon le point d'évolution atteint par Lui. Du point de vue cosmique l’Être de Lumière apparaît comme une sphère de vie prodigieuse, qui inclut, dans son rayon d'influence, la capacité vibratoire d'un schéma planétaire entier. Il vibre selon un certain rythme, qui peut être évalué d'après l'activité de la vie qui palpite au centre de la sphère, le schéma planétaire tout entier est teinté d'une certaine coloration ; son mouvement rotatif s'effectue selon une clé déterminée, la clé de son cycle de vie, qui se situe à l'intérieur du cycle de sa Manifestation.

c. L’Être de Lumière se distingue par Son activité sur l'un ou l'autre des plans de la Triade, de même que l'homme se distingue par son activité sur l'un des plans des trois mondes, mental-astral-physique. Il arrive un moment où l'homme est conscient sur les trois plans. Il arrive un moment ou l’Être de Lumière est pleinement soi-conscient sur les trois plans supérieurs. Toute progression vers l'avant, ou vitalité accrue dans l'évolution des hommes appartenant aux trois mondes, correspond à une activité parallèle sur les trois plans supérieurs. L'action et l'interaction existant entre la vie animant les groupes, ou Être de Lumière, et la vie animant les atomes ou hommes (qui sont les unités constituant ces groupes) est à la fois mystérieuse et merveilleuse. L'Être de Lumière, sur Ses propres plans, manifeste aussi les qualités suivantes :

Son mouvement rotatif, ou activité cyclique particulière, autour de Sa roue de vie,  un schéma planétaire,  et donc autour de son pôle égoïque.

Sa faculté de discernement, ou aptitude à choisir et, par-là, acquérir de l'expérience.

Les Êtres de Lumière incarnent la faculté intelligente qui comprend, choisit, rejette, parvenant ainsi à la connaissance et à la soi-conscience. Cette faculté intelligente a été développée dans des systèmes solaires antérieurs. Leur but est maintenant d'utiliser ce qui est déjà développé, afin de réaliser certains effets spécifiques, et d'atteindre certains objectifs bien précis.L'aptitude à évoluer, à accélérer la vibration, à acquérir la connaissance, à prendre contact. Cet accroissement vibratoire s'effectue selon l'évolution et graduellement ; il procède de centre en centre comme chez l'homme, et comme dans les spirilles de l'atome.Le but des Êtres de Lumière est de parvenir à l'uniformité de contact entre eux, et d'unir un jour Leurs identités séparées, dans l'Identité Unique, tout en conservant leur pleine soi-conscience, ou perception de soi individualisée.

d. L'Être de Lumière contient en Lui-même trois principes majeurs, la volonté, l'amour-sagesse, l'intelligence et leur Manifestation en ces sept principes. Cela constitue les dix de Sa perfection ultime, car les sept se fondront en trois, et les trois en un.

Chaque Être de Lumière a naturellement sa couleur ou principe de base, ainsi que l'homme et l'atome. La couleur ou principe de base chez l'homme est celle de l'Être de Lumière, dans le corps duquel il est une unité. Il possède aussi les deux autres principes majeurs et leur différenciation en sept, ainsi que cela a déjà été dit.

 L'atome a pour coloration ou principe de base, celui du rayon égoïque de l'être humain (par exemple) dans le corps duquel il est placé. Ceci, naturellement concerne l'atome physique dans le corps humain. Cette coloration se manifeste en vibration donnant le rythme des trois spirilles majeurs, ou des sept mineures.

L'Être de Lumière de notre chaîne vibre quelque peu en réponse au cinquième principe, ou plutôt il est en train de l'éveiller à la vie.

Beaucoup des difficultés existant actuellement sur la planète viennent de l'activité naissante de cette vibration plus élevée, la cinquième, qui atteindra sa plénitude et sera transcendée au cours du prochain cycle, le cinquième. L'analogie tient toujours avec l'homme et avec l'atome mais n'est pas exacte dans le détail.

e. L'Être de Lumière est gouverné par la Loi d'Attraction, il a transcendé la Loi d'Economie, et se place rapidement sous l'influence de la Loi de Synthèse. Notez donc comment la maîtrise se hausse progressivement, et aussi le fait que :

Premièrement: La Loi d'Economie est la loi primordiale de l'atome.

La Loi d'Attraction commence à exercer sa maîtrise sur l'atome. La Loi de Synthèse n'est que faiblement ressentie par la vie de l'atome. C'est la loi de la vie.

Deuxièmement: La Loi d'Attraction est la loi primordiale de l'homme.

La Loi d'Economie est pour lui secondaire. Elle gouverne la matière de ses véhicules. La Loi de Synthèse commence à être ressentie régulièrement.

Troisièmement: La Loi de Synthèse est la loi primordiale pour l'Être de Lumière. La Loi d'Attraction agit pleinement. La Loi d'Economie est transcendée. Le corps physique dense n'est pas un principe chez l'Être de Lumière; c'est pourquoi la Loi d'Economie est transcendée. La Loi d'Attraction gouverne le processus matériel de la construction des formes. La Loi de Synthèse est la loi de son Etre.

f. L'Être de Lumière trouve sa place dans les groupes logoïques, et cherche à comprendre Sa position parmi les sept et, par sa réalisation, à se rapprocher de l'unité.

g. Sa faculté de réagir aux stimulations extérieures. Ceci, envisagé du point de vue limité de l'être humain, touche un domaine où l'intellect humain ne peut pas encore pénétrer. Il s'agit de :

Stimulation électrique, et concerne la réaction à la radiation solaire et aux radiations planétaires parallèles.

Stimulation magnétique agissant sur la vie subjective de l'Être de Lumière. Cette radiation émane de sources extérieures au système solaire. Notons les faits suivants :

La stimulation magnétique de l'atome physique émane de l'homme au niveau astral et plus tard au niveau christique. La stimulation magnétique de l'homme émane des Êtres de Lumière au niveau christique et plus tard au niveau Divin.

La stimulation magnétique de l'Être de Lumière est d'origine extra-systémique, venant du niveau astral cosmique, l'effet unifié de ces stimulations suscitant un développement interne régulier.

L'Être de Lumière est donc caractérisé par :

1. Sa forme sphéroïdale. Son cercle infranchissable – pendant l'objectivité – est précis et visible.

2. Sa disposition interne et Sa sphère d'influence, ou activité animant la chaîne planétaire.

3. Sa maîtrise spirituelle de vie, à telle ou telle période. C'est le pouvoir par lequel il anime sa nature septuple. Notez l'influence accrue, par rapport à l'homme et à son rayon d'influence triple.

4. Sa synthèse ultime, dans l'avenir, le faisant passer de sept à trois, et de trois à un. Ceci couvre l'obscurité des globes, et la fusion en une unité des sept principes qui évoluent dans chaque globe.

5. Son évolution selon la Loi, et le développement qui en résulte.

6. Sa relation de groupe.

7. Le développement de sa conscience.

Finalement il faut étendre ces idées à une Manifestation Solaire, et voir dans quelle mesure l'analogie persiste.

