SPIRALE DE LUMIERE

ASSOCIATION

SPIRALE DE LUMIERE

Le grille planète annoncé..

La vibration Adamantine

  • La dissolution et extinction du monde 3D carboné dissocié..
  • C'est pas l'effet papillon, mais l'effet micro-onde..
  • Les rayonnements infrarouges et Ultraviolets, les rayonnements Gamma, X, Photoniques et autres cosmiques de haute énergies.. qui constituent la lumière...
  • Rayonnements qui sont au delà de notre spectre électromagnétique limité et raréfié à 7 Couleurs fréquences ..
  • Le cosmos vient à Nous..
  • La vie conduit la Vie.. la mutation est en cours, inhumains, humains, éveillés et déjà ailleurs se côtoient..

Le renversement en cours des pôles

Le renversement en cours des pôles magnétiques cible, les consciences à même de continuer.. et ça passe par l'intégration de la vibration Adamantine, Christique, photonique...  La vie qui s'en vient ou le courant impulsé Christique (que l'on suit ou ne suit pas) alors adapte notre biologie.. La pénétration de la Lumière au plus intime de chaque cellule, au plus intime de l'Être, au sein de cette structure éphémère, est reliée, quelque part, à la multi-dimensionnalité et à notre Éternité... Ceci est inscrit, même, dans cette biologie corporelle pourtant altérée et amputée d'un certain nombre de brins d'ADN. La Source est présente dans chaque cellule.... elle est l'origine de la vie.. Les modifications de perception thermique, les modifications de rythme et d'intensité de sommeil, comme d'alimentation, n'illustrent qu'une modification du système immunitaire .. 

Champ magnetique terrestre
Le thymus c est le c ur spirituel
  • Celui ci est nommé le Thymus , c'est le Cœur spirituel , ou corps de rayonnement, c'est lui qui irradie, c'est en fait le point de radiance du Père dans ce monde.. 
  • Les descentes d'énergie touchent la tête et entraînent des modifications de l'hypophyse-hypothalamus, l'épiphyse, de la pituitaire qui sont en fait en résonance avec le Thymus dans la poitrine..
  • Le corps humain à un centre qui contrôle la régulation thermique, comme la faim, l'hypothalamus..
  • La différence thermique est liée, en ces temps, aux réajustements qui sont vécus, à l'heure actuelle, de manière de plus en plus intense.
  • La Vibration est un Feu. L'interaction entre ce Feu de l'Esprit, ce feu céleste et le feu vital, résiduel ou non, et le corps carboné, peut se traduire par des différences thermiques, se produisant lors de la confrontation ou rencontre entre le Corps d'Êtreté et ce corps physique.

 l'Éveil de l'onde de vie

 l'Éveil de l'onde de vie, ne se traduit pas uniquement par un processus de chaud ou d'échauffement mais aussi, dans certains cas, par la mise en œuvre des énergies de type froid. (des feux froids). Mais au delà, Ceci correspond à une perception de la Conscience et non pas à une réalité thermique vraie.. puisque c'est des processus vibratoires.. liés à la surimpression, fusion, avec le corps de lumière.. Le Feu de l'Amour est un Feu qui nous envahit, qui nous dilate et qui nous allège, néanmoins, c'est un Feu brûlant qui ne brûle pas. .. La vibration de la nouvelle terre est souvent perçue comme un vent frais, qui nous épouse.. La sortie de la densité, du lourd, passe par un allégement, notre structure moléculaire, notre Vibration au sein même de nos cellules, changent. Donc, nous découvrons la légèreté. Ces transformations nous rendent alors lumineux et transparent.. chacun à son rythme.. Sans la lumière, et notre abandon, c'est impossible de vivre une telle aventure ...

Le flux de conscience change

On passe par des périodes de densité plus grande, au moment où le flux énergétique change, le flux de conscience change et nous pouvons passer d'un extrême à l'autre. Ainsi, nous pouvons vivre des moments où nous devenons plus légers et d'autres moments où certaines parties de notre corps peuvent devenir plus lourdes. Engourdissements, jambes lourdes, paresthésies, crampes, picotements, fatigue intense .. etc.. Ceci participe de la transformation en cours. Néanmoins, il faut bien comprendre qu'accéder à une dimension où le carbone n'a plus sa place, où il est remplacé par la silice, (corps de lumière silicé) s'accompagne d'une Vibration beaucoup plus grande et beaucoup plus légère et donc d'une densité profondément différente que celle que nous avons connue, jusqu'à présent, au sein de cette densité. À partir du moment où le magnétisme de la Terre change. 

Magnétisme Terrestre

Nous sommes reliés à ce magnétisme Terrestre, de différentes façons, par différents centres d'énergie et par différents points de contact. Alors, bien évidemment, l'humain découvre cette connexion à la nature, cette connexion au soleil. La plupart des êtres humains se croyaient coupés de cette influence et pourtant elle est bien réelle. Ainsi, au fur et à mesure des transformations, l'humain passe par des états d'exaltation et de légèreté, par des états de plénitude de l'énergie où il peut accomplir des cycles entiers sans pouvoir dormir et en possédant la même énergie, alors qu'à d'autres moments, l'humain découvre qu'il dispose d'une énergie extrêmement limitée. Ceci fait partie de la transformation, ceci fait partie de la Vérité de ce qui est à vivre. Chacun le vit, là aussi, à sa façon. Néanmoins, au fur et à mesure, du rapprochement avec les feux de l'Amour, se déroule l'accès à une énergie inépuisable.

Celle-ci, quant elle se manifeste de façon intermittente, le moment où elle disparaît, elle nous entraîne dans la lourdeur et dans la perte de cette énergie. Néanmoins, il ne faut pas s' en inquiéter, car ceci est normal et correspond à un processus d'ajustement qui se fait progressivement, de jour en jour, et à chaque instant. Chaque être humain a une densité différente, une histoire différente et une vibration différente. Ainsi, chaque être humain va vivre, à sa manière, encore une fois, là aussi, les réajustements énergétiques et de conscience liés aux vibrations nouvelles de l'Êtreté. Il y a un processus de fusion des 4 éléments en nous, ces périodes peuvent se traduire, aussi de manière parfois très intense, par des modifications physiologiques des fonctions nommées centrales.

Publié par  Philippe François