Fraternité Blanche chemin mystique l’harmonie des sphères l’idéal de la fraternité

Donner

Donner avant de recevoir

« Au lieu d’attendre indéfiniment que les autres vous rendent service, qu’ils vous donnent des marques de confiance, de respect, d’amitié, d’amour, et surtout au lieu de vous chagriner si cela n’arrive pas, commencez, vous, à leur manifester tous ces bons sentiments. Quoi qu’il arrive ensuite, c’est toujours vous qui y gagnerez... »

Le Soleil

« Le soleil que nous allons contempler chaque matin, nous ne pouvons vraiment le découvrir qu’avec beaucoup d’efforts, beaucoup de patience. Même s’il est là brillant, éclatant, aveuglant, il ne se révèle pas si facilement à nous, et nos préoccupations quotidiennes ne nous préparent pas à percevoir cette vie subtile à laquelle aspirent notre âme et notre esprit. Mais il faut persévérer, il faut travailler longtemps sur nos sens spirituels jusqu’à comprendre que c’est la Divinité qui se manifeste à traves le soleil, et communier avec elle.

Vous croyez connaître le soleil… Non, vous commencerez à le connaître quand vous sentirez dans le plexus solaire une vibration d’une telle intensité que tout votre être sera nourri, abreuvé. Alors, comme lui, vous serez prêt à déverser sur le monde entier votre chaleur, votre lumière, votre vie ; et c’est ainsi que la Sainte Trinité, le Père, le Fils et le Saint-Esprit, deviendra vivante en vous. »

L' Amour

« Après avoir fait certaines expériences sexuelles, beaucoup de jeunes garçons et de jeunes filles sont déçus et éprouvent des regrets. J’ai entendu tellement de confidences sur ce sujet ! Jusque-là ils se sentaient légers, heureux, tandis que maintenant quelque chose de pesant s’est insinué en eux, et ils sont mal à l’aise, honteux même. Leur regard n’a plus la même clarté et ils le disent : « On ne savait pas que c’était comme ça… Si on avait su !… »

La plupart des adolescents ne se doutent pas de ce qui les attend lorsqu’ils se lancent prématurément et à la légère dans certaines expériences. D’ailleurs, à ce moment-là, ça ne les intéresse pas de le savoir : ils sont curieux de faire ces expériences parce que d’autres les ont faites, ils croient qu’elles leur donneront du plaisir – ce qui n’est même pas toujours le cas. Et puis ils découvrent aussi que le plaisir n’est pas nécessairement le bonheur et ils ne savent pas pourquoi ils éprouvent une insatisfaction, le sentiment d’avoir perdu quelque chose de très précieux. Quand ils comprennent qu’ils se sont trompés, cette compréhension ne leur est plus d’une grande utilité, elle vient trop tard. Alors, quels sont ceux qui peuvent les prévenir ?… et est-ce qu’ils seront écoutés ?… Et si les adolescents pouvaient tirer au moins de cette expérience décevante une leçon pour l’avenir ? »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

Date de dernière mise à jour : 30/03/2015