4. Une Manifestation Solaire.

a. La Manifestation solaire, le Grand Homme des Cieux, est également de forme sphéroïdale. Son cercle infranchissable correspond à la périphérie tout entière du système solaire, et englobe tout ce qui se trouve à l'intérieur de la sphère d'influence du Soleil. Le Soleil se trouve dans une position analogue à celle du noyau de vie dans l'atome. Cette sphère comprend dans sa périphérie les sept chaînes planétaires et les trois chaînes synthétisantes, totalisant ainsi les dix de la manifestation Solaire. Le Soleil est le corps physique de la Manifestation solaire, Son corps de manifestation, et Sa vie, dans son mouvement cyclique, parcourt les sept schémas, de même que la vie d'une Manifestation planétaire passe sept fois autour de Son schéma de sept chaînes. Chaque chaîne se trouve dans une position analogue à celle d'un globe dans une chaîne planétaire.

b. Une Manifestation solaire contient en Elle-même, et en tant qu'atomes de Son corps de manifestation, tous les groupes de toutes sortes, depuis l'âme de groupe involutive, jusqu'aux groupes égoïques du plan mental. Les centres qui animent Son corps sont les sept groupes majeurs, les sept Archanges, dont l'influence rayonne dans toutes les parties de la sphère manifesté, et qui, dans Leurs corps englobent : toutes les vies intérieures, les groupes mineurs, les unités humaines et angéliques, les cellules, les atomes, les molécules.Vue des plans cosmiques, la sphère de la Manifestation Solaire apparaît comme une boule de feu vibrante, d'une gloire suprême, contenant, dans son cercle d'influence, les sphères planétaires qui sont aussi des boules de feu vibrantes. Le Grand Homme des Cieux vibre à un rythme toujours croissant ; le système tout entier est teinté d'une certaine couleur, le Rayon Divin Unique ; la rotation du système s'effectue selon un certain rythme, qui est la clé du temps, ou cycle solaire et le système tourne autour de son pôle solaire central.

c. La Manifestation solaire est caractérisé par Son activité sur tous les plans du système solaire, elle constitue la totalité de la manifestation, de l'atome physique le plus dense et le plus bas, jusqu'au Seigneur Cosmique le plus éthéré et le plus radieux. Ce rythme vibratoire septuple est la clé du plan cosmique le plus bas, son taux est ressenti sur le plan astral cosmique, et faiblement sur le plan mental cosmique. Ainsi la vie de l'existence manifesté aux niveaux cosmiques se révèle être parallèle à la vie de l'homme dans les trois mondes, les trois Sphères intérieures.

De la même manière et sur Ses propres plans, la Manifestation du Flux Divin est:

Premièrement: Le mouvement rotatif. Sa vie, parcourant les cycles d'un jour de Brahma, peut être observée, tournant en spirale autour de Sa plus grande roue, les dix schémas d'un système solaire.

Deuxièmement: Sa faculté de discernement. Son premier acte, nous le savons, fut de discerner ou choisir la matière nécessaire à la manifestation. Ce choix était gouverné par:

Le Karma cosmique.

La capacité vibratoire.

La réaction à la couleur ou qualité.

Les facteurs numériques que comportent les mathématiques cosmiques.

Il est l'incarnation du mental cosmique, et Il cherche en utilisant cette faculté – au moyen de la forme animée – à incorporer, dans la constitution de Son corps causal, la qualité parallèle d'amour-sagesse.

Troisièmement: Son aptitude à progresser, à accroître sa vibration, à parvenir à la pleine soi-conscience sur les niveaux cosmiques.

d. La Manifestation Solaire contient en elle-même les trois principes ou aspects majeurs, et leur différenciation en sept principes. Cela constitue les dix principes de Son ultime perfection, qui doivent, finalement, être synthétisés en un seul principe parfait d'amour-sagesse. Ce principe ultime est Sa coloration primordiale. Chaque principe est incarné dans l'un des schémas, et se développe chez l'un des Archanges. Jusqu'ici seuls quatre principes sont manifestés dans une certaine mesure, car l'évolution de la Manifestation est parallèle à celle des Archanges.

e. La Manifestation Solaire est gouverné par la Loi de Synthèse. Il maintient tout en une unité synthétique, ou homogénéité. Sa vie subjective est gouvernée par la Loi d'Attraction, Sa forme matérielle est gouvernée par la Loi d'Economie.

f. La Manifestation Solaire cherche à se situer dans le plus grand système, où sa position est analogue à celle d'un Archange dans un système solaire. Il cherche premièrement à découvrir le secret de son existence, et à parvenir à la pleine Soi-Conscience, deuxièmement, à s'assurer de la position et place de Son opposé polaire, troisièmement, à effectuer son union avec cet opposé polaire. C'est le mariage cosmique de la Manifestation Divine.

g. Une Manifestation Solaire est caractérisé par sa faculté de réagir aux stimulations extérieures. Cela concerne :

La stimulation électrique, ou Sa réaction à la force électrique cosmique, émanant d'autres centres stellaires, et contrôlant dans une large mesure l'action de notre système et ses mouvements dans l'espace par rapport à d'autres constellations.

La stimulation magnétique agissant sur Sa Vie subjective, émanant de certains centres cosmiques auxquels la Doctrine Secrète fait allusion, et ayant leur source sur les niveaux Christiques cosmiques. C'est leur effet conjoint qui engendre un développement régulier.

La Manifestation solaire est caractérisée :

1. Par Son existence manifestée sous forme sphérique. Son cercle infranchissable solaire est précis et visible. Jusqu'ici cela ne peut être démontré qu'en s'efforçant de vérifier l'étendue de la domination subjective, en mesurant la sphère d'influence solaire, ou attraction magnétique du Soleil sur les corps moins importants, dont il maintient la révolution autour de lui-même.

2. Par l'activité de la vie animant les dix centres.

3. Par l'étendue de la domination exercée par La Manifestation à telle ou telle période.

4. Par la synthèse ultime des sept schémas en trois, puis en un. Ceci couvre l'obscuration des schémas, et l'unification des sept principes qu'ils incarnent.

5. Par Sa soumission à la Loi de son Etre.

6. Par Sa relation de groupe.

7. Par l'expansion de Sa Conscience, le facteur temps, étant soumis au rythme d'expansion de toutes les unités conscientes de Son corps.

Nous avons donc indiqué très brièvement quelques-unes des analogies liant les quatre facteurs cités plus haut, et répondu rapidement à la question.

Ces quelques points, si l'étudiant s'y attarde, l'aideront à développer son sens des proportions et sa compréhension de la beauté de l'ensemble du schéma solaire.

TROIS MANIFESTATIONS DU MENTAL.

1. Le feu du mental du point de vue cosmique.

2. Le feu du mental du point de vue solaire.

3. Le feu du mental en rapport avec l'être humain.

En d'autres termes, ce que nous essayons de faire est d'étudier le Mental d'une Manifestation Solaire, d'une Manifestation Planétaire, et le mental du Microcosme.

Chacune de ces divisions principales peut être traitée sous quatre têtes de chapitre secondaires, que l'on pourrait définir ainsi :

a. L'origine du mental cosmique, systémique et microcosmique.

b. La place du mental dans l'évolution.

c. Le stade actuel de développement du mental.

d. L'avenir du mental.

DÉFINITIONS DU MENTAL

1. Le Mental, comme nous le savions déjà, est le cinquième principe. Certains facteurs et analogies interviennent ici, qu'il serait profitable de mentionner maintenant. Le cinquième principe incarne la vibration fondamentale du cinquième plan, qu'il s'agisse du plan cosmique ou systémique. Un certain son, une respiration pranique ou une visualisation méditative, lorsqu’ils atteignent le plan mental, engendrent une vibration dans la matière de ce plan. Cette vibration stoppe sa tendance à se dissiper, lui donne une forme de Sphère, et en fait littéralement un corps, maintenu cohérent, par un puissant Être de Lumière, le Grand Seigneur du plan mental. Nous avons perçu plusieurs Êtres de Lumière remplissant ce rôle au niveau du Mental. L’Archange Mickael nous envoie son Rayon d’Intelligence et Maître Morya les informations que j’appellerai techniques. Le même processus a été transmis pat le Flux Energétique Divin sur les niveaux cosmiques par l’intermédiaire du Son (c’est un Son vibratoire) et de la Lumière. Ce cinquième principe est la couleur spécifique d'un groupe particulier de Manifestations solaires sur le niveau causal du plan mental cosmique, c'est le l'acteur animant Leur Existence. La raison de Leur Manifestation par différents systèmes solaires, et de la grande Volonté-d’être qui les amène à l'existence. Le Mental Divin est sous-jacent à toute manifestation, et la forme même d'une amibe, la faculté de discernement de l'atome ou de la cellule la plus insignifiante, sont animées par le mental, sous une forme ou sous une autre. C'est seulement lorsqu'on saisira la place de cet atome ou cellule (capable de discernement) dans sa plus grande sphère, que l'on parviendra à une claire conception de ce que peut être ce mental, cohérent, rationnel et inclusif.

  1. 1.      Le Feu du Mental est électricité

Electricité... "Nous ne connaissons aucun phénomène de la nature – entièrement indépendant soit du magnétisme soit de l'électricité – puisque là où il y a mouvement, chaleur, friction et lumière, là le magnétisme et son Alter Ego (selon notre humble opinion) – l'électricité apparaîtra toujours, comme cause ou effet – ou plutôt les deux si nous remontons jusqu'à l'origine de cette manifestation. Tous les phénomènes de courants terrestres, de magnétisme terrestre et d'électricité atmosphérique sont dus au fait que la terre est un conducteur électrifié, dont le potentiel change constamment à cause de sa rotation et de son mouvement orbital annuel, le rafraîchissement et réchauffement successifs de l'air, la formation de nuages et de pluie, de tempêtes et de vents, etc.

Le Feu du Mental est fondamentalement électricité, révélée dans ses activités les plus élevées, et non pas envisagée comme une force dans la matière. L'électricité du système solaire apparaît sous sept formes principales, que l'on pourrait définir ainsi :

L'électricité du premier plan, le plan divin, se manifeste comme Volonté-d'être, aspect primordial de la force qui aboutit à la création. Du point de vue cosmique, c'est cette impulsion ou vibration initiale qui entre en contact avec le premier éther cosmique, le plan solaire.

L'électricité sur le plan de la création  apparaît comme la première manifestation de la forme, c'est elle qui est la cause de la cohérence des formes. La Matière (électrifiée par le "feu par feu de la matière") et le feu électrique de l'esprit se rencontrent et fusionnent, c'est alors que la forme apparaît. La forme est le résultat du désir d'exister, en conséquence, le jeu dynamique de la Volonté est transmué en feu brûlant du Désir. J'appelle votre attention sur le choix de ces deux expressions ; on pourrait aussi employer les termes :

Manifestation électrique dynamique.

Manifestation électrique ardente.

Ici, sur le second plan, la mer de feu électrique qui caractérisait le premier plan est transformé en matière éthérique ardente. C'est le plan du Soleil flamboyant, de même que le premier plan était celui du brouillard de feu, ou nébuleuse. Cette idée sera mieux comprise si on se souvient que nous traitons du plan physique cosmique. Certaines choses surviennent sur le 2ème plan, qu'il faut réaliser pleinement, même si théoriquement elles sont déjà admises : On voit d'abord la chaleur ou radiation ardente. Puis c'est l'apparition de la forme et la naissance de l'aspect sphéroïdal de toute existence. La première interaction entre les opposés solaires se fait sentir. La différenciation apparaît, non seulement dans la dualité reconnue de toutes choses, mais aussi dans le mouvement, on distingue deux vibrations. Certains facteurs vibratoires commencent à jouer, l'attraction, la répulsion, le rejet par discernement, l'assimilation cohérente, ainsi que les manifestations connexes telles le mouvement rotatif des formes, les parcours orbitaux, et cette curieuse attirance vers le bas, vers la matière, qui aboutit à l'évolution.

Les sept manifestations primordiales de l'existence Archangélique trouvent leur expression, et le travail des trois avec les quatre commence.

Les sept roues, ou centres éthériques du corps éthérique de la grande Entité cosmique, dont notre Monde est le reflet, commencent à vibrer et l'activité de Sa vie apparaît.

A ce stade de notre étude, nous envisageons les manifestations de l'électricité sur les différents plans du plan physique cosmique, soit nos plans systémiques solaires. En conséquence, tout ce qui apparaît en manifestation est fondamentalement l'électricité physique. Nous avons vu que la manifestation primordiale vitalisait, colorait, et imprégnait la matière de l'espace, incarnant ainsi l'équivalent de la chaleur vitale, de l'activité et de la radiation d'un être humain se manifestant sur le plan physique solaire. Certains phénomènes électriques caractérisent l'être humain mais (comme ils n'ont pas été exprimés ou envisagés en termes d'électricité) on a perdu de vue l'analogie. Ces manifestations pourraient être envisagées comme suit :

Premièrement, la VITALITE cohérente qui maintient la rotation du corps tout entier autour d'une unité centrale de force. Il faut se souvenir que la totalité de la manifestation d'un système solaire est constituée par le corps éthérique et le corps dense d'un Logos.

Deuxièmement, le MAGNETISME radiant qui caractérise l'homme, et le rend actif de deux façons :

En relation avec la matière dont ses véhicules sont composés.

En relation avec les unités qui forment son groupe.

Troisièmement, l'ACTIVITE du plan physique qui aboutit à l'accomplissement de la volonté et du désir de l'entité habitant les véhicules, et qui, pour l'homme, correspond à l'aspect de son existence.

Ces trois manifestations électriques – la vitalité, le magnétisme, et l'impulsion du feu – sont observables et agissantes chez un Être de Lumière, et chez l'être humain. Ce sont les manifestations de la nature psychique, que nous exprimons en termes de qualité, et que nous appelons volonté, sagesse, activité. Il faut donc noter ici, que les trois premiers plans du plan cosmique physique sont de toute première importance; ils sont les plans fondamentaux dont émanent les quatre plans secondaires. Les quatre éthers inférieurs se manifestent pendant l'évolution, mais sont finalement synthétisés dans les trois supérieurs. Il faut aussi se souvenir que sur les sept sous-plans d'un plan solaire, en rapport avec le phénomène électrique dans la matière éthérique, se développe un processus parallèle à tous les processus des plans majeurs. Ceci est observable sur le plan mental, par exemple, en ce qui concerne l'Homme. Théoriquement, on admet l'absorption de toutes les facultés par le corps causal, et la cessation de l'obligation d'objectivité dans les trois mondes, à la fin de la période de synthèse. Sur d'autres plans, ce n'est pas aussi évident. Sur le plan Bouddhique, les Constructeurs qui sont sur l'arc évolutif, soit une grande partie de l'évolution des dévas, sont soumis à une synthèse analogue. Sur le plan physique, s'effectue une mystérieuse synthèse en ce qui concerne "l'esprit de la Terre", et les trois premiers éthers ont, avec lui, un rapport encore mal compris.

Nous pourrions résumer ainsi :

Premièrement, le point d'équilibre du phénomène électrique, ou conclusion de la synthèse en ce qui concerne l'Homme, apparaît sur les trois niveaux supérieurs du plan mental.

Deuxièmement, un processus analogue, concernant l'Homme Céleste, apparaît sur les trois sous-plans supérieurs du plan de la création. Dans un sens plus large, ce processus se développe sur les trois plans majeurs – Divin, Christique et Angélique – exactement comme dans les trois mondes de l'évolution humaine – le plan physique, astral, mental – le processus de synthèse se développe sur le plus élevé de ces trois plans.

Troisièmement, en ce qui concerne une Manifestation Solaire (dans son système et sans envisager Sa synthèse cosmique) c'est sur les trois plans supérieurs du plan Divin qu'a lieu Son absorption ou Son abstraction ultime ; les trois plans des trois Manifestations jouent le même rôle que précédemment.

Il faut garder présent à l'esprit le fait que nous traitons de matière électrique, et donc de substance éthérique cosmique, toute la matière du système est nécessairement éthérique. Nous traitons donc littéralement du phénomène physique sur tous les plans du système. Dans le temps et l'espace nous étudions des unités de polarité différente qui, pendant le processus évolutionnaire, recherchent l'union, l'équilibre ou synthèse, et qui finalement les trouvent. L'interaction électrique de deux unités produit ce que nous appelons la lumière, donc la création par l’intermédiaire de ce que nous nommons La Manifestation du Flux Divin. Au cours de l'évolution, ceci se manifeste en chaleur, et interaction magnétique, et c'est la source de toute croissance vitale, lorsque le but désiré est atteint, (le fusionnement en un seul, l'union), deux choses surviennent :

1. le rapprochement des deux pôles, ou union, produit un flamboiement, ou lumière radiante.

2. l'obscurité, ou désintégration ultime de la matière due à la chaleur intense.

Ceci se produit dans le corps de manifestation de l'Homme, de l'Homme Céleste, et d'une Manifestation Solaire. Chez l'homme, quand cette polarité est atteinte, les trois types différents de phénomènes électriques se manifestent, la lumière jaillit, irradiant le corps causal et embrasant les corps subtils en entier, ce fil (littéralement le Sentier) qui relie le véhicule causal au cerveau physique. La désintégration et la destruction s'ensuivent, le corps causal disparaît dans un flamboiement de feu électrique, et l' "homme" vrai ou soi quitte ces trois véhicules intérieurs. Il en va de même pour le corps de l'Homme Céleste, une Planète et pour le corps du système solaire. Ces pensées sont très difficiles à comprendre, car nous sommes nécessairement handicapés par l'absence de termes adéquats, mais je cherche à traiter uniquement les idées générales, et celle qui nous préoccupe est la manifestation électrique de magnétisme, alors que, précédemment, nous avons étudié rapidement le même phénomène électrique, se manifestant par l'activité dans la matière.

Nous avons donc :

1. L'activité                                manifestation électrique de la matière.

2. Le magnétisme                   manifestation électrique de la forme.

3. La vitalité                              manifestation électrique de l'existence.

Il s'agit littéralement du feu de la matière, du feu solaire et du feu électrique.

Le feu de la matière est l'électricité animant les atomes de matière, ou de substance du système solaire, et causant :

La forme sphéroïdale de toute manifestation.

La chaleur innée de toutes les sphères.

La différenciation des atomes, les uns par rapport aux autres.

Le feu solaire est l'électricité animant les formes, ou conglomérats d'atomes, et causant:

Les groupes cohérents.

La radiation de tous les groupes, ou interaction magnétique de ces groupes.

La synthèse de la forme.

Le feu électrique est l'électricité se manifestant en vitalité, ou volonté d'Etre de quelque Entité; il se manifeste par :

L'existence abstraite.

L'obscurité.

L'unité.

Nous avons vu que, sur le premier plan, la manifestation électrique a provoqué la vibration initiale, et sur le second plan, son activité a engendré les archétypes de toutes les formes en manifestation, depuis celle d'un Dieu, jusqu'à celle de l'homme et de l'atome. Sur le troisième plan, qui est fondamentalement celui de la création, cette force électrique apparaît en tant que dessein intelligent. La Volonté-d’être, et la forme désirée sont liées par le dessein intelligent qui sous-tend toute chose. Le dessein intelligent, ou volonté active utilisant un instrument, nous place en face de ce problème métaphysique des plus ardus, la distinction entre volonté et désir. Il n'est pas possible de traiter ici ce délicat sujet, si ce n'est pour faire remarquer, qu'à la fois dans le désir et dans la volonté, l'intelligence est un facteur fondamental qui doit être reconnu. Ce principe de d’intelligence, toujours présent – qui colore à la fois l'aspect volonté et l'aspect désir – provoque beaucoup de confusion parmi les initiés, et l'on ne peut espérer voir clair que si l'on comprend que :

Premièrement, toute manifestation émane (ou est électrifiée) à partir du plan mental cosmique.

Deuxièmement, le Mental Universel, ou penseur divin, est le Principe intelligent qui se révèle en Volonté-d'être, Désir ou Amour-d ‘être, et c'est le dessein intelligent et actif qui anime le système solaire.

Troisièmement, la Volonté Divine, la Sagesse, ou encore "Fils de Nécessité" manifesté, et la création active, représentent la totalité de la conscience intelligente, et sont (pour l'Entité cosmique manifestée) ce que le corps mental, le corps du désir, le corps physique sont à l'homme, l'homme étant le penseur dans les trois mondes, et fonctionnant dans le corps causal. Il ne faut pas oublier que le corps causal contient les trois sphères qui incarnent le principe de l'intelligence, du désir, et de l'objectivité physique.

Il faut toujours maintenir l'analogie entre la Manifestation triple, et l'homme triple, et la pensée se précise lorsque l'on réfléchit à la ressemblance entre les deux. L'homme est une unité, fonctionnant en tant qu'unité dans le corps causal. Il est triple dans son fonctionnement :

-         Par sa volonté à travers son corps mental.

-         Par son désir, ou sagesse, dans son corps astral.

-          Par son activité dans son corps physique.

Il électrifie ou vitalise les trois corps, les fondant en un seul, et il parvient, grâce à l'Intelligence qu'il est à la cohérence dans l'action, à la simultanéité dans le dessein, à l'effort de synthèse. Finalement donc, il est évident que, quel que soit le point de vue auquel on se place, grâce au Flux  Divin, la triple Manifestation transforme intelligemment la matière en forme, et utilise cette forme afin de satisfaire la volonté, le désir et le dessein de l'Existence qui habite la forme, il apparaît que ce principe est sous-jacent aux trois aspects. Je souhaite simplement insister sur le fait que l'INTELLIGENCE est la principale qualité de la Manifestation, qu'elle se révèle en volonté, en désir ou sagesse, et en activité ; et que tout ceci est dû au travail accompli précédemment par l'Entité cosmique, travail accompli dans des cycles perdus dans la brume imprécise du passé, même pour la vision d'une Manifestation solaire.  Ce principe créatif  développé est le dessein intelligent qui engendre l'union sur chaque plan du système solaire, en rapport avec les sous-plans. Il aboutira, par la suite, à la synthèse de tous les plans, et placera ainsi le plan physique cosmique, en un tout unifié, sous la domination totale, de l'Entité cosmique qui cherche à s'exprimer par la manifestation triple que nous appelons système solaire ou Manifestation Solaire. Sur ce troisième plan, ce principe intelligent se manifeste en activité cohérente, systémique, planétaire, ou divine, et aussi en vibration triple – esprit-matière-intelligence – qui retentit dans le Mot Sacré triple, soit l'électricité manifestée par le son. Nous avons ici une succession ou inversion intéressante (selon le point de vue) impliquant les plans tels que nous les connaissons :

L'électricité en tant qu'impulsion vibratoire. Elle cause la création de la matière, et dans certaines limites, son activité, ou éveil à l'activité dans le cercle solaire infranchissable. C'est la première syllabe du Mot Sacré

L'électricité en tant que lumière qui cause la transformation sphéroïdale. C'est la naissance du Fils. Cela couvre l'énonciation de la deuxième syllabe du Mot Sacré.

L'électricité en tant que son. Nous avons le Mot Sacré triple, en entier.

"Par la méditation parfaitement concentrée sur la lumière dans la tête vient la vision des maîtres qui ont atteint le but."

"La glande pinéale est un centre qui est semble-t-il, le canal entre l'homme naturel et l'homme spirituel. C'est le siège de cette conscience meilleure et plus sage derrière la conscience qui regarde vers l'extérieur et a son siège dans la partie avant de la tête cette conscience meilleure et plus sage à "l'arrière du mental", qui voit les choses spirituelles et cherche à imprimer une tendance spirituelle sur la conscience tournée vers l'extérieur qui est à l'avant de la tête. C'est l'homme spirituel cherchant à guider l'homme naturel, cherchant à amener l'homme naturel à se soucier de la question de son immortalité.

"On dit que lorsque ce pouvoir est pleinement éveillé, il apporte une vision des grands Compagnons de l'homme spirituel, ceux qui sont déjà parvenus à la réalisation, ayant atteint l'autre rive de la mer de la mort et de la renaissance.

Sur le quatrième plan cette force électrique se révèle en tant que couleur. Dans ces quatre phénomènes nous avons les concepts fondamentaux de toute manifestation, tous quatre ont une origine dynamique électrique ; tous ont à la base une différenciation ou un effet de l'impulsion, émanant du plan mental cosmique et prenant forme sur le plan physique cosmique. L'homme répète ce processus sur son échelle minuscule, n'utilisant que trois plans, et se projetant sur le plan physique solaire. Il sera démontré plus tard, lorsque la science découvrira de plus en plus la vérité, que :

1. Tous les phénomènes physiques tels que nous comprenons ce terme, ont une origine électrique, et une vibration initiale sur le premier sous-plan physique.

2. La lumière, lumière du plan physique, a un rapport étroit avec le deuxième éther et l'utilise comme moyen.

3. Le son fonctionne par le troisième éther.

4. La couleur, dans un sens particulier, est liée au quatrième éther.

Il faut noter ici, que dans le développement des sens, l'ouïe a précédé la vue, de même que le son précède la couleur. L'influence du plan christique et la force électrique, commencent à être ressenties, et son énergie commence à avoir un effet précis sur le corps égoïque des hommes. Le quatrième éther du plan physique systémique est également en train de prendre sa juste place dans l'esprit des hommes, et la force électrique de ce sous-plan est déjà adaptée, et utilisée par l'homme, dans les arts mécaniques pour les transports, pour l'éclairage, et pour la guérison. Ces quatre adaptations de l'électricité :

1. Pour des usages mécaniques,

2. Pour les transports,

3. Pour l'éclairage,

4. Pour la guérison, ne sont que le résultat sur le plan physique, de l'utilisation parallèle de la force électrique du plan christique.

On pourrait se demander ici, pourquoi on considère la couleur comme une manifestation fondamentale de l'électricité christique. Nous employons ici le mot "couleur" dans son sens fondamental et originel de "ce qui voile". La couleur voile la différenciation septuple de la Manifestation, et selon l'angle de vision de l'homme dans les trois mondes, elle ne peut prendre toute sa signification que sur le plan christique. On verra que tout feu, ou manifestation électrique, incarne les sept couleurs. Il existe une autre correspondance entre le quatrième éther cosmique, et le quatrième éther physique, dans le fait que tous deux ont un rapport fondamental avec le travail des grands constructeurs, ceux qui, bien entendu, construisent le vrai corps de la Manifestation de la matière éthérique. Le véhicule physique dense (le corps) n'est pas tellement le résultat de leur travail, mais plutôt le résultat de la rencontre de sept courants de force ou d'électricité, qui provoquent l'apparente congestion de la matière, que nous appelons les trois plans physiques denses (les trois sous-plans inférieurs). Cette congestion apparente n'est après tout que l'excédent de l'activité ou énergie électronique de la masse des atomes négatifs, attendant la stimulation qui va résulter de la présence d'un certain nombre d'atomes positifs.

Il faut garder ceci à l'esprit. Le travail de l'évolution est basé sur deux méthodes et se manifeste par :

L'Involution, où les électrons négatifs de matière prédominent. Le pourcentage de ces électrons féminins est l'un des secrets de l'initiation ; il est tellement important pendant la période involutive, que la rareté des atomes positifs est très marquée ; ils sont si rares, qu'ils servent uniquement à maintenir la cohésion de la masse.

L'Evolution, où grâce à l'action de manas, ces atomes négatifs sont stimulés, et ou bien se dissipent et retournent au grand réservoir électrique central, ou bien se fondent dans leur pôle opposé, et sont en conséquence perdus. Il en résulte :

La synthèse.

L'homogénéité.

La rareté de la matière qui remplace la densité de la matière. Le quatrième éther cosmique, le christique, est le plan de l'air, et c'est aussi le plan d'absorption des trois mondes. La raréfaction de la matière dense (telle que nous la connaissons) signifie simplement qu'au terme du processus évolutionnaire, elle sera transmuée, et de notre point de vue, pratiquement inexistante ; tout ce qui restera, ce seront les atomes positifs, ou certains centres de force, qui, ayant absorbé les atomes négatifs – se manifesteront par un phénomène électrique inconcevable pour l'homme, vu l'état actuel de ses connaissances. Ces centres auront, pour caractères distinctifs :

1. Une activité vibratoire intense.

2. La prédominance d'une certaine couleur, selon la qualité du phénomène éthérique, et selon sa source.

3. La répulsion de tous les corps de taux vibratoire et de polarité similaires. Leur qualité d'attraction disparaîtra, à la fin de l'évolution, du fait qu'il ne restera plus rien à attirer.

Les centres de force de chaque schéma planétaire seront au nombre de sept, pendant l'évolution. Plus tard, pendant la période d'obscurité, trois de ces centres se rapprocheront de leurs pôles masculins, et finalement, il n'en restera qu'un. Chez l'homme, un phénomène du même genre se produit, en ce qui concerne ses sept centres au cours du processus d'initiation. Tout d'abord ils sont sept, puis trois d'entre eux absorbent les quatre inférieurs par interaction électrique. Nous envisageons ici ce sujet uniquement du point de vue de notre présente étude. Finalement, il ne reste plus que le centre de la tête, car c'est le pôle positif de tous les autres. Cette question de la polarité électrique des centres est très ardue, et il est peu de chose qui puisse être communiqué sur ce sujet. On peut néanmoins, faire remarquer, sans danger, que les organes de génération sont le pôle négatif du centre de la gorge, comme le plexus solaire est négatif par rapport au cœur. L'ordre de développement des centres, le rayon, la couleur, ajoutés au fait qu'au cours de certains stades du processus évolutionnaire, différents centres (comme celui qui est à la base de l'épine dorsale) sont positifs par rapport à tous les autres, y compris le centre de la tête, expliquent la grande complexité du sujet. De même, certains schémas planétaires sont positifs, d'autres négatifs, trois de ces schémas sont doubles, à la fois positifs et négatifs. On peut affirmer la même chose d'un système solaire, et assez curieusement des plans eux-mêmes. Par exemple, en ce qui concerne le schéma de la Terre, nous avons une polarité de nature temporaire, basée sur le type d'incarnation auquel notre propre Homme Céleste est soumis, sur notre planète. Cela signifie qu'il y a des incarnations masculines et féminines pour les Hommes Célestes, comme pour les hommes, la question toute entière étant envisagée sous l'angle de la polarité électrique, et non du sexe tel qu'il existe dans le corps physique. Vénus est polarisée négativement, c'est pourquoi une mystérieuse absorption de force Vénusienne par la Terre fut possible.

 A nouveau, la question du sexe peut aider à éclairer le problème. Les liens karmiques entre les deux Hommes Célestes – l'un en incarnation positive, l'autre en incarnation négative – a permis une alliance planétaire, et l'acquittement d'une ancienne dette karmique. Au temps de la Lémurie, la lumière jaillit dans un certain nombre de groupes de la famille humaine, lorsque ces deux pôles opposés se rencontrèrent électriquement. Il fallut les efforts conjoints des deux Hommes Célestes, travaillant sur les niveaux christiques (le quatrième éther cosmique) pour provoquer le flamboiement de la lumière de création, dans les groupes causals du cinquième plan gazeux cosmique, le plan mental de notre système solaire. Il faut se souvenir, ainsi que cela a déjà été dit, que la majorité des hommes fonctionnent consciemment sur le cinquième sous-plan des trois plans constituant les trois mondes. Chez eux, le cinquième principe commence à fonctionner, mais pas encore avec assez de force pour faire plus que les maintenir en ligne avec la force électrique se déversant du quatrième éther cosmique, dans le sous-plan du plan cosmique physique, situé immédiatement au-dessous. Il faut toujours garder à l'esprit que chacun des plans et sous-plans liés numériquement, incarnent le même type de force, et sont donc de la même polarité. Ainsi que nous le savions déjà, le plan christique et le plan astral sont liés ; le plan astral est négatif par rapport au plan christique.

 Lorsque la polarité des différents plans sera connue, lorsque la polarité des sous-plans sera comprise, et lorsque leur interaction avec les plans cosmiques correspondants sera saisie, alors l'homme sera libre, mais pas avant. Quand la polarité des éthers les uns par rapport aux autres et leur relation à l'ensemble sera comprise, alors l'évolution humaine sera accomplie. Les Maîtres ont résolu le problème des phénomènes électriques dans les trois mondes, d'où Leur liberté. De plus, lorsqu'on aura saisi la relation de la forme négative à l'Esprit positif, et, dans une certaine mesure, leur commune relation avec les Entités cosmiques Qui habitent l'ensemble du système, alors, la libération de groupe sera réalisée. Peut-être cela aidera-t-il à éclairer ce sujet difficile, si on se souvient que l'homme est essentiellement positif de par sa nature, mais que ses véhicules sont négatifs, en conséquence, il est l'unité centrale d'électricité positive qui attire à lui et maintient les atomes de polarité opposée. Lorsque ces deux pôles se sont rencontrés et fondus, et qu'ils ont produit une lumière de magnitude déterminée dans telle incarnation (la magnitude de cette lumière étant décidée par l'Ego avant l'incarnation) alors l'obscurité survient. Cette manifestation électrique brûle et détruit le moyen d'expression, et la lumière s'éteint; ce que nous appelons la mort physique s'ensuit, car le courant électrique brûle ce qui avait causé l'objectivité, et ce qui avait brillé. Poussons plus loin cette idée, et comprenons que ces unités, appelées hommes (qui sont positifs par rapport à leurs véhicules) ne sont que les cellules négatives du corps d'un Homme Céleste, et sont maintenues dans Sa sphère d'influence, par la force de Sa vie électrique. Souvenez-vous aussi que les Hommes Célestes sont positifs vis-à-vis des vies mineures, mais qu'à Leur tour, ils sont négatifs par rapport à la Vie plus grande qui Les englobe.

Feu électrique

positif

Esprit

Feu de la matière

négatif

Matière

Feu solaire

Lumière

L'union des deux produisant le jaillissement de la lumière créatrice.

 

Nous arrivons maintenant aux trois plans où l'homme fonctionne, les sous-plans gazeux, liquide et dense, du plan physique cosmique. Quand la connaissance des quatre types d'éthers sera accessible, quand leur action vibratoire sera comprise, ainsi que les détails concernant leur composition, leur utilisation, leur capacité d'engendrer la lumière et les différents angles selon lesquels ils peuvent être étudiés, alors la connaissance parallèle des quatre éthers cosmiques sera imminente. On peut déduire beaucoup de choses des faits déjà compris au sujet des quatre éthers physiques solaires. Par exemple, le quatrième éther (qui dès maintenant est en train d'être "découvert") présente, à ce stade, quelques caractéristiques. Enumérons quelques faits très brièvement :

a. C'est l'éther utilisé par le rayon violet comme moyen d'expression.

b. La majorité des corps éthériques humains sont faits de ce quatrième éther.

c. Le quatrième éther est pour une large part, la principale sphère d'influence des "dévas de l'ombre", ou dévas violets, en relation étroite avec l'évolution physique de l'homme.

d. C'est la sphère éthérique où, dans un avenir pas très lointain, les évolutions humaines et angéliques entreront en contact.

e. Les corps physiques denses sont créés à partir de cette quatrième sphère éthérique.

f. C'est la sphère d'individualisation physique.

C'est seulement lorsque l'animal à individualiser devint pleinement conscient sur ce sous-plan du plan physique, qu'il fut possible de coordonner les sphères correspondantes des plans astral et mental, et de prendre, grâce à cette triple coordination, les mesures nécessaires pour permettre au quaternaire, de réussir dans ses efforts de rapprochement avec la Triade.

g. Ce quatrième éther, dans cette quatrième ronde, de cette quatrième chaîne doit être complètement maîtrisé et dominé par la Hiérarchie Humaine, la quatrième Hiérarchie créatrice. Chaque unité de la famille humaine doit atteindre à cette maîtrise avant la fin de cette ronde.

h. C'est la sphère où sont prises les initiations du seuil, et la sphère où l'on entre dans les cinq initiations du plan physique.

On pourrait allonger cette liste, mais j'ai cherché à signaler ce qui présente une relation facile à comprendre, avec le plan christique, le quatrième éther cosmique. Il faut se souvenir que notre plan physique, dans ses sous-plans présente une analogie avec l'ensemble du plan physique cosmique.

PLAN COSMIQUE PHYSIQUE

1. Divin

Premier éther cosmique

1. Sous-plan atomique, Premier éther.

2. Archangélique

Second éther cosmique

2. Sous-atomique, Deuxième éther.

3. Angélique

Troisième éther cosmique

3. Super-éthérique, Troisième éther.

4. Christique

Quatrième éther

4. Ethérique, Quatrième éther. cosmique

5. Mental

Gazeux cosmique

5. Gazeux.

6. Astral

Liquide cosmique

6. Liquide.

7. Physique

Dense cosmique

7. Physique dense.

 

On pourrait aussi décrire avec exactitude le plan physique solaire de la manière suivante, en mettant en évidence l'analogie avec les plans majeurs.

PLAN PHYSIQUE SOLAIRE

1er sous-plan

atomique

1er éther

Divin physique

2ème sous-plan

sous-atomique

2ème éther

Archangélique physique

3ème sous-plan

super-éthérique

3ème éther

Angélique physique

4ème sous-plan

éthérique

4ème éther

Christique physique

5ème  sous-plan

gazeux

 

Mental physique

6ème sous-plan

liquide

 

Astral physique

7ème sous-plan

dense

 

Dense, physique

 

Sur les plans cosmiques comme sur les plans physiques, le plan Christique est toujours le plan de l'union, ou le plan où les diversités se rencontrent et fusionnent – non pas en une unité fondamentale – mais en unité de groupe. Ceci est dû au fait, que le plan bouddhique est avant tout, le plan le plus important dans l'évolution des Êtres de Lumière. Ce que j'ai dit au sujet du quatrième éther physique peut donc être étendu au quatrième éther cosmique, et trouver son analogie sur le plan Christique. Par exemple, la place du violet dans le spectre est d'importance primordiale pour ce qui est des cycles majeurs, elle marque la fin d'un cycle et le commencement d'un autre. Le plan Christique est tout spécialement le plan du violet, bien que toutes les couleurs y trouvent leur place, le Seigneur du Rayon de la Magie Cérémonielle Métatron qui incarne le rayon violet (ou hiérarchie violette), a une relation particulière avec le plan Christique. Gardons à l'esprit que chaque Manifestation planétaire travaille principalement sur l'un des sept plans, nous pouvons en déduire que Son influence trouve sa ligne de moindre résistance sur l'un des plans, bien que cette influence s'exerce sur tous les plans. Etendons la deuxième affirmation concernant la composition éthérique du corps de l'homme, au corps de l'Homme Céleste, et nous nous apercevrons que, de même que la majorité des corps éthériques humains sont construits en matière du quatrième éther. On peut dire que quatre des Archanges ont leurs véhicules éthériques construits en matière Christique.

-         Mickael le Feu.

-         Gabriel l’eau.

-         Raphael l’air.

-         Uriel la Terre.

De plus, les deux grandes évolutions (humaine et angélique) atteignent à l'unité de groupe sur le plan Christique, et des fractions des deux hiérarchies fusionnent et se mêlent pour former le divin Hermaphrodite. Avant cela, à certains points déterminés, les deux hiérarchies peuvent se rapprocher temporairement. Mais c'est sur le plan christique qu'une alliance précise et permanente s'effectue. De plus, sur ce plan, les "anges de l'ombre" poursuivent leur travail en ce qui concerne la construction du schéma planétaire, et œuvrent donc parallèlement avec les constructeurs mineurs des trois mondes, qui bâtissent le corps éthérique de l'homme. On peut ainsi faire ressortir les analogies, car la Loi de Ressemblance joue constamment, cependant, il faut se souvenir que l'analogie est de nature psychique, et se manifeste en travail, activité et qualité, et non en identité littérale de forme. Avec le temps, l'œuvre des Archanges dans les sphères éthériques cosmiques sera mieux comprise, et recevra la coopération intelligente des intelligences mineures qui détiendront un jour la clé de la manifestation plus grande. La science est la servante de la sagesse, et ouvre la porte de ces perspectives infinies, et de ces étendues cosmiques, où se trouvent Ces Intelligences plus vastes Qui manipulent la matière des plans supérieurs, la plie à la forme désirée, créant ainsi des vibrations qui se répercutent jusqu'aux extrêmes limites du cercle infranchissable solaire. Automatiquement, toutes les vies mineures et toute la matière plus dense, se trouvent balayées et portées vers les canaux et les formes appropriés.

Vibration ou activité initiale,

- lumière ou activité qui prend forme et anime la forme,

- son,

- couleur,

-différenciation septuple,

Contribue à accomplir le travail.

Premièrement. Les sept sous-plans peuvent être divisés en trois plans supérieurs ou plans abstraits, et quatre plans inférieurs, ou plans concrets.

Cette division est la meilleure et la plus strictement métaphysique, car elle comprend entièrement l'idée du Soi, du Non-Soi, de l'Intelligence, ainsi que leur synthèse, qui produit l'univers créé, qu'il s'agisse d'un système solaire, d'un schéma planétaire ou d'une incarnation humaine.

Deuxièmement. En divisant les sept sous-plans, comme auparavant, en trois plans supérieurs, mais en considérant le quatrième plan comme celui de l'unification, et les trois sous-plans inférieurs comme ceux de l'effort ou expérience. Cette division s'applique principalement à l'homme.

On constatera plus tard que ces deux modes de division existent sur chaque plan du système et ont leur origine dans la force électrique qui se manifeste différemment sur chaque plan, mais agit sur tous les plans selon trois lois :

 Attraction ou Répulsion, Economie, et Synthèse. Les trois plans inférieurs ou sous-plans sont principalement régis par la Loi d'Economie ; le plan de rencontre ou d'union est régi par la Loi d'Attraction. Il va de soi que pendant l'évolution, leurs opposés agissent parallèlement, sous forme de Dispersion, Répulsion, et Différenciation.La question de la manifestation électrique sur les sept plans doit donc être étudiée dans ses trois divisions principales, puis, plan par plan, sous l'angle septuple, et finalement du point de vue des quarante-neuf feux. Il faut se souvenir constamment que le sujet est encore compliqué à cause du facteur temps, qui amène ces quarante-neuf feux à différents stades, dans différentes sphères d'influence, et selon les trois lois du cosmos. Ainsi, le même feu, à différents moments, se manifestera comme lumière constructive, ou bien il provoquera la combustion, et finalement l'obscuration, conséquence de cette combustion. En ce qui concerne la manifestation de l'électricité sur les plans, mental, astral, physique, nous ne nous étendrons pas sur ce sujet, car il sera traité plus tard, aussi complètement que possible. Qu'il suffise de dire que la loi continue à jouer, et que ce qui a été énoncé comme un fait pour l'Homme Céleste sur Ses Propres plans est également vrai pour l'homme sur les quatre plans inférieurs.

Ainsi :

Une Manifestation  Solaire

1.

Vibration électrique

plan Divin.

2.

Lumière électrique

plan Archangélique.

3.

Son électrique

plan Angélique.

4.

Couleur électrique

plan Christique.

 Un Homme Céleste

1.

Vibration électrique

plan Archangélique.

2.

Lumière électrique

plan Angélique.

3.

Son électrique

plan Christique.

4.

Couleur électrique

plan Mental.

 Homme

1.

Vibration électrique

plan Christique.

2.

Lumière électrique

plan mental

3.

Son électrique

plan astral.

4.

Couleur électrique

plan physique.

 

Chez l'homme le point de création le plus bas est le cinquième sous-plan du plan physique, car les sous-plans liquide et dense ne sont pas comptés comme principes – pas plus que les plans cosmique, liquide et dense (les plans systémique, astral et physique) ne comptent pour l'Être de Lumière. Nous avons vu que le mental est le cinquième principe, ou vibration de base du plan mental cosmique, le cinquième plan, c'est donc une impulsion ayant sa source sur les niveaux causals du plan mental cosmique, qui a provoqué la manifestation de notre Manifestation solaire, de même que la force amenant l'homme en incarnation émane de son corps causal, sur le plan mental de notre système solaire. Nous avons vu aussi que le mental est cette faculté de discernement, qui anime toute substance, et qui est aussi le feu électrique du système, se manifestant en attraction et en répulsion, avec tout ce qu'impliquent ces deux mots. Dans le sens le plus large, les Lois d'Economie et de Synthèse ne sont que des subdivisions de cette même loi cosmique, qui se manifeste aussi par l'Attraction et la Répulsion.

3. La création du Mental.

Nous en arrivons maintenant à notre troisième définition : Le principe mental est avant tout ce facteur de cohésion qui permet à une Entité (Manifestation, Être de Lumière, ou Homme) d'œuvrer:

a. Par le moyen d'une forme, et donc d'exister.

b. Par le moyen d'un développement progressif, ou évolution cyclique.

c. Sur certains plans, qui sont, pour l'entité en cause, le champ de bataille de la vie, le champ d'expérience.

d. Par la méthode de la manifestation, qui est un développement progressif, partant d'une aube obscure et lointaine passant par une splendeur de lumière toujours croissante, pour en arriver à l'éclat d'une gloire resplendissante, vient alors le crépuscule qui s'assombrit régulièrement jusqu'à l'obscurité finale.

-L'aube,

-le jour,

-le midi,

-le crépuscule,

-la nuit,

Tel est l'ordre, pour une Manifestation du Flux Divin, une Manifestation Planétaire et pour l'homme. Si l'on étudie soigneusement ces quatre points, on s'apercevra qu'ils englobent à peu près tout et représentent les quatre données, les seules qui jusqu'ici soient accessibles à l'homme, dans cette quatrième ronde. L'homme se considère comme la synthèse d'un corps physique, de la nature émotionnelle et du mental cependant il sait qu'il est plus que cela, et se reconnaît comme l'utilisateur de la forme, de l'émotion et du mental il les maintient en un tout cohérent, de sorte qu'il est lui-même une unité. Une Manifestation Planétaire fait de même, à cette différence près, que le mental n'est pas le moyen par lequel il se maintient en un tout cohérent. Etant à un stade de développement plus avancé, c'est la sagesse qui est pour Lui le facteur dominant. Une Manifestation Solaire accomplit par la Volonté ce qu'Une Manifestation Planétaire accomplit par la sagesse, et l'homme (sur sa petite échelle) par le mental. Cependant, comme Une Manifestation Planétaire et l'homme ne sont que des parties du plus grand tout, le feu électrique de la volonté les pénètre se mêlant au feu solaire et stimulant les feux de la matière

Il apparaît donc que :

a. Le Mental ou l'intelligence est la base de la manifestation séparative de l'homme.

b. La sagesse est la base de la manifestation de groupe d'un Être de Lumière.

c. La volonté est la base de la Vie Une qui synthétise tous les groupes.

De plus, en étudiant ce Feu du Mental, il faut nous rappeler que c'est le facteur en cours de développement chez l'homme avec lequel il apprend à travailler, mais que c'est aussi ce que l' Être de Lumière a développé dans un système antérieur; pour Lui c'est un facteur aussi automatique de son action, que l'activité subconsciente des organes physiques pour l'homme.

4. Le Mental est la clé du cinquième règne de la nature.

On pourrait aussi définir le Mental comme la clé ouvrant la porte du cinquième règne de la nature, le règne spirituel. On entre dans chacun des règnes par une clé, et en ce qui concerne les deux premiers règnes – le minéral et le végétal – vous pouvez référer à (L’Esprit et la Matière. En ce qui concerne le règne animal, on pourrait dire que la clé qui permet l'entrée dans le règne humain est l'instinct. Cet instinct, dans les derniers stades de l'évolution animale se transforme en faculté mentale, ou plutôt en cet embryon de mental, latent chez l'homme-animal, auquel il ne fallait que la vibration stimulante du Primaire de la Terre pour devenir vraiment humain. Il faut toujours se souvenir que la méthode d'individualisation employée sur notre globe n'est pas celle des autres globes, et qu'un grand nombre d'unités très évoluées de l'humanité se sont individualisées normalement, par la force agissante de l'évolution elle-même. Pour employer des termes de feu dans la mesure du possible, elles découvrirent leur pôle électrique opposé grâce à l'activité de l'instinct animal ; le fusionnement des deux produisit un être humain – union des trois feux dans le véhicule causal. L'homme passe dans le cinquième règne par la transmutation de la faculté de discernement du mental, qui entraîne une individualisation spirituelle. Nous avons donc :

 L'instinct La clé permettant de passer du règne animal au règne humain, soit du troisième au quatrième règne.

Le Mental ou Intelligence La clé permettant de passer du règne humain au règne spirituel, soit du quatrième au cinquième règne.

Il n'est pas nécessaire d'aller plus haut, car la transmutation du mental se poursuit et il reste beaucoup à faire.

5. Le Mental et les cinq rayons.

Le Mental est la faculté unie des quatre Archanges cités plus haut, synthétisée par le Christ Solaire.

Ces cinq Êtres de Lumière étaient dans un système antérieur, l'incarnation de la vie manifesté, dans sa plénitude et dans sa perfection.

Ces 5 Rayons sont :

-Doré pour le Christ Solaire.

-Bleu foncé pour l’Archange Mickael.

-Bleu clair pour l’Archange Gabriel.

-Vert pour l’Archange Raphael.

-Rouge pour l’Archange Uriel.

Dans ces cinq définitions des Êtres de Lumière du Mental nous publions ce qui est notre ressenti et notre expérience sur notre chemin. A vous de faire votre propre synthèse en suivant Votre Chemin et en espérant que ces quelques paragraphes puissent vous aider.

6. Le Mental est la volonté intelligente d'une existence.

On pourrait finalement définir le Mental comme la volonté intelligente, ou dessein organisé de toute entité soi-consciente. Il est important de garder à l'esprit certains faits fondamentaux qui nous permettront de comprendre la place que ce feu du mental tient dans le cosmos, dans le système solaire, et dans notre vie. Nous devons nous souvenir que le Mental est l'un des principes de Manifestation du Flux Divin, et qu'en conséquence, il est ressenti dans toutes les évolutions qui font partie de Sa nature, mais qu'il est particulièrement lié aux centres de la gorge et de la tête, c'est le facteur actif et intelligent qui permet à une Manifestation solaire, à une Manifestation planétaire, ou Homme Céleste et à un être humain :

a. D'utiliser intelligemment les formes ou véhicules.

b. D'incorporer la faculté dans la construction du corps causal.

c. De récolter le bénéfice de l'expérience.

d. D'effectuer des expansions de conscience.

e. De progresser vers un but déterminé.

f. De distinguer entre deux pôles.

g. De choisir la direction dans laquelle s'exercera son activité.

h. De perfectionner la forme tout en l'utilisant.

i. De parvenir à la maîtrise de la substance active, et de diriger ses forces vers les voies désirées.

j. De coordonner les différents degrés de matière, de synthétiser les formes utilisées, jusqu'à ce que toutes adoptent une ligne d'action unanime, et expriment simultanément la volonté de l'Habitant de la forme.

Tous ces buts sont le résultat du développement mentale, et il est bon de saisir l’idée que :

a. L'Esprit emploie le Mental dans tout ce qui concerne la matière, la substance électrique, ou l'akasha actif.  

b. L'Esprit emploie l’Intelligence dans tout ce qui se rapporte à la psyché, à l'âme du monde, à l'âme d'un individu, à l'âme de toute forme.

c. L'Esprit emploie le Flux Divin dans tout ce qui a trait à l'essence des choses, à lui-même – l'essence et le Soi étant considérés comme pur Esprit, en opposition à l'esprit-matière.

Dans le premier cas, la qualité distinctive du Mental  est le discernement qui permet à l'Esprit de différencier :

1. Le Soi du Non-Soi.

2. L'Esprit et la Matière.

3. Les plans et les sous-plans.

4. Les différents degrés de la matière atomique du système.

5. Les Vibrations, engendrées par la volonté, se manifestant par l'amour-sagesse, et conférant l'énergie à la substance.

6. Tout ce qui concerne les formes, de toute espèce, et quel que soit le type de leur existence essentielle.

Dans le deuxième cas, le principe christique a pour qualité distinctive, l'amour, et il se manifeste en tant que sagesse agissant par l'amour, et produisant :

1. L'unité entre tous les Soi.

2. La cohérence de groupe.

3. Les qualités caractéristiques de ce facteur que nous appelons amour.

4. Un travail efficace concernant l'évolution, soit le fondement du travail hiérarchique.

Dans le troisième cas, l'Esprit emploie l'aspect volonté (chez l'homme) dont le caractère distinctif est cette force cohérente, qui maintient constamment en vue le dessein d'une entité, et qui s'exprime par l'amour dans une forme substantielle.

Dans la Salle de l'Ignorance le côté accumulatif du mental, et son aptitude à acquérir et emmagasiner des connaissances et renseignements, est développé. L'homme, par exemple, acquiert certaines données, l’applique, et engendre des vibrations qu'il devra développer intelligemment. C'est le côté acquisition du principe qui se manifeste.

Dans la Salle de l'Enseignement, le côté discernement est développé, l'homme apprend non seulement à choisir mais à rejeter, et il commence à unifier les deux pôles intelligemment.

Dans  la Salle de la Sagesse, il rejette aussi, et effectue l'union parfaite des deux pôles, produisant ainsi ce que nous appelons la lumière. Le côté illumination du mental apparaît. Il devient le créateur intelligent, et lorsqu'il a pris les quatre initiations majeures,

1. Il a effectué le développement parfait de l'aspect Christique qui – ainsi qu'on l'a déjà fait remarquer – fonctionne principalement dans les trois mondes. C'est l'aspect intelligence active.

2. Il a atteint le point de développement où l'Archange Métatron a commencé son cercle de manifestation, appelé système solaire.

3. Il a transmué le mental en sagesse ou en amour.

4. Il a synthétisé les Rayons d'Intelligence ou d'activité, et commence à fusionner cette synthèse dans celle, plus élevée de l'amour-sagesse.

Résumons tout ceci en termes de feu:

-         Le feu de la matière a brillé d'un éclat parfait, et l'activité vibratoire de l'homme a été haussée jusqu'à se synchroniser avec celle d'un Être de Lumière, permettant ainsi à l'homme de fonctionner consciemment, c'est-à-dire d'avoir une activité vitale sur le plan bouddhique.

-         Le feu du mental s'est uni au feu de la matière, et l'a stimulé à tel point qu'il a permis à l'entité, l'homme, de se libérer des trois mondes; il a effectué l' "obscurité" de sa manifestation sur les trois plans, exactement comme la manifestation "disparaît" (du point de vue occulte), lorsque les feux sont suffisamment puissants.

-         En ce qui concerne le feu de l'Esprit, ou pur feu électrique, il est finalement synthétisé avec les deux autres, et permet à la vie de s'échapper sur un autre plan (du point de vue cosmique).

L'HOMME

a. L'union du feu de la matière et du feu du mental le libère des trois mondes.

b. L'union du feu électrique avec les deux autres feux le libère des cinq plans inférieurs, et lui permet de fonctionner consciemment sur le plan physique cosmique.

L'ÊTRE DE LUMIERE

a. L'union du feu de la matière et du feu du mental le libère des trois plans de Sa manifestation.

b. L'union du feu électrique dans Son cas lui permet de s'échapper du cercle infranchissable planétaire, et de fonctionner consciemment sur le plan astral cosmique.

UNE MANIFESTATION SOLAIRE

a. L'union du feu de la matière et du feu du mental Le libère du cercle infranchissable solaire, et Lui ouvre le plan physique et astral cosmique, ainsi que les plans inférieurs du plan mental cosmique.

b. L'union du feu électrique avec les deux autres feux Lui permet de fonctionner consciemment dans Son corps causal, Son travail étant ainsi parallèle à celui de l'Homme dans les trois mondes.

Date de dernière mise à jour : 10/08/2012